The Voice Belgique - Après Waterloo, le Brabant wallon OUT !

L'inimaginable s'est produit : Megan et Caroline, les 2 dernières représentantes du Brabant wallon, ont été bannies

DSC_0062.JPG

A croire que Waterloo et le Brabant wallon sont ostracisés par The Voice Belgique. Hier soir, les 2 dernières représentantes de la jeune province n'ont pas été sauvées pour la suite de l'émission. Megan Giart, citoyenne de Sart-Dames-Avelines (Villers-la-Ville) mais originaire de Waterloo n'a été choisie ni par le public ni par sa coach BJ Scott.

La jolie Megan a pourtant livré une belle prestation. On la trouvait en effet à l'aise dans Call me de Blondie qu'elle a interprété à sa manière. Témoin de l'enthousiasme du public lors de son récent concert à la Mezza à Braine-l'Alleud, on ne comprend pas trop pourquoi les téléspectateurs de la RTBF ne l'ont pas sauvée.

DSC_0136.JPG

Quant à BJ Scott, la meilleure des 4 coaches soit dit en passant, il faut bien reconnaître qu'elle a l'art de sortir de solides prétendantes. Avant Megan, elle a en effet viré la Waterlootoise Pauline de Bruyn dont on réécoute sans se lasser le sublime Roxane de Police. Curieux : l'Anglaise avait l'air de mourir de regrets après ses décisions négatives à l'encontre de Pauline et de Megan....

Caroline B 2.jpg

De son côté, la Dionaise (Chaumont-Gistoux) Caroline Bloukiaux a été pareille à elle-même : la force tranquille. Peut-être que le titre de Gainsbourg Je suis venu te dire que je m'en vais n'était pas adapté à son style. C'est plus une chanson parlée que chantée. Moins charismatique que d'autres candidats, elle a recueilli les faveurs ni du public ni de sa coach Lio. Caroline n'a pourtant jamais démérité tout au long de son parcours dans le radio-crochet.

The Voice Belgique, émission maudite pour le Brabant wallon ? Tous féminins, ses 5 talents, dont 3 de Waterloo (Pauline, Aurore et Tatiana) ne l'oublions pas, ne poursuivront pas l'aventure. Pour avoir participé à plusieurs jeux télévisés en Belgique et en France, on espère très sincèrement que la qualification des candidats n'obéit pas à des critères confidentiels (sexe, province, localité, origine, etc.) que la RTBF aurait hypothétiquement pu déterminer en interne. Car écarter des filles douées et populaires comme Megan ou Lubiana devrait influer négativement sur l'audimat.

Mais ne soyons pas mauvais perdants : souhaitons bon vent aux talents en route vers la finale. De toute façon, il est dit que Megan et les autres éliminés accompliront leurs souhaits et leur destin après leur participation à The Voice Belgique. Tanguy de Ghellinck

0 commentaire Catégories : Evénements, The Voice Belgique Imprimer

Les commentaires sont fermés.