Le WASH en finale ! B-R-A-V-O, BRAVO !

Le WASH jouait un match crucial dimanche soir. En cas de victoire, il était assuré de jouer la finale pour accéder en division 2 nationale

wash,handball,waterloo,montegnée,victoire,finale,championnat,ligue,francophone,hannosset,ambiorix

Les Lions du Waterloo Ambiorix Sport Handball ont déjà atteint leur premier objectif de la saison 2011-2012 : jouer les play-offs de la division 1 de la ligue francophone de handball. Le deuxième ? Monter en division 2 nationale. A cet effet, il fallait d'abord battre Renaissance Montegnée dimanche soir pour ensuite obtenir le droit de jouer la finale de la division 1 de la ligue francophone. Cette finale en 2 matches gagnants désignera l'équipe montante.

Plus de 150 supporters, dont un groupe de l'ASUB, avaient rejoint le hall omnisports de Waterloo pour soutenir leurs équipes préférées. Pom-pom girls et mascotte du WASH étaient aussi au rendez-vous pour ajouter à l'ambiance déjà chaude.

wash,handball,waterloo,montegnée,victoire,finale,championnat,ligue,francophone,hannosset,ambiorix

Quel gardien !

L'affaire n'était pas jouée d'avance car Renaissance Montegnée est une des meilleures équipes francophones, assez hargneuse aussi. Cela se vérifiera au cours du match. Très vite, le WASH prend les opérations en mains et mène 7-4 après 10'. Pour reprendre ses esprits, Montegnée demande un temps mort et part à l'assaut du but waterlootois. Mais celui-ci est défendu par un Mathias Devos intraitable comme d'habitude. A la 16', il réalise 2 doubles arrêts qui découragent l'opposition avant de... devoir rattacher le filet de son goal.

wash,handball,waterloo,montegnée,victoire,finale,championnat,ligue,francophone,hannosset,ambiorix

Non seulement Devos sait arrêter mais il sait (et adore) aussi relancer comme à la 21' où il balance un longue balle dans les mains de Michaël Quinet, très actif ce soir, dont le tir fait mouche. A la 23', un penalty en faveur du WASH fait monter le score à 13-7. Il sera suivi par un arrêt fantastique de Devos avant que le n°9 de Montegnée soit exclu pour 2'.

Arbitrage flottant

Peu avant la mi-temps, une solide charge du gardien et d'un défenseur montagnards contre un attaquant waterlootois ne provoque aucune réaction des arbitres. L'arbitrage suscitera d'ailleurs l'insatisfaction des 2 équipes : décisions incompréhensibles, absence de coup de sifflet dans certaines situations. Ultime minute de la 1ère mi-temps : un coup franc superbement tiré lobbe le mur des visiteurs pour se loger dans la lucarne de leur gardien qui n'a rien vu venir. A coup sûr, un des plus beaux buts des Waterlootois cette saison. Résultat : 17-10 à la pause.

wash,handball,waterloo,montegnée,victoire,finale,championnat,ligue,francophone,hannosset,ambiorix

Nervosité adverse, lucidité locale

La 2è mi-temps commence fort : en quelques minutes, 2 Montagnards sont exclus pour 2', un penalty est manqué pour Waterloo. Les esprits s'échauffent mais les Lions de Waterloo gardent leur sang froid. En contre-attaque, Quinet et Deboeck alignent 2 buts en une minute. Le score s'élève à 20-12. Devos se remet en évidence en effectuant un arrêt du bout du pied et un autre en fermant ses 2 genoux.

wash,handball,waterloo,montegnée,victoire,finale,championnat,ligue,francophone,hannosset,ambiorix

Maxime Wauthier se fait exclure une 2è fois à la 8'. On ne lui en tiendra pas trop rigueur car il semble avoir amélioré son esprit d'équipe en match depuis le début de la saison. Toujours est-il qu'il a pesé sur la défense de Montegnée, voire de l'a fait céder. La partie devient plus hachée. Un joueur liégeois, exclu pour la 3è fois, doit rentrer au vestiaire. Waterloo rate à nouveau un penalty mais Quinet récupère et marque pour faire 28-15.

"On est en finale !"

wash,handball,waterloo,montegnée,victoire,finale,championnat,ligue,francophone,hannosset,ambiorix

Lors d'un temps mort, le coach waterlootois Jean-François Hannosset harangue son équipe ; "C'est pas fini ! On y va et ceux qui montent ne prennent pas 2' (d'exclusion) juste après leur arrivée sur le terrain !" Il reste 8' et, malgré un marquoir qui indique 29-17, l'inquiétude se lit sur le banc du WASH. La fin du match approche. Le public scande : "On est en finale." Pendant les toutes dernières minutes, Tony Martin, qui a pris la place de Devos entre les poteaux des Lions, réalise 2 superbes arrêts en 2 temps. Le coup de sifflet final intervient sur la marque de 31-20. Formidable, le WASH est en finale !

wash,handball,waterloo,montegnée,victoire,finale,championnat,ligue,francophone,hannosset,ambiorix

Objectif à portée de mains

wash,handball,waterloo,montegnée,victoire,finale,championnat,ligue,francophone,hannosset,ambiorix

 Pendant que ses poulains se tiennent par l'épaule, Hannosset s'adresse au public : "On avait pour objectif de jouer les play-offs. On l'a fait et on compte sur vous pour défenestrer l'autre équipe en finale !" Ce sera Eynatten qu'il faudra battre 2 fois au mois de mai avant d'éventuellement pouvoir affronter les clubs de division 2 nationale l'année prochaine. Le WASH s'était donné 2 ans pour y arriver. Il n'a visiblement pas la patience d'attendre ce délai.

wash,handball,waterloo,montegnée,victoire,finale,championnat,ligue,francophone,hannosset,ambiorix

Notons qu'avant le match de l'équipe première, les juniors du WASH ont battu l'Union Beynoise 31-25 sous le commandement du plus célèbre capitaine de réserve d'artillerie du Royaume, Baudouin Brasseur (observateur avancé dont l'indicatif radio était TWO SEVEN, il ajustait le tir des canons sur l'ennemi. Apparemment, ça lui sert en hand...) . La relève de la vieille garde s'annonce prometteuse. Tanguy de Ghellinck, correspondant Sudinfo Waterloo

0 commentaire Catégories : Sport Imprimer

Les commentaires sont fermés.