Un RER, une nuit, à Waterloo...

L'injection des nouveaux trains RER se poursuit sur la ligne Bruxelles-Nivelles 

rer,waterloo

En phase de test depuis plusieurs semaines pendant les heures creuses (voir article ici), les rames Desiro livrées par Siemens à la SNCB circulent parfois aussi en soirée sur la ligne 124 Bruxelles-Nivelles. Les voyageurs sont toujours favorablement étonnés à la vue de ce nouveau matériel roulant tout en se demandant si c'est vraiment le train qu'ils doivent prendre.

Par mégarde, il leur arrive régulièrement de s'installer dans la mauvaise classe car les différences entre 1è et 2è classes sont peu marquées (couleur des sièges, taille du compartiment, autocollant). Justifiée pour un meilleur contrôle social, l'absence de porte de séparation joue sans doute aussi un rôle. Peu importe, le contentement des passagers se lit sur leur visage ou s'entend dans leurs commentaires.

Infos à gogo

Innovation récente : les écrans d'information intérieurs sont maintenant activés. Ils donnent des informations très claires sur les prochains arrêts. Point d'attention : pour maintenir la température dans les voitures et économiser l'énergie, les portes se ferment automatiquement 7 secondes après le passage d'un voyageur.

rer,waterloo

rer,waterloo

rer,waterloo

rer,waterloo

 

Si vous descendez à une mauvaise gare par erreur ou si vous mettez un peu de temps à choisir votre voiture pour embarquer, pas d'angoisse. Tant que l'accompagnateur de train n'a pas sifflé, il suffit d'appuyer sur le bouton d'ouverture des portes et celles-ci s'écarteront pour vous permettre d'entrer ou de sortir. Cooool ! Tanguy de Ghellinck, correspondant Sudinfo Waterloo

rer,waterloo

rer,waterloo

0 commentaire Catégories : Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.