Une nouvelle antenne GSM de Mobistar à Waterloo ?

Des habitants des quartiers Roussart et Joli-Bois ont reçu un courrier du service urbanisme de la commune de Waterloo

Antenne GSM Mobistar f55ac70c9351c290514974e65eb28af0_ID2861934_11d0617gsm01_123_01K4JC_0_JPG.jpg

Il s'agit d'un avis d'urbanisme portant sur l'installation d'un nouveau site GSM de l'opérateur Mobistar dans l'avenue du Verseau. Cet avis semble avoir été distribué dans un rayon de 50 mètres autour du site envisagé.

Une habitante du quartier a reçu l'avis d'urbanisme le 7 janvier 2014. Ne sachant pas précisément ce que signifie "un nouveau site GSM Mobistar", elle estime que la date-limite du 20 janvier pour s'informer et réagir est fort proche.

Antenne Mobistar AVIS urbanisme 001.jpg

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Nuisances diverses

Cette dame ajoute : "Cette grande partie de Waterloo souffre déjà du ring et des survols des avions que nous n’aurions jamais dû avoir (bruit, puanteur, particules fines). Des ondes électro-magnétiques vont peut-être s'y ajouter."
Antenne GSM Mobistar-Plan Capture.JPG

 L'avenue du Verseau entourée en rouge

Nous avons posé plusieurs questions sur le sujet à la commune mais n'avons pas reçu de réponse à ce jour. Rappelons que le dossier peut être consulté au service urbanisme de l'administration communale du lundi au vendredi de 08h00 à 11h30 et le samedi de 09h00 à 12h00. Tanguy de Ghellinck, correspondant de Sudinfo Waterloo

6 commentaires Catégories : Dans les quartiers, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Assez de nuisances à joli bois : avions,ring,circulation d'évitement par le quartier , parking sauvage et nocturnes des clients des restaurants, reprise tardive et bruyante des véhicules. Non à l antenne GSM non aux nuisances électromagnétiques aux effet s sur la santé AVERES

  • Suite de la demande d’implantation d’un nouveau site MOBISTAR, antennes relais avenue du Verseau.

    Ce matin, le jeudi 16 janvier à 8 heures, nous étions 11 personnes rassemblées pour la matinée d’information qui devait être présenté par Monsieur Michel Petit représentant de la s.a. Mobistar.

    Après une vingtaine de minutes d’attente, nous plaisantions sur le quart d’heure académique et les bouchons sur le Ring. Suivant cela, la commune a téléphoné à Monsieur Petit pour lui demander le motif de son retard.

    Sa réponse a été : « je ne me dérange pas pour ça ».

    Stupeur et indignation ! Nous étions tous choqués.

    Après un silence, nous avons décidé de nous organiser. Tant de mépris de la part d’un représentant d’une multinationale nous fait comprendre que nous ne sommes plus des êtres humains mais que nous sommes devenus des marchandises. La réalité étant que devant une multinationale, nous n’étions rien.

    L’affaire n’est pas simple. D’abord parce que seuls les habitants dans un rayon de 50 mètres ont été prévenus de cette demande d’implantation. Alors que tous nous savons que les personnes concernées vont bien au-delà des 50 mètres.

    Lors de nos porte-à-porte afin de récolter des signatures pour nos pétitions, nous avons été consternés. Les personnes concernées qui passaient pourtant régulièrement devant l’affiche jaune de l’urbanisme sur le terrain de la demande d’implantation, ne se sont pas rendu compte qu’il s’agissait d’une antenne GSM. Nous avons l’habitude de voir ces affiches pour une construction d’une maison, d’une serre, d’un chalet. Personne ne s’était formalisé.

    Nous refusons catégoriquement des antennes supplémentaires. Waterloo est déjà si malmenée avec la puanteur du Ring, les bouchons du trafic, le train, les survols d’avion à basse altitude et les 18 pylônes déjà installés avec parfois 9 antennes GSM. Bientôt pour ces derniers s’ils envoyaient des rayons UV, nous ne serions pas hâlés mais bronzés chocolat noir même au travers de nos vêtements.
    Il est plus que temps que la Commune prenne mieux soin de sa commune et donc de nous. Bientôt nous aurons le record de la ville la plus polluée du Brabant wallon et pourquoi pas de la Wallonie sans même qu’il y ait besoin d’une entreprise polluante comme celle de la sidérurgie.

    La commune nous a fait savoir qu’elle n’a aucun pouvoir sur le M.E.T. (Direction générale des Autoroute et des Routes). Pourtant, que ce soit à la Commune, à la Région, à la Province et au Fédéral, ce sont toujours les mêmes groupes politiques et toujours en coalition. N’ont-ils plus de pouvoir ni à la région ni à la Commune ni à la Province ni au Fédéral ou laisseraient-ils tout pouvoir contre nous à une multinationale ?

    La commune de Rixensart a réussi à supprimer deux pylônes que les riverains refusaient. Pourquoi est-ce qu’à Waterloo ce ne serait pas possible ? Serions-nous ici, sous une dictature comme en Corée du Nord.

    Marie-Claire Bero

  • tout le monde veut téléphoner mais personne ne veut d'antenne ! il est plus nocif d'avoir un tel collé à son oreille qu'une antenne gsm près de chez sois l'exemple de Rixensart est mal choisis car la bas à cause des recours de riverains meme le services de secours n'ont plus d'antenne ( astrid) pour communiquer !

  • Dans le journal :

    L’opérateur en téléphonie mobile Mobistar a déposé durant les congés de fin d’année à l’administration communale de Waterloo une demande de permis d’urbanisme ayant trait à un terrain situé avenue du Verseau, dans le secteur de Joli-Bois.
    La demande porte sur l’installation d’une nouvelle antenne GSM. L’enquête publique relative à ce projet se clôture ce 20 janvier.

    Une réunion d’information publique s’est tenue jeudi matin à la Commune et a réuni des riverains du terrain visé et des habitants des quartiers voisins, opposants au projet. «Grande absente à cette réunion, la SA Mobistar, qui n’a visiblement pas jugé utile de se déplacer pour défendre son projet», constate-t-on à l’administration communale, qui indique avoir déjà réceptionné au moins une cinquantaine de courriers et de pétitions contre le projet. Et la Commune d’ajouter que «dans le passé, le collège communal a toujours manifesté son souhait de voir les nouvelles antennes s’installer sur des pylônes déjà existants. Un nouveau pylône est-il réellement nécessaire? Le collège communal devrait donc très vraisemblablement ne pas accéder à la demande de Mobistar, d’autant plus que des pylônes existent déjà dans les environs notamment dans le secteur du Waterloo Office Park. Aux opérateurs de négocier entre eux pour s’installer ensemble sur les pylônes déjà construits…»

    Le collège devrait donc rendre à l’issue de l’enquête publique un avis négatif, sachant que ce sera in fine le fonctionnaire délégué de la Région qui tranchera. .É.G.

  • Les services de secours n'ont pas les mêmes réseaux.

  • J'aimerais savoir quelles sont les antennes que les riverains ont parvenu à supprimer à Rixensart qui sont évoquées par l'article de presse. L'antenne qui se trouve sur le site de la gare a fait l'objet d'une longue procédure judiciaire à la suite de laquelle le Conseil d'Etat a donné raison aux riverains mais la commune n'a pas voulu poursuivre la procédure donc l'antenne restera pour longtemps...

Les commentaires sont fermés.