Pour réduire trafic et vitesse, ils font un grand barbecue en plein milieu de leur rue ! (+ photos)

Le comité de la rue Coleau à Waterloo a organisé sa première activité en conviant les habitants à un barbecue... au milieu de leur rue 

DSC_2489.JPG

Constitué il y a sept mois et présidé par Manuel Capouet, le comité compte une dizaine de membres qui se sont déjà réunis à quelques reprises pour discuter des points qui les préoccupent, voire les inquiètent.

 Coleau 204 Capture.JPG

Coleau 200 Capture.JPG

 Photo géniale du comité de la rue Coleau

Dimanche passé, ils étaient plus de 100 riverains à avoir répondu positivement à l'invitation au barbecue organisé par le comité. Celui-ci avait demandé à la commune de pouvoir bloquer un tronçon de la rue par des barrières Nadar pendant l'après-midi de manière à pouvoir y installer tables, chaises, tonnelles et barbecue. 

DSC_2492.JPGDSC_2504.JPG

Allier rencontres et requêtes

Assiettes, verres et couverts étaient également fourni par le comité tandis que chaque famille apportait sa pitance : viande, saucisses et salades. En dépit de quelques gouttes de pluie et de survols d'avions, le repas festif s'est déroulé dans une une ambiance très sympathique, plusieurs habitants faisant connaissance avec leurs voisins, ce qui était aussi le but de l'initiative. 

DSC_2493.JPGDSC_2496.JPGDSC_2500.JPG 

Un suspense intenable tenaillait cependant les entrailles des membres du comité : personne ne savait si l'échevin de la mobilité Cédric Tumelaire, officiellement invité, consacrerait une partie de son dimanche à rencontrer et à écouter les Waterlootois de la rue Coleau. 

DSC_2501.JPGDSC_2505.JPG

Suspense rompu : il est là !

La réponse est tombée vers 15 heures quand l'invité de marque et sa femme sont apparus, se dirigeant à pied depuis la chaussée de Bruxelles vers le lieu des agapes. 

DSC_2511.JPG

Echanges entre les habitants et leur échevin (au centre)

Vitesse et parking incivils

Après le verre de l'amitié, le comité a pu exposer à Cédric Tumelaire les principales requêtes des riverains :

    • diminuer le trafic si possible mais surtout réduire la vitesse excessive des véhicules en dehors des heures de pointe matinales et vespérales. Les plateaux surélevés existants sont en effet très peu efficaces et leur revêtement est de surcroît bruyant. Les piétons, dont des élèves, circulant sur les trottoirs, étroits à certains endroits, ne sont pas en sécurité

    • empêcher le stationnement sur les trottoirs (raisons invoquées : pas de place libre ou crainte des conducteurs de voir leur rétroviseur arraché). Cette incivilité oblige en effet les piétons à marcher sur la rue pour contourner les véhicules en infraction.

Coleau 201 Troittoir 4 001.jpgColeau 202 Trottoir 2 003.jpg

Tant les habitants, qui sont prêts à supporter leur part de nuisances, que Cédric Tumelaire étaient à l'écoute et se sont montrés positifs et constructifs au cours de leurs échanges.

Objectif : fin 2015

Concrètement, l'échevin de la mobilité de Waterloo a proposé :

  1. de faire un essai en installant rapidement des rétrécissements à deux endroits de la rue Coleau au moyen de bollards jaunes pour réduire la vitesse de passage des voitures. Le test durerait de six mois à un an

  2. d'ajouter la problématique de la rue Coleau dans le plan communal de mobilité (PCM) dont l'actualisation est prévue en 2015. Pour information, la commune dispose encore d'une enveloppe régionale de 70 000 euros destinée à la mobilité et le budget estimé pour l'actualisation du PCM est estimé à 25 000 euros

Comité, habitants de la rue Coleau et échevin se sont donnés rendez-vous fin 2015 pour évaluer les actions et, tous l'espèrent, les progrès. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo 

DSC_2497.JPG 

0 commentaire Catégories : Dans les quartiers, Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.