Le prince Laurent visite incognito l'expo de Marc à l'Atelier 457 à Waterloo !

Ouvert depuis quelques mois à Waterloo, l'Atelier 457 prête son espace aux peintures et sculptures de Marc (Van Krinkelveldt) 

5a937f_06bbb865d1ca46abaeab6ec8fbc6cca9_jpg_srz_909_606_85_22_0_50_1_20_0.jpg

Dès l'âge de 11 ans, fasciné par les insectes, Marc hante les galeries un peu vieillotes du musée des sciences naturelles à Bruxelles. Etonné par ce ketje, le conservateur du musée entreprend de lui apprendre la technique du dessin scientifique des insectes.

DSC_2252a.jpg

Marc achève ensuite ses études en sciences commerciales. Son intérêt pour l'art primitif l'amène à travailler pour un antiquaire bruxellois pour qui il cherche des œuvres en Afrique et en Asie.

Inventeur de l'hyperpointillisme

Continuant à dessiner de manière autodidacte, il invente l'hyperpointillisme qui consiste à représenter un motif par une multitude de points et de petites taches. Il enseigne encore cette technique aujourd'hui. 

DSC_2254a.jpg

Parallèlement au dessin, Marc devient un artiste polyvalent : il s'adonne à la peinture, au collage et à la sculpture. "Grâce à ma sculpture Jo le pingouin, j'ai remporté le grand prix de sculpture au 30e Prix international d'art contemporain de Monaco, en 1996, raconte l'artiste. Michael Jackson, la famille princière de Monaco ont acheté mes œuvres. Mais mon plus grand admirateur reste le prix Nobel de chimie belge Ilya Prigogine." 

DSC_2294a.jpg

L'artiste polyvalent Marc

Un des bijoux préférés de la reine Paola

Marc se met aussi à créer des bijoux dont la Rainette porté par la reine Paola qui l'apprécie particulièrement. C'est vraisemblablement pour cette raison que le prince Laurent de Belgique s'est rendu au vernissage de l'exposition de Marc à l'Atelier 457, une nouvelle galerie d'art waterlootoise dont nous avons déjà parlé ici. 

5a937f_49d4f83994f2489d8335983cfd007a99_jpg_srz_904_606_85_22_0_50_1_20_0.jpg

Marc et le prince Laurent 

DSC_2260a.jpg

 Vernissage de l'exposition à l'Atelier 457

Des couleurs pour les aveugles

Décidément doué, Marc a développé le code HTC (Hyper Tactile Colour), une méthode qui permet aux aveugles de lire les couleurs et leurs nuances en pointillés et en relief, explique-t-il. Grâce à cette technique, les aveugles peuvent aussi inclure dans leurs dessins des couleurs qu’ils sont les seuls à pouvoir lire.

Après être tombé sur la sculpture de Marc Jo le pingouin installée à Marche-en-Famenne, Audrey Dumortier, une des trois chevilles ouvrières de l'Atelier 457, a proposé à l'artiste d'exposer à Waterloo. "Il a accepté, précise Audrey, et, souhaitant se consacrer pleinement à la création, il nous a même confié la gestion de ses droits." 

DSC_2277a.jpg

Audrey Dumortier de l'Atelier 457

Il accumule les prix dans le monde

L'exposition de Marc (Van Krinkelveldt) Explorations génétiques est visible les vendredis, samedis et dimanches, de 13h00 à 18h00, jusqu'au 2 novembre 2014 à l'Atelier 457, chaussée de Bruxelles 457 à Waterloo. Allez voir cette exposition étrange et originale d'un artiste trop peu (re)connu dans son pays mais qui a reçu de nombreuses distinctions internationales prestigieuses. Tanguy de Ghellinck, Sudinfo Waterloo 

DSC_2301a.jpg

0 commentaire Catégories : Culture et histoire Imprimer

Les commentaires sont fermés.