Elle a peur d'aller à l'école à pied !

Une jeune Waterlootoise a récemment décrit sur Facebook son angoisse des automobilistes quand elle marche sur le chemin des écoliers

Camille Capture 2.JPG

Cette jeune fille achève ses études secondaires à l'institut des Sacrés-Cœurs au centre de Waterloo. Chaque jour, elle effectue à pied l'aller-retour entre son quartier près de la chaussée de Tervueren, où il manque de passages pour piétons, et son école.

Pour ce faire, elle emprunte l'avenue des Eglantines, la chaussée de Bruxelles, le boulevard Henri Rolin et la rue François Libert. Si nous partageons ici son témoignage pertinent publié sur l'excellent groupe Facebook Vivre à Waterloo, c'est pour sensibiliser encore plus les automobilistes à respecter les usagers faibles et le code de la route.

Camille Capture.JPG

Lettre ouverte aux automobilistes

"Bonjour à tous,
Comme vous le savez, Waterloo compte pas mal d'écoles. Certains élèves se rendent à pied à leur école, dont moi-même. Chaque matin et chaque soir, c'est la même peur de partir à l'école et d'en revenir à cause de certains conducteurs qui confondent Francorchamps et Waterloo.

Tous les jours, je croise toutes sortes de personnes irrespectueuse du code de la route : certaines sortent des ronds-points comme d'un virage de circuit ; d'autres voient les passages pour piétons comme des décorations sur la voirie mais ne voient pas le piéton qui attend qu'une voiture s'arrête pour le laisser passer ; d'autres ne savent pas lire les panneaux de limitation de vitesse (une chaussée n'est pas une autoroute).

J'ai déjà failli plusieurs fois me faire renverser et je pense qu'un piéton contre une voiture, ça ne fait pas le poids. Alors, s'il-vous-plaît, soyez prudents, levez le pied, partez cinq minutes plus tôt et pensez éventuellement à vos enfants...

Je sais que peu de gens prendront conscience de ce message. Je ne vise personne en particulier car je ne connais pas ces gens qui roulent de la sorte mais je les croise chaque jour..."

Pourtant, elle est prudente

Elle ajoute : "Je ne me jette jamais sur les passages pour piétons car je sais qu'une voiture ne s'arrête pas comme ça. J'apprends à conduire et je sais que ça m'énerve quand on se jette devant le véhicule. Quand je veux traverser, je m'arrête et je regarde la voiture qui arrive. Si elle s'arrête, je passe, sinon, j'attends qu'on me laisse passer."

Que voilà des paroles raisonnables et judicieuses émanant d'une jeune de surcroît. Automobilistes, vous n'êtes pas les rois de la route. Alors, arrêtez de vous prendre pour Fangio et soyez plus attentifs aux piétons et aux cyclistes ! Merci à vous. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

6 commentaires Catégories : Dans les quartiers, Société - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Et que dire des chauffeurs de bus scolaires !! qui s'arrêtent peu importe où et débarquent les écoliers au milieu de la chaussée...

    Une maman...

  • Tout à fait d'accord! Le code de la route est fait pour être respecté, pas pour "décorer" le paysage. Plein de conducteurs oublient qu'ils ne sont pas les seuls usagers de la route!

  • Tout à fait d'accord !!! je vis dans l'avenue Minerve,pile devant l'école du St John's, tous les matins c'est la même scène,les voitures, qui,de la drève richelle passe dans ma rue fond de balle pour reprendre plus haut la drève bloquée: gain de tps ?:2min,une vie un jour fauché par un(e) imbécil(e) (souvent gros tank ) qui aura été trop vite....à quand, aux alentours des écoles dans les quartiers des ralentisseurs,ou des bacs à fleur...ne fusse que des panneaux "attention à nos enfants""excepté circulation locale" voir de tps en tps la police:présence....je fais à vélo souvent le chemin de l'école avec mes 2 garçons,et il est vrai qu'a Waterloo c'est hyper dangereux,et à pied, et à vélo...allez en flandre et vous verrez la différence,la voiture n'est pas reine là bas,alors prenons en de la graine .....

  • Bonsoir,
    Qui mieux que les usagers peuvent déterminer des zones non correctement sécurisées...!!!
    J'Enjoins toute personne et surtout 'usager faible' à prendre le courage de cette jeune fille pour montrer les lacunes.
    Eux sont le nez devant !
    Je ne vois pas pourquoi l'autorité échevinale n'enverrait 2 gentils peintres faire le travail si un tracé précis guide ce boulot super important

    Merci à cette jeune pour son courage et sa ténacité!
    Alain SCOYER.

  • Je suis tout à fait d'accord avec cette jeune piétonne. Etant moi-même régulièrement à pied ou à vélo dans Waterloo et y habitant depuis plus de 45 ans, je suis au regret de constater que, dans cette magnifique commune, c'est pour beaucoup la marque ou la puissance de leur voiture qui prime sur le code de la route. Et je ne parle même pas des plaques CD qui elles, se sentent visiblement au-dessus de toutes les lois.
    Cependant, je voudrais aussi rajouter que les jeunes piétons ne sont exempts de tous reproches. Passez au rond-point de la gare lorsque qu'un train débarque les étudiants et vous constaterez que la ligne droite prime sur les passages pour piétons qui sont pour eux d'une inutilité totale. Et ne vous avisez pas de leur faire une remarque ou de les klaxonner, vous aurez droit aux mots d'oiseaux et aux gestes indélicats. Il en est de même devant le Touch au centre devant lequel on pourrait faire un "strike" presque tout les soirs avec ces jeunes qui traversent la rue de la Station pour aller sur le parking de l'église, ou inversement, sans même regarder si une voiture arrive.

  • Bonjour
    L'association Interquartiers de Waterloo ( AIQW) travaille avec toutes les bonnes volontés pour proposer des améliorations à la mobilité de tous; exemple : nous attendons depuis plus de 2 ans les études de mobilité et les aménagements prossibles autour du site de Bella Vita ( plus de 800 nouveaux habitants attendus et autant de voitures en plus) drève des dix mètres , de l'infante , avenue Forida, Beau séjour, Croix du feu, Léopold 3 et joséphine Charlotte , Jules Colle...
    AIQW a obtenu des budgets de Bella Vita pour cela , et de nombreux habitants du quartier ont plusieurs fois demandés aux autorités communales d'entreprendre études et travaux d'améliorations de mobilité dans le quartier;
    Un budget serait aussi octroyé par la province...
    Alors : demandez aux autorités communales comme nous que cela bouge un peu plus vite pour votre sécurité et celles de tous!

    Pour votre information le Gracq de Waterloo n'existe plus ; le magnifique travail de son équipe lors du plan de mobilité en 2007 n'a pas été mis en pratique par les autorités communales! les membres actifs se sont découragés après des années d'efforts; QUI prend la relève de manière énergique?

Les commentaires sont fermés.