L'érection de bittes fait ralentir les automobilistes !

Souvenez-vous : en septembre 2014, les riverains de la rue Coleau avaient organisé un barbecue au milieu de leur rue 

DSC_4336a.jpg

Cette initiative originale et conviviale avait un triple objectif : réduire le trafic, le stationnement sur les trottoirs et, en ordre principal, la vitesse des véhicules empruntant cette artère au sud de Waterloo. Une première victoire vient d'être obtenue par les habitants

Le dimanche 21 septembre 2014, l'échevin de la mobilité Cédric Tumelaire était venu à la rencontre des riverains ripaillant sur la voirie pour écouter leurs revendications (article ici). Il leur avait fait une double promesse dont la première vient d'être tenue.

Rétrécissements 

DSC_4328a.jpgDSC_4330a.jpg

En effet, depuis fin janvier, des rétrécissements ont été aménagés à hauteur de quatre plateaux de la rue Coleau au moyen de bollards (synonyme vérifié : bittes) fluorescents jaunes et blancs.

DSC_4337a.jpg

Cédric Tumelaire DSC_2201.jpg"Les bollards sont placés à titre d’essai, explique Cédric Tumelaire. Si l'essai est concluant, ils le seront à titre définitif avec des aménagements plus harmonieux si possible. Le but est de limiter la vitesse et aussi de sécuriser les piétons et les traversées piétonnes."

La rue Coleau dans le PCM

L'étape suivante consiste à compter les véhicules en passage et à vérifier leur vitesse. La deuxième promesse de l'échevin doit encore être accomplie : l'insertion de la rue Coleau dans l'actualisation prochaine du plan communal de mobilité. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo 

DSC_4335a.jpg

7 commentaires Catégories : Dans les quartiers, Politique, Société - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • C'est utile et nécessaire. Dans certaines rues (ex: avenue des Marnières), des automobilistes roulent parfois à 70 Km/h...

  • Je suis du même avis que MM. Matray & Goffin et... tout aussi sceptique quant à la façon dont les "bittes" en question on été posées. Habitant également Av. Louis David, je trouve aussi qu'il est maintenant compliqué et même dangereux de tourner à droite vers la Chaussée de Bruxelles. En effet, en raison de la position de ces fameuses "bittes", il est dorénavant impossible de faire un "virage serré" à droite et il faut au contraire faire un "virage très large" pour contourner ces "bittes" dont une est particulièrement mal placée. Ce faisant, il faut virer en allant bien plus qu'au milieu de la rue Coleau, plutôt que de pouvoir "serrer" à droite.

    Aucun panneau de "priorité" n'ayant été posé, il est évident qu'on verra très vite un "frontal" entre deux automobilistes voulant "forcer" le passage plutôt que de le céder courtoisement à l'autre...!!!

    Par ailleurs, à ce stade, cela ne ralentit pas grand-chose mais ennuie la plupart des automobilistes qui sont obligés de "slalomer" tout au long de la rue Coleau.

  • Je passe très souvent rue Coleau et je suis tout à fait opposée au nouvel aménagement. Tourner av Louis David est devenu difficile. D'autre part, les voitures ne peuvent plus rouler dans les 2 sens aux rétrécissements, trop nombreux et trop rapprochés. Ça va poser des problèmes de circulation sur la chaussée de Bruxelles et la traverser sera encore plus compliquée!

  • Je suis également d'un avis très MODERE face à ces "plots jaunes".

    En tant qu'ancien Waterlootois ayant habité l'avenue Louis David pendant plus de 15 ans ; et venant encore régulièrement chez mes parents qui résident toujours dans ce quartier sympathique ; je trouve l'accès à la rue Coleau très compliqué voire même dangereux lorsqu'on vient de l'avenue Louis David.

    Certains véhicules ne sachant que faire s'arrêtent au milieu du plateau car il est impossible de se croiser... Les conducteurs qui anticipent le mieux s'arrêtent avant les dispositifs de ralentissement. Ce qui permet d'enfin respecter la priorité de droite et de s'engager dans la rue Coleau. Pour peu qu'un Kamikaze n'arrivent pas à toute vitesse, sinon, c'est le frontal assuré !

    Ca peut paraître superflus, mais quelques panneaux pour rappeler le code de la route et surtout indiquer qui a la priorité seraient les bienvenus.

    La critique est aisée... C'est pourquoi je terminerai en félicitant cette initiative, surtout pour le ralentisseur (suivant en allant vers la chaussée de Bruxelles) à la sortie du piétonnier où à l'époque, j'attendais qu'il n'y ait aucune voiture en vue avant de traverser car à à 70 km/h, ça arrive très vite !

    Merci pour tous les piétons, les cycliste et les nombreux écoliers !
    Même si en tant qu'automobiliste, cela demande beaucoup plus de prudence et d'attention au volant pour traverser cette fameuse rue Coleau... J'espère que les usagers "faibles" seront plus en sécurité.

  • D'accord pour l'installation de ces dispositifs ralentisseurs, mais l'installation de panneaux indiquant qui a la priorité est indispensable

  • Je ne vois là aucun vice rédhibitoire.
    "Honi soit qui mal y pense "

  • Comme Mr Régis Saison, je ne vois rien de mal à cet essai.
    Etant prompt à réclamer lorsque la commune ne fait rien pour garantir la tranquillité et la sécurité des quartiers tranquilles, je trouve utile que le pouvoir communal cherche une solution par la pose à l'essai de ralentisseurs quel qu'ils soient car les conducteurs pressés et nerveux utilisant de plus les voiries tranquilles pour échapper aux bouchons de plus en plus fréquents à Waterloo. Cela va donc dans le bon sens.
    Première étape?
    A noter l'humour taquin prémédité de Tanguy de G.dans son titre
    murement choisi " Les bittes font ralentir....
    Notre échevin de la mobilité Cédric Tumelaire parte lui de Bollards, politiquement plus correct. mais définition du Robert Français : Bollard: mot d'origine marine anglaise 1949,bitte d'amarrage à terre
    . Où sont les bateaux dans la cité du Duc Wellington ,prince de Waterloo?

Les commentaires sont fermés.