Après sa prestation de serment, Florence Reuter a fondu en larmes !

A Waterloo, l'événement politique de l'année, et même de la législature, a eu lieu ce vendredi soir : Florence Reuter devient bourgmestre à la place de Serge Kubla 

DSC_4539a.jpg

Pour cause de spectacle, le conseil communal extraordinaire s'est tenu dans une salle trop exigüe pour contenir les conseillers communaux, les médias et le public. Le lieu était rempli d'un brouhaha inhabituel, alimenté par l'arrivée de Florence Reuter qui a embrassé à peu près tout le monde.

DSC_4536a.jpg

Urgence votée, démission actée

Après le vote à l'unanimité des élus quant à l'urgence de ce conseil communal. Florence Reuter a lu quelques extraits de la lettre de démission de Serge Kubla : "Je démissionne dans l'intérêt de la commune. Je ne veux aucune conséquence négative pour Waterloo. Je remercie le directeur général, le conseil et le personnel communal. Qu'ils soient convaincus de ma sympathie et de ma reconnaissance."

Abstention de l'opposition 

DSC_4535a.jpg

Encore bourgmestre faisant fonction, Yves Vander Cruysen a annoncé que le collège présentait Florence Reuter en qualité de bourgmestre et Alain Schlösser en qualité d'échevin. Le premier échevin sera Yves Vander Cruysen , la deuxième, Dominique Ferier-Jans, le troisième, Cédric Tumelaire, le quatrième, Michel Bettendorf et le cinquième, Alain Schlösser. Tous les conseillers approuvent sauf les cinq de l'opposition qui s'abstiennent. 

DSC_4530a.jpg

La nouvelle conseillère Marianne preste serment

Est venue ensuite la prestation de serment sobre de Marianne Somers-De Wachter qui remplace le conseiller communal Serge Kubla.  A son tour, Florence Reuter prononcera sans faille la traditionnelle phrase : "Je jure fidélité au Roi et obéissance à la constitution et aux lois du peuple belge." 

DSC_4538.JPG

Les larmes de Florence

La nouvelle bourgmestre a enchaîné par un court discours : "C'est dans des circonstances pénibles et difficiles que je prends ma fonction. Je remercie les mandataires et les Waterlootois pour leur confiance. C'est une longue et très belle page qui se tourne... (très émue, Florence Reuter s'interrompt et fond alors en larmes)." 

DSC_4555a.jpg

"Pendant 32 ans, Serge Kubla a fait de cette commune ce qu'elle est. Il était au service de celle-ci. Personne ne pourra lui enlever le travail accompli pour sa commune qu'il aime profondément.

Aujourd'hui, on va travailler en équipe sur la sécurité, la propreté et la mobilité. On va poursuivre les projets du cœur de ville, du plateau de la gare, de l'école de Mont-Saint-Jean et du campus d'Argenteuil. J'ai à cœur d'améliorer le bien-être des Waterlootois. Avec le collège, les conseillers et le personnel communal, j'entends être à l'écoute de chacun. Je vous remercie."

Mobilité et aménagement du territoire 

DSC_4560ajpg.jpg

L'échevin Alain Schlösser prête serment à son tour

Après la nouvelle prestation de serment de l'échevin Alain Schlösser, Etienne Fabri, de la formation d'opposition Mieux Vivre à Waterloo, a demandé la parole : "Nous vous félicitons publiquement d'avoir accepté cette charge. Dans l'ère nouvelle qui commence, il faudra s'occuper de la mobilité et de l'aménagement du territoire. Nous vous demandons le dialogue. Bon vent !"

Cinq questions d'Ecolo

Jean-Louis Verboomen d'Ecolo, l'autre parti d'opposition, a ensuite posé une série de questions à la mayeure : "Dans les médias, vous parlez de continuité. Qu'entendez-vous par continuité car il semble que certaines règles d'éthique et de déontologie n'auraient pas été respectées ?"

DSC_4564a.jpg

Jean-Louis Verboomen (Ecolo)

"Nous pensions que Serge Kubla consacrait tout son temps à la commune. Aurez-vous des activités professionnelles rémunérées à côté de votre mandat ? (Des grommellements se font entendre sur les bancs de la majorité MR).

Vous souhaitez travailler en équipe. Or, Serge Kubla présentait tout seul les dossiers. Laisserez-vous plus de latitude aux échevins ? Allez-vous reprendre les attributions de Serge Kubla ?

Dans le programme de politique générale, il est prévu de laisser plus de place à l'opposition, notamment dans les commissions communales. Qu'en sera-t-il ?"

Première posture politique

Malgré certains qui estimaient que ce n'était ni le lieu ni le moment de débattre et voulaient l'empêcher de réagir, Florence Reuter a tenu à répondre : "Je ne me prononcerai pas sur l'éthique de Serge Kubla car cela ne concerne pas la commune. Chaque mandataire du MR a l'éthique du parti en tête quand il prête serment. 

DSC_4558a.jpg

Yves Vander Cruysen, Florent Reuter et le directeur général Fernand Flabat

Je suis en congé de mon mandat de parlementaire wallonne. Bourgmestre est mon mandat unique. Quant à mon style, eh bien vous verrez. Je ne vais ni reproduire ni inventer un style. Au cours des années, nous apprendrons à nous connaître.

Concernant les compétences, le collège va en discuter mais je veux assurer la stabilité et le fonctionnement normal de la commune. Par rapport à la place de l'opposition, je serai ouverte. J'entends bien écouter tout le monde et travailler pour le bien-être de chacun."

La gestion publique au féminin

Ça, c'est fait ! De cette courte soirée, on retiendra essentiellement les mots continuité, équipe, écoute, bien-être et... les chaudes larmes de Florence Reuter, 26e bourgmestre de Waterloo et première femme. 

DSC_4524a.jpg

Un vent nouveau souffle sur la cité du Lion, un style différent de management public point à l'horizon de la plaine, redevenue bien morne depuis le 24 février 2015. La féminité prend le pouvoir à Waterloo ! Et pourquoi pas ? Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

2 commentaires Catégories : Elections, Evénements, Politique, WIP - Waterloo's Important Persons Imprimer

Commentaires

  • Félicitation Madame le Bourgmestre et longue vie au sein de la commune de Waterloo

  • Je souhaite bon courage à madame Reuter mais il y a bien 3 points noirs dans le bilan de monsieur Kubla que la nouvelle bourgmestre pourrait corriger
    D'abord le taux faible de logements sociaux avec des loyers que beaucoup de citoyens ne peuvent se permettre de débourser alors que le droit au logement est inscrit dans la constitution ce qui risque à long terme de transformer Waterloo en une seniorerie à grande échelle
    Ensuite la mobilité et ses 1000 places gratuites souvent remplies à 100 % Pourtant la Commune a mis en place deux Proxibus gratuits mais sous-utilisés et pour les enfants un accompagnement à vélo et à pied qui récolte peu de succès d'où une responsabilité partagée de la population waterlootoise
    Enfin la gestion du personnel communal avec 32 personnes nommées sur 132 ce qui est fort peu par rapport à l'excellent travail de ces travailleurs
    Le manque d'argent n'est pas une excuse Puisque le MR ne veut pas relever l'impôt communal (un des plus bas de Wallonie) je suggère de ne plus offrir aux seniors des places à 3 euros alors que la grande majorité a des moyens financiers et d'autre part instaurer des parkings payants pour réduire le trafic et engranger des revenus
    En conclusion : on n'est pas élu pour faire plaisir aux habitants mais pour gérer sa commune dans l'intérêt de tous

Les commentaires sont fermés.