CinéWa oui, sine qua non ! (+ vidéos)

L'échevinat de la culture de Waterloo et les Cinés Wellington s'associent pour lancer un ciné-club autour d'une thématique bien particulière.

A la suite du Festival international du film historique de Waterloo, devenu cette année le Waterloo Film Festival (article ici), Yves Vander Cruysen, échevin de la culture, Patrick Piret, propriétaire des Cinés Wellington, et Alban de Fraipont, programmateur du festival, ont mené une réflexion.

DSC_1131.JPG

Patrick Piret, Yves Vander Cruysen et Alban de Fraipont

"Cette réflexion nous a amenés à créer un ciné-club pour rencontrer les souhaits des cinéphiles, annonce Yves Vander Cruysen. Baptisé CinéWa, le ciné-club sera axé sur le cinéma belge francophone et néerlandophone. Il faut savoir qu'en 2015, rien qu'en Belgique francophone, 50 longs-métrages et 17 documentaires sont sortis."

Non, le cinéma belge n'est pas qu'élitiste et social

Le parrain de CinéWa sera le réalisateur Joachim Lafosse qui présentera son dernier film Les chevaliers blancs en février. "On veut faire dans la qualité, pas dans la promo, assure Alban de Fraipont. On ne veut pas non plus entretenir l'image d'un cinéma belge élitiste et social." Avant ou après chaque séance, un réalisateur, un comédien ou un technicien sera invité pour exposer toutes les facettes du cinéma et débattre avec le public.

Projeter un film une seule fois

"Quand on m'a proposé le projet, j'ai bondi sur l'occasion, s'enthousiasme Patrick Piret. Je connais bien notre public familial issu de Waterloo, du sud de Bruxelles et d'une partie du Brabant wallon. Il faut savoir qu'une dizaine de films sortent par semaine. Or, les films que nous choisissons et programmons aux Cinés Wellington doivent contractuellement être projetés nombre de fois. Le nouveau ciné-club répond à un besoin puisqu'il nous permet justement de projeter une seule fois des films différents."

DSC_1139.JPG

Roch Trans, du Centre du cinéma et de l'audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, confirme qu'il existe un problème entre le cinéma belge et son propre public qui ne le suit pas autant qu'à l'étranger. "C'est pourquoi, dit-il, le Centre du cinéma valorise les exploitants locaux en association avec les équipe de films pour créer des activités événementielles."

Les chevaliers blancs de Joachim Lafosse

La première séance de CinéWa aura lieu le 15 février. Joachim Lafosse sera présent pour présenter Les chevaliers blancs dont le rôle principal est tenu par Vincent Lindon. Le film s'inspire du scandale de l'Arche de Zoé, ONG douteuse qui, en 2007, voulait emmener une centaine d'enfants tchadiens par avion vers la France où les attendaient des parents adoptants. Nous avons évoqué cette affaire ici.

Le 14 mars sera projeté le film Black qui a provoqué polémique et incidents à sa sortie. Il a pour toile de fond le phénomène des bandes rivales à Bruxelles. Ses deux comédiens principaux participeront à la séance.

Des films primés aux Magritte

Les autres dates à retenir sont le 11 avril, le 9 mai, le 12 septembre, le 10 octobre, le 14 novembre et le 12 décembre 2016. Les organisateurs prévoient de passer entre autres des films récompensés aux Magritte du cinéma, l'équivalent belge des Oscar américains et des César français.

Cinéwa 12494956_1097965103560666_1393179374038269802_n.jpgLes séances auront lieu en principe tous les deuxièmes lundis du mois, huit fois par an, dans les Cinés Wellington. La séance coûte six euros sauf la séance d'inauguration du 15 février à trois euros. L'abonnement, lui, revient à 36 euros. Tickets et abonnements seront bientôt en vente à la Maison du tourisme de Waterloo. En tout cas, pour sa naissance, le ciné-club CinéWa frappe fort avec ses deux premiers films. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

2 commentaires Catégories : Culture et histoire, Loisirs et temps libre Imprimer

Commentaires

  • Bonjour,
    Je suis ravie que ce projet re-vienne s'insérer dans la programmation du Cinéma Wellington.
    Il y a quelques années, avec Monsieur Piret, nous avions mis en place un "ciné-club" avec une projection-débat dans l'après-midi. Mais sans une visibilité importante, le projet a périclité...
    Je trouve primordial que le Cinéma Wellington s'inscrive, pour une partie même minime, dans le créneau dit "d'Art et d'Essai". Ce cinéma, qui est souvent le nôtre, ne bénéficie que d'une programmation très réduite et souvent dans des salles confinées du centre de Bruxelles à des heures de programmation indues... Pourquoi ne pas projeter dans une petite salle, un jour semaine (après-midi et soirée) deux fois par mois ce type de films qui mérite largement son audience! A l'image de Sundance, révélateur de jeunes talents, Wellington pourrait ainsi se démarquer et surtout apporter une image plus culturelle que celle des blockbusters qui envahissent les salles. L'après-midi est aussi une très bonne heure d'audience, car je connais plusieurs personnes venant du sud de Bruxelles qui préfèrent venir voir un film au Wellington et de profiter à la fois du parking...mais surtout des boutiques et tea-rooms (même si ils sont peu nombreux...)
    Cette programmation pourrait aussi permettre aux "films ou capsules" web de trouver un moyen de diffusion grand public, d'autant que la qualité est très souvent au rendez-vous!
    Alors oui, et avec tout mon soutien à cette belle entreprise!

  • Je suis heureux de voir la naissance de cinéwa Il y a quelques mois j'avais dit à Patrick Piret regretter l'absence de films belges car finalement nos films ont plus de succès à l'étranger vu le manque de visibilité chez nous les succès commerciaux ayant toujours la priorité c'est-à dire souvent la quantité primant sur la qualité Bon vent donc pour ce nouveau cinéma !

Les commentaires sont fermés.