EXCLUSIF : rénovation intérieure du musée Wellington à Waterloo (+ photos) !

La dernière rénovation du musée Wellington datant de 1975, ses responsables ont estimé qu'il était temps de le mettre au goût du jour

Cela fait deux ans et demi qu'ils réfléchissent à une nouvelle scénographie pour l'ancienne auberge Bodenghien dans laquelle Arthur Wellesley, duc de Wellington et commandant des armées alliées, a installé son quartier général pendant la bataille de Waterloo le 18 juin 1815.

Outre la mise aux normes techniques, l'électricité, le sol, la peinture, une partie de la toiture et l'amélioration de l'isolation du bâtiment, le projet consiste principalement à mettre en valeur les objets et les œuvres du musée grâce à une présentation plus actuelle.

DSC_0005.JPGDSC_0014.JPG

Deux objectifs

"Nous avons associé les moyens de la commune de Waterloo et l'expertise du musée dans un double objectif, explique son directeur Etienne Claude. D'une part, nous voulons redonner au lieu son aspect historique comme quand Wellington y est entré. D'autre part, nous allons sortir et exposer des pièces invisibles à ce jour car stockées dans les réserves du musée."

Découverte surprise

Depuis quelques semaines, les ouvriers communaux effectuent les travaux de gros œuvre : électricité, peinture et revêtement du sol. "En arrachant l'ancien plancher en bois d'une pièce à l'étage, les ouvriers ont découvert des tomettes (carreaux de terre cuite, ndlr) anciennes que nous allons bien sûr réutiliser comme revêtement de sol", s'enthousiaste Etienne Claude.

DSC_0012.JPG

La phase suivante consistera à (ré)installer les pièces dans les salles prussienne, hollandaise et française qui porteront les noms de grands généraux. S'y ajouteront une salle du souvenir et une autre consacrée aux Waterloo dans le monde.

Intégration du Charivari

DSC_0018.JPGDSC_0016.JPG

La salle d'accueil actuelle et sa boutique vont être aussi modernisée. L'ancienne taverne Le Charivari devient une annexe du musée Wellington destinée à l'accueil des groupes de visiteurs et à la vente de divers produits et services pour financer l'institution.

Le gros-œuvre est pris en charge par la commune de Waterloo tandis que la nouvelle scénographie est en partie financée par un partenariat public-privé coordonné par la Fondation Roi Baudouin. Toute aide supplémentaire est bienvenue.

Important : le musée reste accessible pendant les travaux de rénovation. Celle-ci sera achevée avant l'été. On a hâte de (re)visiter le musée pour voir le résultat. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

Musée Wellington DSC_0202.jpg

5 commentaires Catégories : Bataille de Waterloo, Culture et histoire, Loisirs et temps libre, SCOOP ! Imprimer

Commentaires

  • En espérant que ce ne sera pas un massacre de l'Histoire comme le Caillou ou le trou pompeusement baptisé " Mémorial".
    Au vu de l'article, je reste optimiste malgré tout.

  • Bonjour, petite précision, bien que nous ayons eu l'aide de la fondation Roi Baudouin et de donateurs privés pour une partie du financement de la rénovation, d'autres pistes sont encore à l'étude. .. toute aide est la bienvenue pour redorer ce vestige, dans le respect du bâtiment

  • J-M Teller, je voudrais vous préciser que ce "trou" dont vous parlez est une réalisation remarquable. Si elle se trouve en sous-sol, c'est précisément pour redonner au site son aspect d'origine, celui auquel vous avez l'air tant attaché. Par ailleurs, la dénomination "Mémorial" n'a rien de pompeux. Je ne vois pas quel autre nom pourrait être attribué à un bâtiment qui a pour vocation le souvenir, la mémoire. Mais c'est vrai que, quoi que l'on fasse, ce n'est jamais bien..

  • Entièrement d'accord avec Mr Conrath: le mot 'Mémorial' convient parfaitement !
    Si vous consultez le 'Guide des lieux de mémoire' du 'Petit futé' (édition 2012), à la liste alphabétique en fin de guide, quarante-six mémoriaux sont répertoriés pour la France seulement.
    Une chance que ce soit un mémorial, et non pas un 'Disneyland' !

  • Comme Daniel et Régis ci-dessus ,je ne comprends pas la hargne du commentaire de Mr Teller.
    Pour avoir fait ,en tant que guide 1815 , une cinquantaine de guidages sur place,
    Ce qu'il appelle avec élégance un trou, le Mémorial comme d’ailleurs la ferme de Hougoumont recueillent des éloges unanimes en Français, en Anglais, en Néerlandais...Tout ce qui est excessif est insignifiant, je vous trouve Mr Teller, très excessif.

Les commentaires sont fermés.