Succès au-delà des objectifs pour les premiers Scottish Days à Hougoumont ! (+ album photos)

La première édition des Scottish Days dans la ferme d'Hougoumont à Braine-l'Alleud fut une réussite

Ayant récemment découvert le lieu lors du rallye des chefs, Cédric Monnoye, directeur de l'agence événémentielle C'est tout com et du Waterloo Historical Film Festival, a voulu mettre en valeur autrement une des quatre fermes-clés de la bataille de Waterloo.

Il a proposé à la SA Panorama chargée de la promotion du champ de bataille de Waterloo et à son directeur Etienne Claude d'y organiser des Scottish Days. Ceux-ci s'y sont déroulés durant le long week-end ensoleillé des 14,15 et 16 août.

Cocktail écossais

Un cocktail d'activités écossaises était proposé aux visiteurs : lancement de troncs d'arbre, tir à la corde, lancer de haches et de couteaux, tir à l'arc, danse, jeux d'adresse anciens, monstres (du Loch Ness ?) animés sur échasses, artisanat divers et bien sûr groupes de cornemuse.

DSC_1369.JPGDSC_1386.JPG

Des stands et food trucks pourvoyaient aux appels des estomacs et gosiers dans le besoin: petite restauration assaisonnée d'une touche écossaise, whiskies et bières entre autres.

Que de mariages en cachette !

Une activité a particulièrement séduit le public : le mariage clandestin. Au 18e siècle, le mariage à 16 ans étant interdit en Angleterre, de nombreux jeunes couples venaient se marier clandestinement dans la petite ville écossaise de Gretna Green, à la frontière entre l'Angleterre et l'Ecosse. Le mariage était célébré par le prêtre forgeron devant une enclume traditionnelle.

155-Scottish days 14 08 16 (162)a.jpg

Dans la chapelle historique de la ferme d'Hougoumont, c'est le comédien Chistophe Delire (qu'on a vu aux côtés de Jean-Pierre Castaldi dans la Boîte à images) qui endossait le rôle du prêtre forgeron.En trois jours, il a célébré plus de 120 mariages clandestins !

En vue de financer leur camp, une vingtaine de pionniers de la 7e BW de Ways (Genappe) et leurs chefs ont donné un coup de main logistique appréciable aux organisateurs de l'événement.

Joli succès

Tant Cédric Monnoye qu'Etienne Claude espéraient accueillir 4000 à 5000 visiteurs pendant les trois jours des Scottish Days. In fine, ils seront 7500 à rejoindre Hougoumont et à assister aux activités dans la cour et le verger de la ferme où on entendait parler le français mais aussi le néerlandais, l'anglais et l'italien !

DSC_1326.JPG

Succès mérité donc pour cette première édition d'un événement distrayant aux multiples facettes autour d'une même thématique. Pour la SA Panorama, il s'agissait aussi de faire connaître la ferme d'Hougoumont magnifiquement rénovée, défendue à l'extérieur par les Scots Grey et jamais prise par les Français le 18 juin 1815.

A refaire

Organiser ces Scottish Days était un pari audacieux mais il s'est avéré gagnant. L'affluence du public devrait encourager les organisateurs à réitérer l'expérience. "On ne sait pas encore si on le fera sur base annuelle ou p. ex. tous les quatre ans pour ne pas lasser les gens" a conclu Cédric Monnoye. Qui vivra, verra. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

Regardez l'album photos des Scottish Days en bas de la colonne de droite de la page ou ici.

1 commentaire Catégories : Bataille de Waterloo, Culture et histoire, Evénements, Loisirs et temps libre Imprimer

Commentaires

  • J'adore celle-là, Tanguy. Tu portes le kilt et le bonnet à merveille !!! :-)

Les commentaires sont fermés.