Ça y est : Piste 01 ça suffit attaque en justice le gouvernement fédéral contre les nuisances du survol aérien !

A la fois dépitée et exaspérée, l'asbl Piste 01 ça suffit ! estime que le ministre fédéral de la mobilité François Bellot s'oriente vers le statu quo

L'association ne l'accepte pas : "Si le ministre souhaite mettre un couvercle sur la casserole à pression, il devrait savoir que le risque est qu'elle explose, déclare son président waterlootois Charles Sohet. Et ce qui devait arriver arriva : Piste 01 ça suffit ! va en justice.

On s'en doutait un peu en entendant certaines allusions de Charles Sohet devant le nombreux public qui assistait à la réunion d'information du 14 novembre dernier dans la maison communale de Waterloo (lire l'article ici).

"Le cabinet ministériel semblait avoir compris"

"Depuis deux ans, nous travaillons à trouver des solutions pour le dossier du survol. Nous avons largement avancé et le cabinet du ministre de la mobilité semblait avoir compris nos attentes. Malheureusement, selon nos informations, le statu quo a été décidé" explique Charles Sohet.

3125281039.2.jpg

Charles Sohet, président de Piste 01 ça suffit !

Dès lors, ce lundi 21 novembre, l'asbl a mis en demeure le cabinet du ministre Bellot ainsi que d'autres responsables dans ce dossier. Mardi, le cabinet d'avocats de Piste 01 ça suffit ! entamera les procédures juridiques ad hoc pour défendre les survolés.

Alliance

Nouveauté : Piste 01 ça suffit ! s'allie avec UBCNA (Union belge contre les nuisances aériennes) et les associations de l'est de Bruxelles pour embrayer dans l'action en justice engagée par la Région de Bruxelles-Capitale pour obtenir la fin de l'utilisation abusive de la piste 01. "Nous allons mettre toute notre énergie pour faire comprendre à Brussels Airport et Belgocontrol qu'il est temps de cesser les abus !" affirme, remonté, Charles Sohet.

Appel aux dons pour les frais de justice

Incitant encore et toujours les survolés à écrire aux ministres et bourgmestres, l'association fait appel à ceux qui soutiennent son action pour couvrir les coûts potentiellement élevés des procédures judiciaires. Les dons peuvent être faits sur le compte bancaire de l'asbl Piste 01 ça suffit chez Belfius : BE50 0882 6824 6118.

nuit.jpg

Les personnes qui souffrent réellement du survol aérien et/ou celles qui sont promptes à s'en plaindre verbalement ou sur les réseaux sociaux vont-elles être cohérentes avec elles-mêmes en apportant une aide financière concrète à ceux qui s'investissent chaque jour dans la lutte contre les nuisances aériennes ? Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

9 commentaires Catégories : SCOOP !, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Bravo pour votre initiative..
    Comme vous avez si bien dit lors de La Réunion leurs place c'est la
    Prison
    Ertug.s

  • Bravo Monsieur Sohet pour votre implication et votre pugnacité ! J’ai écrit 2 courriers au ministre (sans réponse) et m’apprête à l’instant à faire mon virement. Merci pour tout !

  • Merci, Charles pour toutes vos implications.

    Et Moi, aussi j'ai écrit au Ministre de la Mobilité et j'ai déjà effectuée un versement de 25 euros, il y a 2/3 semaines, en espérant que cela puisse aider.

  • Sur quelle base juridique introduisent-ils cette action ?

  • Bravo Monsieur Sohet , vous démontrerez par votre action en justice que Belgo controle n'applique pas correctement les régles et ce au détriment du Brabant Wallon et de Bruxelles; Les sonomètres que le Ministre Collin de la région Wallonne va faire placer dans le Brabant Wallon et donc aussi à Waterloo devraient vous aider dans la mesure des nuisance et du non respect des règles.
    Voici le communiqué de presse:

    René COLLIN - Ministre du Gouvernement wallon
    Agriculture - Nature - Forêts
    Ruralité – Tourisme
    Aéroports


    COMMUNIQUE DE PRESSE

    La Wallonie va mesurer les nuisances sonores de Zaventem
    22-11-2016

    Après s’être concerté avec le Ministre Carlo DI ANTONIO, le Ministre René COLLIN wallon en charge de la politique aéroportuaire wallonne a sollicité la SOWAER pour mener une campagne de mesure du bruit dans le Brabant wallon.
    La finalité de cette campagne est d’objectiver l’importance du bruit dû à l’activité de l’aéroport national. En effet, des citoyens brabançons ont exprimé leurs plaintes auprès des autorités wallonnes.
    Des sonomètres seront tout prochainement placés dès que l’accord des propriétaires (privés ou publics ) aura été obtenu. La campagne de mesure sera effectuée sur une durée de 14 jours, représentatives de l’activité habituelle d’un aéroport.
    René COLLIN rappelle, au travers de cette décision, que la Wallonie peut se targuer d’avoir construit et consolidé un équilibre fort entre le développement économique et environnemental. Outre les importants investissements consentis pour l’expropriation ou l’isolation dans les territoires concernés, elle a mis en place une Autorité indépendante chargée du contrôle et du suivi en matière de nuisances sonores aéroportuaires (ACNAW).
    Ainsi par exemple, sur l’année 2015, la SOWAER a comptabilisé 66 plaintes relatives aux nuisances sonores sur les deux aéroports wallons (Liège : 43 et Charleroi : 23). Au-delà des plaintes, la SOWAER est à disposition pour toutes les informations ponctuelles ou générales qui sont sollicitées par les riverains.
    Le Ministre Collin s’empressera de communiquer les résultats de l’étude à son collègue, le Ministre de l’Environnement ainsi qu’au Ministre fédéral de la Mobilité.

  • Cher Monsieur, comme toutes les personnes correctement informées le savent, la seule façon d'éviter l'utilisation de la piste 01 est de, soit fermer l'aéroport sous certaines conditions météorologiques, soit déplacer l'aéroport complètement (à Liège, Charleroi ou encore Florennes). Il n'est pas question d'utilisation "abusive"; c'est un nécessité technique. Que tous les Waterlootois se félicitent de ne pas être dans l'axe des pistes 25 et qu'ils profitent pleinement ,pour leurs activités professionnelles et leurs loisirs, d'un accès rapide à un aéroport dont la très grand majorité des nuisances sonores se situent en Flandre et dans une moindre mesure à Bruxelles. GD.

  • Oui monsieur, vous avez raison, lors de la création de l'aéroport le terrain était +- plat, il aurait fallu que cet aéroport ce situe de l'autre côté de Bruxelles, côté ouest, il faut assumer maintenant. Nous ne sommes pas dans un grand pays comme en France par exemple.

  • Bonjour à tous. J'habite Waterloo depuis 1967 , les avions passaient déjà au dessus de nos têtes, mais il faut comprendre l'évolution aéronautique, les facilités de transports (voyage, transport de courriers etc etc ) alors que dire des constructions le long du ring qui lui traverse notre commune avec là aussi un charroi à longueur de journée et de la nuit. Je vous invite cordialement a venir à l'arrière de ma demeure pour vous rendre compte du bruit incessant, la mesure prise avec mon smartphone application de sonomètre indique de la journée entre 60 et 80 db le w-e surtout en été tous ce charroi roule encore plus vite ce qui engendre plus de bruit, alors je vous comprends l'avion passe et après le calme. Réfléchissez, je vous attends si vous le désirer.

  • Il apparaît selon les dernières informations de ce matin que le ministre de la mobilité est conscient du problème mais qu'en essayant de résoudre une situation locale celui-ci sera déplacé à un autre endroit En conclusion c'est bien l'implantation de l'aéroport qui est la cause des nuisances Les causes précèdent les conséquences !

Les commentaires sont fermés.