En plein Publifin-bashing, deux échevins waterlootois s'expriment sur leur pratique de la politique !

Depuis le 20 décembre 2016, le scandale politico-financier Publifin-Nethys met la Wallonie (et les deux autres Régions) sens dessus dessous

Pour faire court, chaque jour, on apprend par les médias qu'un certain nombre de politicien(ne)s "s'en mettent plein les poches" comme l'a dit Laurette Onkelinx (PS) sur RTL-TVI.

Ces hommes et ces femmes politiques de tout parti arrondissent, dans certains cas largement, leur fin de mois en cumulant plusieurs fonctions dans des organes (para-)publics, parfois pour ne pas faire grand-chose ou sans avoir aucune compétence dans le domaine d'activité de ce dernier.

L'argent appelle l'argent

Avec l'éclatement de l'affaire Publifin, la population a réalisé que la rémunération des élus - autres que les conseillers communaux et provinciaux et les échevins - est loin d'être négligeable. Les nombreux "fils et filles de" qui ont opté pour la politique semblent l'avoir bien compris. Il est légitime de se poser la question de savoir si l'ensemble de ceux-ci ont véritablement la vocation innée et désintéressée de servir le peuple qui les a élus ?

Autre enseignement du tsunami Publifin : les revalorisations passées ou à venir des carrières politiques ne servent à rien puisqu'il apparaît que beaucoup de politiciens ont intégré l'adage l'argent va à l'argent. Heureusement, les branches des arbres trop chargés se rompent...

Soutenir les conseillers communaux et les échevins

Evitons cependant tout amalgame et gardons-nous de mettre tout le personnel politique dans le même sac. On se doit de continuer à croire que la plupart des bourgmestres, députés provinciaux, parlementaires, ministres et surtout des conseillers communaux et provinciaux et des échevins accomplissent correctement et déontologiquement les tâches pour lesquelles ils ont été choisis, sans viser l'enrichissement personnel avec de l'argent public.

On attend maintenant que la commission d'enquête parlementaire wallonne Publifin fasse la lumière sur les pratiques politiques en cours dans le magma poisseux des intercommunales et autres institutions para-régionales et para-provinciales. Il est essentiel d'éradiquer définitivement les petites magouilles entre amis pour assainir la démocratie et rétablir la confiance des citoyens dans la politique.

Des salaires élevés qui choquent

Si les pratiques révélées par la presse ne semblent pas illégales, les cumuls, le nombre de mandataires bénéficiaires par organisme et la hauteur des rémunérations cités sont un véritable uppercut au menton du travailleur, du pensionné ou de l'allocataire social ordinaire.

L'autre mission de la commission d'enquête parlementaire consistera à établir les bases d'une nouvelle gouvernance politique régionale, claire, transparente et éthique.

Deux échevins waterlootois communiquent

Yves Vander Cruysen DSC_0425.jpg

Yves Vander Cruysen

C'est dans cette atmosphère de bashing politique que deux échevins de Waterloo ont posté des publications sur Facebook pour informer sur leur pratique de la politique. Yves Vander Cruysen, échevin MR de la culture, du tourisme, de l’information, de la population, de l’animation des seniors, des cérémonies patriotiques et des cultes a publié ces deux textes :

Publifin YVC Capture.JPG

 Publifin YVC2 Capture.JPGYves Vander Cruysen explique qu'il a publié ce qui précède sur Facebook "après avoir été interpellé par un quidam antipolitique estimant que je ne pouvais pas concilier un mandat d'échevin et de conseiller provincial. Et que j'étais un sale cumulard... Or, je venais de recevoir le bulletin annuel des présences: 49/49 !"

Cédric Tumelaire est, quant à lui, échevin MR de l’urbanisme, du développement durable, de l'énergie, de l'agriculture, de la mobilité, du bien-être animal, de la politique de l'eau, de l'écologie urbaine, de la qualité du cadre de vie et des nouvelles technologies. Il a écrit ces deux posts sur Facebook :

Publifin CT2Capture.JPG

Publifin CT Capture.JPG

Cédric Tumelaire DSC_8144.jpg

Cédric Tumelaire

"J'ai éprouvé le besoin de poster sur Facebook afin de montrer qu’il est possible par choix de ne faire qu’une seule chose à la fois… avec un seul salaire de 2400 euros nets par mois comme échevin, sans aucun cumul d’autres mandats, déclare Cédric Tumelaire. Oui, il est possible d'être échevin à temps plein, de bien exercer cette fonction sans chercher le maximum d’argent. Même si, en effet, c’est un  risque car c’est un contrat à durée déterminée de six ans à salaire fixe. N’ayant rien à cacher, j’ai même hésité à publier ma fiche de salaire puisqu'a priori c'est une information publique. Ma campagne électorale de 2012 était déjà axée sur le fait que j'étais échevin à 100 %."

A propos, qu'en est-il des autres membres du collège communal de Waterloo ? Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

6 commentaires Catégories : Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Bon, ce que Yves Van Der Cruysen oublie peut-être de dire, c'est qu'il est largement rémunéré par l'ASBL "bataille de Waterloo" (en tout cas, l'a été entre 2004 et 2012) pour un travail limité à "faire la promotion du champ de bataille". Travail qui n'est probablement pas inclus dans son travail d'Echevin du Tourisme.....
    De même, se servir du "Waterloo info" dont il est éditeur responsable pour faire la prévente d'un de ses livres (alors qu'aucune autre prévente n'y est faite et qu'aucune publicité n'y figure......), c'est normal ?

  • Il est réconfortant de constater que déjà deux de nos échevins ne se remplissent pas les poches. Selon ces informations ils sont correctement rémunérés pour des fonctions identiques comparativement à des grandes entreprises. Que certains tirent des petits avantages en fonction de leur popularité quoi de plus normal. Quel conseiller communal n'a pas bénéficié d'une certaine reconnaissance dans son job d'indépendant
    J'espère que tous nos échevins vont suivre cet exemple et cela mérite un prochain Waterloo.Info consacré à cette question.

  • Il serait bien que tous les membres du conseil communal publient et ce y compris et surtout la bourgmestre.
    Effectivement pourquoi pas dans le Waterloo info afin que les "non internet" puissent être également informés puisqu'ils non pas accès au site cumuleo.

  • Roger van poucke est lui même ex conseiller communal cdh, donc dans l'oppositon. Il faut le savoir.

  • Etre dans l'opposition ne veut pas dire tais toi (... ) la vérité doit être dite, d'où qu'elle vienne . Et Mr Van Poucke a l'honnêteté de leur faire ouvertement. Merci Mr Van Poucke pour cette information. :)

  • En effet, ancien conseiller communal. Je peux donc vous confirmer que ces informations sont absolument de première main !

Les commentaires sont fermés.