Succès aidant, l'athénée royal va encore devoir jouer sa pièce annuelle hors les murs !

A l'origine, l'athénée royal de Waterloo présentait sa pièce de théâtre dans sa salle mais cette période est révolue

A l'époque, elle attirait un public composé essentiellement des parents des élèves comédiens et d'élèves. Mais il y a cinq ans, les comédiens ont eu un goût de trop peu après leur spectacle.

Spontanément, ils ont pris contact avec la commune pour pouvoir jouer dans la salle Jules Bastin. Après avoir goûté aux sensations d'une vraie salle de spectacle, il est difficile de revenir en arrière. En outre, la pièce de 2016 #Alice (une adaptation proche des comédiens d'Alice au pays des merveilles) a remporté un succès au-delà de toute espérance puisque plus d'un millier de spectateurs se sont déplacés pour la voir.

Quatre représentations !

Conséquence de ce qui précède : en mars, la troupe de l'athénée va présenter sa nouvelle pièce de théâtre dans la salle de la maison communale pendant... quatre jours ! La troupe se compose de quatorze comédiens de 14 à 18 ans qui s'investissent depuis le mois de septembre, entre autres dans les répétitions.

Troupe répétitions (1).jpg

 

Convaincu par l’idée de recommencer un travail de création collective et pour se démarquer du spectacle de 2016, le groupe s'est fixé pour objectif cette année de faire rire par une adaptation des Aventures de Sherlock Holmes de Conan Doyle.

Répétitions.jpg

"Un groupe soudé qui prend plaisir à jouer"

Xavier Dessaucy-Prof à ARW 3609083502.JPGPilier de l'activité théâtrale ("chronophage" comme il le dit lui-même) de l'athénée royal de Waterloo depuis neuf ans, le professeur de français Xavier Dessaucy explique comment il procède avec son groupe d'élèves comédiens : "Depuis deux ans, nous travaillons vraiment de manière collective. En général, j'arrive avec une idée, puis on cherche, on creuse, on fait des essais avec tout le groupe. Cette partie dure parfois trois mois avant de fixer ce qu'on va jouer. Je prends certaines décisions (la distribution, par exemple) mais en me basant toujours sur les envies de chacun. Dans le travail des répétitions, j'amène des idées ou j'aide les comédiens à en trouver d'autres. Tout cela prend beaucoup de temps mais au final, le résultat est très fort sur scène car on y voit un groupe soudé qui prend plaisir à jouer ensemble. C'est du moins l'avis de nos spectateurs."

Si Xavier Dessaucy est le metteur en scène de la troupe, il travaille main dans la main avec la professeur de mathématiques Pascale Dupuis et la professeur de morale Vanessa Ligato pour les décors et les costumes.

Des recettes destinées à couvrir les coûts

Les recettes de la pièce servent à payer la salle, les décors, les costumes, la promotion (affiches, flyers, ...) et les repas des comédiens pendant les périodes de répétitions intensives. Les bénéfices permettent aussi  de réduire les coûts de la mise au vert annuelle de la troupe et des représentations qui auront lieu en France.

Le spectacle 2017 promet à lire ce qu'en disent ses responsables : "Ce que nous en avons fait des Aventures de Sherlock Holmes… Comment vous dire… C’est quelque chose d’autre… Et nous vous en gardons la surprise pour les représentations…!"

Réservez vite !

Ne tardez pas à acheter vos places (9 euros / 6 euros pour les étudiants) car elles partent comme des petits pains : deux dates sur quatre sont déjà complètes. Pour réserver les 16 ou 23 mars : envoyez un e-mail à troupearw@gmail.com ou téléphonez au 02 354 92 76. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

Les aventures de SH.jpg

0 commentaire Catégories : Culture et histoire, Evénements, Loisirs et temps libre Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel