Sans leurs Flamands, les Wallons du WASH ont failli !

Le WASH affrontait ce dimanche soir son principal rival dans les playoffs de la D1 francophone de handball

Confortés par les performances du club waterlootois dans la phase classique du championnat et ses premiers matches des playoffs, les joueurs et supporters du WASH se montraient optimistes avant la rencontre contre Jemeppe-sur-Meuse.

Rappelons que tant le WASH (1er) que Jemeppe (2e) visent la montée en D2 nationale et doivent pour ce faire terminer les playoffs en pole position. Du côté du WASH, on notait l'absence remarquée des deux frères Verbraeken partis, semble-t-il, aux sports d'hiver...

DSC_0970.JPG

Devant les 120 spectateurs qui avaient rejoint le hall omnisports de Waterloo, Jemeppe-sur-Meuse (Seraing) a donné le coup d'envoi de la partie. Pendant les 20 premières minutes (9-9), les deux équipes se sont tenues à la culotte sans jamais concéder plus d'un but d'écart à l'adversaire, même si le WASH ne semblait déjà pas dans son assiette.

DSC_0948.JPGDSC_0951.JPG

Le penalty qui tue

C'est alors que les visiteurs ont commencé à dominer plus nettement en marquant à la 25' (10-11) et à la 26' (10-12) sous les encouragements bruyants et les roulements de tambour de leurs supporters très présents. Le tournant du match s'est déroulé à 10" de la fin de la mi-temps quand la défense waterlootoise a provoqué une faute donnant lieu au penalty qui tue (10-13).

DSC_0966.JPG

Nouveauté de la soirée : les pom pom girls de Tubize ont animé les temps morts et la pause. A la reprise, le WASH perd les pédales devant une équipe jemeppoise plus déterminée qui augmente rapidement son avance à cinq buts (10-15 à la 2') qu'elle maintient presque sans peine (12-17 à la 6', 15-20 à la 16', 19-24 à la 24').

DSC_0959.JPGDSC_0968.JPG

DSC_0971.JPG

Victoire jemeppoise méritée

Visiblement heureux, les joueurs de Jemeppe relâchaient un peu la pression en fin de match, permettant au WASH de revenir sans gloire à 22-24 au coup de sifflet final. Par ce résultat, les visiteurs liégeois reviennent à égalité de points du WASH mais le dépasse au nombre de victoires.

Désappointement et colère

DSC_0974.JPG

Après cette défaite imprévue, les visages du staff waterlootois passaient par toute la palette des sentiments : courroux, contrariété et dépit. Le directeur technique Jean-François Hannosset ne mâchait pas ses mots : "Je suis fâché parce que rien n'a été ce soir : ni l'équipe ni la construction ni le coaching auquel d'ailleurs j'ai participé ! Sans parler de la maladresse et de l'absence des frères Verbraeken."

Ah les Flamands et l'avenir du WASH, c'est comme les Flamands et l'avenir de la Belgique : heureusement qu'ils sont là ! En tout cas, le club doit se reprendre rapidement pour ne pas gâcher en quelques matches de playoffs sa saison menée de main de maître. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

2 commentaires Catégories : Sport Imprimer

Commentaires

  • Bonjour, "Sans leurs deux néerlandophones " c'est mieux je pense.

  • Ah bon et pour quelle raison ?

Les commentaires sont fermés.