Incendie celtique dans la ferme de Mont-Saint-Jean ! (+ vidéos)

Vendredi soir, la ferme de Mont-Saint-Jean à Waterloo accueillait la Guiness Celkilt Night dans ses murs

C'est dans la grange de la ferme, hôpital de campagne britannique pendant la bataille de Waterloo, que s'est produit le groupe de rock celtique Celkilt qui paradoxalement est... français.

La société Anthony Martin, importateur-distributeur de bières (dont la Guiness) et brasseur, a sérieusement rénové cette ferme du champ de bataille de Waterloo  et y a installé la brasserie de la Waterloo et l'intéressant musée Le revers de la médaille sur les techniques médicales de l'époque.

Des Celtes... lyonnais

Il s'agit maintenant de rentabiliser l'investissement entre autres en y organisant des événements dans la vaste grange. Vendredi soir, l'équipe d'animation des lieux composée entre autres d'Adrien, d'Ariane et de Julie avait frappé fort : elle a invité le groupe français de rock celtique festif Celkilt qui ne vient pas de Bretagne comme on pourrait le penser mais de la région lyonnaise. En première partie se produisait The Muddy States qui fait dans l'Irish pub rock.

DSC_1061.JPG

Julie Schlösser (au centre) et Adrien Desclée (à droite), deux des organisateurs

Pour assister aux deux concerts dont celui fort attendu de Celkilt, environ 350 fans, dont un certain nombre portait le kilt, ont rejoint la ferme dans laquelle trônait une marchande de hamburgers.

DSC_1027.JPGDSC_0999.JPG

En sept ans d'existence, Celkilt a sorti sept albums. Les membres du groupe vivent de leur musique et font tout eux-mêmes : musique, communication, promotion et matériel.

Formidable !

Le moins qu'on puisse dire, c'est que ceux qui ont fait le déplacement n'ont pas perdu leur temps : le concert de Celkilt fut positivement génial avec un son rock costaud ornementé de cornemuse, violon et flûte. Quelques digressions plus hard rock ou folk ont enrichi l'excellente prestation de ces musicos (dont une violoniste fort jolie au demeurant) sympas qui se donnent formidablement sur scène. Ils ont mis le feu à la grange et déménagé un public qui en redemandait. Vraiment super !

DSC_0998.JPGDSC_1001.JPGDSC_1047.JPG

Clôture cisaillée

Seul petit hic de la soirée : après le concert, la clôture de la ferme le long de la chaussée de Charleroi a été retrouvée cisaillée mais on ignore pourquoi. Deux policiers de Waterloo sont venus constater les faits après le concert. Ceci n'a pas empêché les spectateurs de savourer la Guiness servie au fût. Ça donne soif un "déménagement"...

La ferme de Mont-Saint-Jean deviendrait-elle une scène musicale concurrente de la ferme du Biéreau à Louvain-la-Neuve ? Qui sait si elle n'accueillera pas un jour l'émission D6bels on stage de la RTBF ?

Suivez l'actualité de la ferme de Mont-Saint-Jean : d'autres événements sont en préparation pour les semaines à venir. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

DSC_1017.JPGDSC_1054.JPG

0 commentaire Catégories : Evénements, Loisirs et temps libre Imprimer

Les commentaires sont fermés.