Les Canes voleront-elles plus haut que les Canards ?

Le Waterloo Ducks a vécu une journée dominicale d'importance dans ses installations de la drève d'Argenteuil

Le  club de hockey waterlootois tenait à créer l'événement à l'occasion des demi-finales des play-offs en Divisions d'honneur pour lesquels ses équipes Messieurs et Dames se sont qualifiées.

Non seulement, il était essentiel d'attirer le plus de supporters possible pour ces deux matches au sommet mais il convenait aussi de veiller à l'accueil des VIP et des fidèles et généreux sponsors. Ces derniers furent soignés avec parking, business lunch, village et bar ainsi que tribune spécifiques.

Bon match

Watducks 18358991_10158656412835026_3143862573837667593_o.jpg

A midi, l'équipe féminine des Watducks recevaient la solide équipe boomoise du Braxgata en demi-finale des play-offs. Malgré un bon match de leur part, les Waterlootoises durent se contenter d'un nul 0-0 face aux leaders de la phase classique du championnat. Rien n'est cependant perdu car ce résultat préserve leur possibilité d'accéder à la finale du championnat de Belgique.

Watducks 18402193_10158656341010026_6642377029885391595_o.jpg

A 15 heures, devant 2000 personnes, John-John Dohmen, le meilleur joueur mondial tout juste remis d'une élongation, et ses équipiers affrontaient les Dragons anversois, champions en titre. Ces derniers, plus à l'aise, plus percutants et simplement plus forts ont gagné 0-2 grâce à un but par mi-temps.

SEPT PC ratés !

DSC_1463.JPGDSC_1476.JPG

Les Watducks se sont bien défendus, dominant même franchement leur adversaire dans le dernier quart-temps. Mais ils ont gaspillé leurs chances en commettant l'impardonnable : ils ont été incapables de transformer un seul des... sept penalties-corners sifflés en leur faveur !

DSC_1486.JPG

Géry Dohmen-président du Waterloo Ducks 2015 DSC_0056.jpgA l'issue des deux rencontres, le président du Watducks Géry Dohmen s'est confié : "Nos filles, dont la grande majorité a été formée dans le club, ont vraiment livré un bon match et gardent une petite mais réelle chance pour le titre. Quant aux garçons, ils ont été logiquement battus par plus fort qu'eux. C'est pourquoi on va renforcer l'équipe par deux transferts de stature internationale : Elliot Van Strydonck (Léo) et Simon Gougnard (Racing)."

Troisième terrain : c'est parti !

Last but not least, le Waterloo Ducks a introduit une demande de permis d'urbanisme pour la construction d'un troisième terrain synthétique sur une propriété communale cédée par un bail emphytéotique, la démolition/recontruction de tribunes et le remplacement du revêtement synthétique du terrain A. Le troisième terrain synthétique permettra au club de passer de 1300 à 1500 membres.

Une réunion d'information à ce sujet se tiendra le 11 mai à 8 heures au service de l'urbanisme de la commune. Il semblerait que la Chapelle musicale Reine Elisabeth, voisine du club de hockey, a exprimé quelques craintes quant aux nuisances sonores de ces nouvelles installations. Eternel match entre la tête et les jambes... Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

0 commentaire Catégories : Sport Imprimer

Les commentaires sont fermés.