Deux nouveaux alliés déboulent sur le champ de bataille de Waterloo !

Depuis son rachat et sa rénovation par Anthony Martin, la ferme de Mont-Saint-Jean poursuit son développement et son intégration dans le champ de bataille

Véritable porte d’entrée du tourisme en Brabant wallon, en Wallonie et même en Belgique, le champ de bataille de Waterloo mérite la mobilisation et les synergies des partenaires impliqués.

Pour le bicentenaire de la bataille en 2015, 50 millions d'euros provenant des secteurs public et privé ont été investis dans ses différents sites. Objectif stratégique : transformer les visiteurs d'un jour en visiteurs de séjour.

Propriétaire du Dernier Quartier Général de Napoléon, membre de l’intercommunale 1815 (butte du Lion, Panorama, Mémorial 1815 et ferme d'Hougoumont), soutien du musée Wellington à Waterloo, la province du Brabant wallon a jugé opportun de s'associer à la ferme-brasserie de Mont­-Saint-Jean au travers d’un partenariat public privé (partenariat à moyen-long terme entre un organisme public et une société privée qui collaborent en vue d’améliorer les services au public).

Le Brabant wallon y croit

Ferme de MSJ-PPP DSC_0062 - Copie.JPG

Anthony Martin et Tanguy Stuckens

A la base de ce PPP, on trouve le propriétaire de la ferme Anthony Martin et le député provincial waterlootois chargé de la culture Tanguy Stuckens. "Dès 2013, nous nous sommes intéressés à ce site qui représente un réel intérêt patrimonial, touristique et culturel. Nous sommes en dialogue permanent avec Anthony Martin qui a toujours voulu donner à ce site une dimension d’intérêt public» a déclaré Tanguy Stuckens. Le Brabant wallon est fier de vous avoir fait confiance et vous encourage en officialisant désormais ce partenariat prévu pour durer au minimum 15 ans."

La province du Brabant wallon a donc décidé d'accorder une subvention de 250 000 euros à la nouvelle ASBL Waterloo Ferme de Mont­Saint­Jean (Hôpital britannique) chargée du développement des activités de mémoire et  pédagogiques sur son site.

Ferme de MSJ-PPP DSC_0090 - Copie.JPG

Dans le contrat de gestion liant les deux parties, la province a fixé les engagements à respecter par l'ASBL : accès gratuit aux activités dans le verger, accueil des personnes à mobilité réduite (PMR), scénographie complémentaire aux autres sites du champ de bataille, visibilité de ce dernier sur la bière Waterloo, mise en valeur du patrimoine du champ de  bataille et collaboration avec les opérateurs brabançons wallons en matière touristique, culturelle et patrimoniale.

Musée, brasserie et maintenant distillerie de Gin

Aujourd’hui, la ferme de Mont-Saint-Jean, sauvegardée par le groupe de l’Anglo-Belge Anthony Martin, peut accueillir 750 personnes dans diverses activités tout en se consacrant à la mémoire du 18 juin 1815 avec le seul musée médical en Europe situé sur un champ de bataille : Le Revers de la Médaille.

Ferme de MSJ-PPP DSC_0083 - Copie.JPG

A côté de la brasserie artisanale de la bière Waterloo installée dans une des ailes de la cour en carré, du comptoir de produits locaux et de son restaurant éphémère L’Orangerie du prince, une micro-distillerie va commencer à produire dans deux jours le tout nouveau Gin de MontSaintJean.

Ferme de MSJ-PPP DSC_0085 - Copie.JPG

Un nouveau centre d’interprétation

Même s’il existe actuellement un permis de construire pour la construction d’un hôtel de luxe, Anthony Martin s’oriente vers un autre projet : la préservation du patrimoine par la création d’un espace muséographique dans un nouveau centre d’interprétation associée à l’accueil d’événements non résidentiels.

Distractions et restauration

Forte du soutien financier provincial, l’ASBL Waterloo Ferme de Mont-Saint-Jean (Hôpital britannique) va aménager un parc ouvert au public dans le verger avec une plaine de jeux, un parcours santé et une zone de pique-nique. Elle collaborera aussi avec les autres sites du champ de bataille dont le Mémorial 1815 et le Dernier QG de  Napoléon.

Tourisme et emploi

Bientôt, un élégant bâtiment, largement vitré et couvert d’une toiture végétale, remplacera l’actuelle structure en toile et en verre de L’Orangerie du prince. En 2017, ce n’est pas moins d’un événement public tous les deux mois qui animera la prestigieuse ferme. Le développement du site devrait créer une cinquantaine d’emplois à temps plein.

Anthony Martin Ferme de MSJ-PPP DSC_0068 - Copie.jpg"Waterloo doit devenir un des premiers sites touristiques de Belgique, par destination, pas par accident car c’est cela le véritable moteur économique» a conclu Anthony Martin. L’ASBL Waterloo Ferme de Mont-Saint-Jean (Hôpital britannique) servira à la fois de pont entre notre propre activité et les autorités publiques. Elle servira également de cœur pour la sauvegarde du site".

Belle démarche de cet entrepreneur qui ne veut pas sacrifier l'histoire et le patrimoine à la pure rentabilité économique de ses activités. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

2 commentaires Catégories : Bataille de Waterloo, Culture et histoire, Evénements, Loisirs et temps libre Imprimer

Commentaires

  • wouaiiiis le maître des lieux est en ce moment même s/France2 ... ;) Faut gagner hein ... "une fois" comme on dit chez nous ;-) .... je vous ai bien reconnu, même sans lunettes :D.

    Allez on est tous avec vous ;-)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel