Le site internet de Waterloo modernisé par une ... intercommunale !

Soucieux de garder sa commune à la pointe des technologies nouvelles, l'échevin Cédric Tumelaire prend en main la modernisation du site waterloo.be

La version actuelle du site communal, mise en ligne septembre 2010, commençait en effet à dater et à prendre la poussière par rapport à d'autres communes et au web design en général.

Aujourd’hui, dans son rôle de vitrine communale, www.waterloo.be est consulté chaque mois par 32 000 visiteurs mais l'information qu'on y trouve nécessite une profonde réorganisation.

En outre, alors que la moitié des visiteurs mensuels le consulte sur un support mobile. le site n'est pas responsive ou adaptatif, c'est-à-dire qu'il n'offre pas une utilisation confortable pour des supports différents (PC portable, smartphone, tablette, ...).

La commune et ses satellites

DSC_0800a.jpgEnfin, plusieurs acteurs satellites de l’administration communale souhaitent aussi disposer d’une plus large présence et d’autonomie sur le site internet communal : police locale, Maison du tourisme, académie de musique, CPAS, Waterloo TV, ...

"La volonté de la commune est bien de rester à la pointe en matière de nouvelles technologies, affirme l’échevin Cédric Tumelaire. Waterloo compte depuis  près de deux ans une application mobile mais le site internet, lui, présente quelques signes de vieillesse."

 

Une intercommunale impliquée

Pour proposer un site internet communal modernisé et réorganisé aux Waterlootois, il a proposé que la commune rejoigne une... intercommunale, wallonne de surcroît (aïe !). Son nom : IMIO pour Intercommunale de mutualisation informatique et organisationnelle.

Née le 28 novembre 2011 et opérationnelle depuis le 1er janvier 2012, IMIO a pour objectif de promouvoir et de coordonner la mutualisation de solutions organisationnelles et de produits & services informatiques pour les pouvoirs locaux de Wallonie.

Ses activités principales consistent à produire des logiciels répondant aux besoins des pouvoirs locaux (site internet p. ex.) et à acheter des solutions en centrale d’achat pour permettre aux communes de bénéficier des solutions du marché à moindre coût et offrir un service d’accompagnement à leur utilisation et leur évolution.

Les solutions proposées par IMIO permettent la gestion de l’espace personnel, la consultation d’informations géolocalisées en fonction du domicile (déchets, sondages,…), la création d'un annuaire économique, d'un agenda en ligne et d'albums photos entre autres.

L'intercommunale compte actuellement 257 membres adhérents : trois provinces, 200 villes et communes,  39 CPAS, quatre zones de police, quatre zones de secours, quatre intercommunales et trois régies communales autonomes.

Informations complémentaires ?

Les éléments d'information qui précèdent semblent professionnels et sérieux. Mais au regard du bashing et du lynchage médiatique à répétition de certains politiques et institutions francophones belges, on est curieux de connaître les membres du conseil d'administration et du comité de direction d'IMIO, leur parti, leurs autres mandats et fonctions (cumul) ainsi que les montants de leurs jetons de présence et de leur rémunération.

Cela rassurerait les Waterlootois sur l'adhésion de leur commune à cette intercommunale qui va moderniser le site internet waterloo.be. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

2 commentaires Catégories : Politique Imprimer

Commentaires

  • Bonjour,
    Toutes les infos sur l'intercommunale sont sur leur site internet: http://www.imio.be/presentation
    La transparence la plus complète semble y exister, nous allons tester cela.
    Cela fait plusieurs années que nous observons ce qu'ils font . Aujourd'hui, leurs produits et services semblent correspondre à nos besoins pour un prix compétitif.
    Nous avons comparé cela avec d'autres prestataires de services informatiques.
    C'est là l'intérêt d'une mutualisation , et donc , normalement, le rôle premier d'une intercommunale.
    Aujourd'hui, nous souhaitons utiliser leur outil de création de site internet.
    Nous avons d'autres produits informatiques chez d'autres fournisseurs privés également.
    Nous essayons toujours de garder le meilleur rapport qualité-prix et gérer cela en bon père de famille.
    Au plaisir de vous en dire plus et de partager l'avancement de notre nouveau site internet ! ;-)

  • Imio ... peut être une filiale de sedifin ou de publifin .... ce serait drôle !
    En tout état de cause le lifting du site coûtera 5 à 6 fois le tarif pour une prestation identique dans le privé.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel