Une nouvelle eau-de-vie va s'écouler depuis le champ de bataille de Waterloo !

Après avoir été l'hôpital des Anglais pendant la bataille de Waterloo, la ferme de Mont-Saint-Jean n'arrête pas de se développer

Sous l'impulsion de son propriétaire Anthony Martin, la ferme s'est enrichie du musée Le Revers de la médaille et de la micro-brasserie de Waterloo qui, en association avec Adrien Desclée, produit la Waterloo, "The Beer of Bravery".

Organisant divers événements comme la Celtic Week et projetant la construction d'un centre d'interprétation qui prendra la place du restaurant éphémère L'Orangerie du prince, Anthony Martin et ses équipes continuent à innover.

Premier distillat du nouveau breuvage

DSC_1597.JPG

"Aujourd'hui, nous venons de faire notre premier distillat du gin de Mont-Saint-Jean, un gin premium ! annonce Anthony Martin. Pourquoi du gin ? Parce qu'on veut revenir aux produits de qualité du terroir tout en leur donnant un goût particulier."

En fait, ce sont les Anglais qui, en 1815, ont apporté leurs bouteilles de gin pour se réconforter durant la bataille. Les matières premières du nouveau gin sont les mêmes que celles de la bière Waterloo qui en sera la base.

"Distiller consiste à séparer les matières et les liquides, explique Edward Martin, fils d'Anthony. On va donc chauffer la bière Waterloo dont les vapeurs vont traverser un panier de baies de genévrier et d'herbes. On va récupérer ce distillat de bière qui deviendra le gin."

DSC_1611.JPG

Equilibre entre épices et parfum

Le gin premium de la ferme de Mont-Saint-Jean est le mariage de la tradition belge et des accents plus exotiques et plus parfumés apportés par les Anglais. Cela donne un résultat équilibré issu d'un savant mélange du meilleur des gins traditionnels. Selon les spécialistes, à la dégustation, il développe des notes florales, des arômes de citron et d’épices, avec de délicates touches d’anis, de fenouil, de cumin et de lavande.

DSC_1657.JPG

Commercialisation en septembre

"Notre micro-distillerie permet aujourd'hui la production de 100 bouteilles de gin par jour, précise Anthony Martin. Il s'agit d'un gin premium qui titrera 44-45° d'alcool dont on espère commencer à vendre les premières bouteilles en septembre 2017. Je tiens aussi à souligner que nous ne promouvons pas l'alcool auprès des jeunes. Quand des mineurs visitent notre brasserie, ils ne touchent pas à la bière et nous les mettons en garde sur les dangers de l'alcool."

DSC_1653.JPG

Succès présents et à venir

En passant, Anthony Martin révèle que la production de la bière Waterloo Récolte, brassée à 100% dans la ferme de Mont-Saint-Jean, est passée de 200 à 12 000 hectolitres. "Le succès est tel dans les trois Régions du pays qu'on doit limiter les lancements de la bière à l'exportation."

La ferme-brasserie-distillerie de Mont-Saint-Jean réserve d'autres surprises à l'avenir comme le lancement de la Waterloo Cuvée impériale vieillie pendant trois ans dans des fûts de chêne et la création d'un... whisky ! Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo 

0 commentaire Catégories : Dans les quartiers, Entreprendre - Immobilier Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel