"Joli-Bois ! Joli-Bois ! Joli-Bois ! Morne braderie !" (*)

Dimanche passé, par une météo tout à fait acceptable, se tenait la braderie de Joli-Bois à Waterloo

Vers 11 heures, la place Emile Vandervelde (comme elle s'appelle en réalité) à commencé à s'animer grâce au groupe Ysi qui se produisait sur le podium installé à l'occasion de la fête de la musique. Mais le public était encore clairsemé, hormis quelques mandataires exécutifs de la commune.

Braderie JB WP_20170625_16_59_29_Pro.jpg

Ceux-ci étaient venus ouvrir la braderie mais aussi soutenir la conseillère communale MR Sophie Couturiaux qui chante dans le groupe Ysi. Si les cafés et restaurants avaient sorti tables et bancs sur leur terrasses, seuls quelques rares magasins avaient installés des tables sur le trottoir pour proposer des articles à prix bradés. Pas non plus de foire ni de petit train sur la chaussée de Bruxelles.

Minuscule brocante

Braderie JB WP_20170625_15_47_00_Pro.jpg

Ne parlons pas de la brocante riquiqui sur la chaussée de Tervueren : une quinzaine d'exposants seulement avaient étalé leurs objets alors que dans le passé, on en comptait largement plus de 100. "Il n'y a pas eu suffisamment de publicité autour de la brocante de Joli-Bois" déplorait une brocanteuse. "Cette année, la brocante est tombée à la fin du ramadan et les clients musulmans ne sont pas venus" constatait une autre.

Si le podium a attiré quelques artistes et groupes intéressants, peu de personnes les suivaient. C'est un groupe d'enfants présentant des chorégraphies qui a intéressé le plus de spectateurs mais c'était en fait... leurs familles.

Une semaine trop tard

Il semble aussi qu'il y a un peu d'eau dans le gaz entre l'un ou l'autre commerçant et le président de l'association des commerçants de Joli-Bois Bernard Legein. "A part un certain succès des établissement horeca, la morosité de la braderie de cette année est due au fait qu'elle a lieu une semaine plus tard que d'habitude alors que tout le monde est déjà parti en vacances, explique-t-il. La commune nous a aussi vivement conseillé de l'organiser ce dimanche 25 juin pour profiter de la fête de la musique et bénéficier ainsi d'un podium gratuit."

Bisbrouille entre commerçants

Brian Grillmaier 3737343247.JPGBrian Grillmaier, jeune et nouvel échevin waterlootois du commerce, nous a livré ses constats et impressions à propos de cette braderie décevante et tristounette : "Je pense que la braderie de Joli-Bois doit être totalement remise à plat. Le concept de braderie n'a plus beaucoup de sens vu que la majorité des commerces de la place sont de l'horeca. Le nombre de brocanteurs a été très faible cette année. D'après le président des commerçants, il y aurait trop de brocantes en même temps. Quant au petit nombre de commerces ouverts ou simplement motivés, il y a là un véritable souci. Et finalement, j'ai entendu que l'ambiance générale entre les commerçants et leur association n'est pas terrible. Or, s'ils ne s'entraident pas, ça ne fonctionnera jamais."

Une foire gourmande ?

Mais au-delà du bilan, l'échevin du commerce expose ses idées pour l'avenir de cette activité : "Étant devenu échevin en février, je n'ai pas encore pu modifier le concept cette année mais il serait logique de le changer complètement l'année prochaine. La commune donne un subside pour cet événement à l'association des commerçants de Joli-Bois. Après ce que j'ai vu, je préfère l'utiliser en mettant sur pied un événement de type apéro gourmand, foire gourmande ou quelque chose de ce genre tout en impliquant les autres types de commerce. A la rentrée, on va organiser une réunion rassemblant la totalité des commerçants du quartier. A l'ordre du jour :  les raisons pour lesquelles ces derniers ne s'entraident pas et n'ont pas joué le jeu dimanche et la définition d'un nouveau concept d'événement en 2018. Encore un défi à relever..."

Y a pas à dire, rajeunir les élus semble porteur de renouveau. Une piste pour la Wallonie et Bruxelles en cette époque politiquement troublée...? Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

(*) Aurait pu écrire Victor Hugo dans son poème L'expiation...

3 commentaires Catégories : Agenda sympa, Dans les quartiers, Entreprendre, Loisirs et temps libre, Politique Imprimer

Commentaires

  • L’argument du ramadan est absolument ridicule.
    Avez-vous déjà vu beaucoup de musulmans présents à ce type d’événements à Waterloo ?
    La réponse est non pour 2 raisons :
    1. Le nombre de musulmans habitant à Waterloo est relativement faible (et tant mieux car je ne voudrais pas que des rues soient bloquées pour la prière comme à Bruxelles) ;
    2. Les musulmans restent entre eux et ne se mélangent pas aux bons belges que nous sommes.
    Le problème est donc bien ailleurs pour cette brocante, comme le souligne justement notre nouvel échevin.

  • Le mois de juin est super-chargé au niveau des animations sur Waterloo et c'est une des raisons de la braderie tristounette mais pas que ... j'ai aussi assisté dimanche matin à l'intervention de la police suite à la plainte d'un commerçant sur le fait qu'un marchand ambulant se trouvait au coeur de la brocante pour vendre des aliments faisant concurrence à la friterie de Joli-Bois Ceci étant je fais confiance au nouvel échevin pour redynamiser une braderie qui ne doit certainement pas disparâitre

  • Concernant la braderie de Joli-bois, un "Droit de réponse" en provenance de certains commerçants...

    Droit de réponse:
    Dans le post publié dans le groupe "Vivre à Waterloo" concernant la Braderie de Joli-Bois beaucoup de choses erronées ont été dites.
    Un certain nombre de commerçants ne sont pas d'accord avec le fait de dire qu'ils ne veulent rien faire ou qu'il ne sont pas intéresser par une animation annuelle. Ils sont, au contraire, prêt à donner le coup de main nécessaire mais la possibilité ne leur en a pas été donnée.
    Contacts ont d'ores et déjà été pris pour que tout le monde se retrouve autour d'une table et mette les chose à plat.
    Nous, commerçants de Joli-bois, allons tout faire pour que "JOLI-BOIS EN FETE 2018" soit un très grand cru permettant d'oublier cette année triste et serve de point de départ à la renaissance de l'association des commerçants de Joli-bois qui à ce jour n'existe plus ou très peu.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel