Enfin un Lion de Waterloo à... Waterloo !

Chacun sait que la butte du Lion de Waterloo ne se situe pas sur le territoire de cette dernière mais bien sur celui de Braine-l'Alleud

Il en va de même pour le Panorama et le nouveau Mémorial 1815 qui aurait pu (dû ?) s'appeler Mémorial de la bataille de Waterloo. D'ailleurs, aujourd'hui, on ne dit plus (butte du) Lion de Waterloo, on doit faire dans le politiquement correct et dire butte du Lion pour ne heurter aucune susceptibilité. Tout cela prête souvent à confusion et donne lieu à des chamailleries entre Waterloo et Braine-l'Alleud. Soit...

Mais dans le monde, il y aura désormais au moins une commune de Waterloo qui possèdera sa statue du Lion : une œuvre contemporaine de l'artiste Joseph Bergot fortement inspirée du Lion original de Jean-Louis Van Geel. Haut de deux mètres, long de 3,43 mètres, fait d'acier inoxydable, le nouveau Lion de Waterloo pèse 140 kilos et a coûté 35 000 $.

Waterloo Québec - Lion (1).jpg

"Encore un lien avec la Waterloo de Belgique"

"Pour le 150e anniversaire de la naissance de notre ville et le 60e anniversaire de notre jumelage avec la Waterloo belge, on a voulu trouver encore un lien avec cette dernière, raconte le maire Pascal Russell dans La PresseIl fallait trouver quelqu'un capable de faire quelque chose d'un peu plus raisonnable parce que les premières offres montaient dans les 100 000 ou 200 000 $. A force de chercher, on a fini par croiser le chemin de M. Bergot. On est super content du résultat. Je suis sûr que ça va être un point d'arrêt pour faire des photos ou des selfies."

Ce nouveau Lion a été installé dans un parc de Waterloo... au Québec (Canada). Le premier échevin de la commune de Waterloo en Belgique, Yves Vander Cruysen, devait assister à l'inauguration mais il n'a pu se déplacer en raison d'un contretemps.

Waterloo Québec 1467925-maire-pascal-russell-conseillere-denise.jpg

Jumelage discret depuis 1957

Il rappelle que "les deux Waterloo sont jumelées depuis 1957. A l'approche de l'Expo 58, le Roi Baudouin souhaitait en effet que chaque commune, chaque village de Belgique noue des liens d'amitié avec une autre ville du monde. Depuis, les échanges, certes discrets, n'ont jamais cessé : chorales, historiens, musiciens, citoyens ont fait le déplacement de part et d'autre de l'océan."

La worldwide Waterloo Connection

Fondée en 1996 par Yves Vander Cruysen, la Waterloo Connection qui rassemble les Waterloo du monde a même amplifié les contacts, y compris avec d'autres Waterloo. "On ne pourra donc plus dire que le Lion de Waterloo n'est pas à Waterloo, conclut l'échevin." Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

1 commentaire Catégories : Culture et histoire Imprimer

Commentaires

  • Dommage que l'échevin n'ait pu se déplacer. Il aurait dû proposer à un habitant de Waterloo de prendre sa place... j'y aurais été avec plaisir, moi qui ai été aux JO de 1976 à Montréal .

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel