Désabusée, une Française proactive et méritante quitte Waterloo après 25 ans !

Fondatrice de l'association Contalyre et de la Boutique des Mots à Waterloo, Régine Barat s'est résolue à fermer cette dernière et à rentrer dans son pays

Professeur des écoles retraitée, Régine est habitée par la passion d'apprendre aux enfants non seulement à aimer la lecture livresque et numérique mais aussi à lire avec plaisir et à bien lire. En cela, elle a été aidée par plusieurs bénévoles.

L'objectif central de Contalyre est de (r)éveiller chez l’enfant le goût de lire et d’écrire en partant de l'interrogation suivante : pourquoi des enfants normalement scolarisés, sans problèmes d’apprentissage spécifique et ayant acquis les mécanismes de la lecture ne vont-ils pas naturellement vers le livre ? 

Régine Barat 659912772.JPG

Il y a quelques mois cependant, Régine Barat a décidé de fermer l'espace Boutique des Mots à Waterloo (rue de la Station 98) et de retourner dans le pays nantais. Elle explique pourquoi dans un texte qu'elle nous a fait parvenir :

"Tanguy, tu as toujours été là pour soutenir l’association Contalyre et je t’en remercie. En effet je ferme l’espace La Boutique des Mots mon rêve pendant 15 ans. Quand je l’ai ouvert, je voulais en faire un espace convivial de rencontres et de partages autour de la lecture (j’avais déjà inventé le coworking !).

La Boutique des Mots a été pendant au moins 10 ans un lieu où parents, enfants et grands-parents se sont rencontrés, se sont amusés, ont échangé, ont partagé. J’étais la plus heureuse de voir cette fourmilière. Les mauvais résultats de l’enquête PISA m’ont aidée car le gouvernement avait mis des financements en œuvre.

Puisd’année en année, on a oublié ces mauvais résultats et la fréquentation du public de La Boutique des Mots a diminué pour devenir épisodique ces trois dernières années.

Heureusement l’équipe constituée d’une quinzaine de bénévoles a continué ses actions dans les salons du livre, avec des critiques pour la revue de littérature Crokalire, ses formations auprès des enseignants et des bibliothécaires, sans oublier les projets intergénérationnels qui ont remporté un vif succès avec 45 personnes motivées pour raconter aux petits de Waterloo et du Brabant wallon.

Dans l’ensemble, je pourrais être satisfaite des 15 années de la Boutique et des 25 ans de l’asbl Contalyre qui devrait fêter son anniversaire en novembre mais je reste avec un goût amer du peu d’intérêt de la commune de Waterloo, à part les échevins de l’enseignement et de la petite enfance qui ont accepté de nous soutenir à chaque fois.

J’ai, sur mes deniers et avec toute mon énergie, mis à disposition un espace, des livres, des conseils sur la lecture et, depuis cinq ans, sur le numérique sans avoir l’impression d’être prise au sérieux.

Très peu d’enseignants et de personnes sont venus visiter cet espace par simple curiosité. C’est vraiment dommage car il y avait une mine d’or.

Mais c’est vrai que la lecture n’est pas une priorité pour tout le monde, ça ne rapporte rien : pas de compétitions, pas de concerts à la clé, pas d’objets finis à ramener… Non, simplement une ouverture d’esprit, une richesse intérieure, une envie de découvrir le monde à travers le monde imaginaire, une envie de partager gratuitement.

Déçue, me direz-vous ? Oui un peu.

On m’a souvent traitée d’extraterrestre, d’hurluberlue, d’utopiste… Je ne changerai pas à mon âge et je ne garderai que les bons mots, les rires des centaines d'enfants et parents, la sympathie des personnes qui sont venues partager des activités en cet espace. Je les remercie encore pour ces bons moments (ils se reconnaîtront sûrement).

Je remercie aussi toutes les secrétaires de la commune de Waterloo qui m’ont soutenue avec bienveillance, Yannick qui, dans la mesure de ses possibilités, a régulièrement mis les infos dans le journal communal Waterloo Info, l’équipe de l’Espace Bernier pour les nombreuses collaborations et leur soutien, Liliane de la librairie Evasion qui a mis à disposition de l’asbl un espace dès le début du projet et Philippe Goffe et son équipe de la librairie Graffiti qui a aussi cru en notre projet

Merci aussi à Aurélie Michel de la bibliothèque communale de Waterloo qui, 25 ans après ma première demande de collaboration, permet à l’asbl Contalyre de continuer son projet intergénérationnel en collaboration avec les échevins de l’enseignement et de la petite enfance en mettant à disposition les livres de Contalyre dans la bibliothèque.

Contalyre 84698ee0-b231-48c1-a959-2ed1c4cb11d3.jpgJe n'oublie pas toutes les personnes bénévoles constituant l’équipe de Contalyre qui sont venues mettre leur enthousiasme et leurs compétences au sein de l’association pendant ces 25 dernières années afin de promouvoir la lecture et la littérature de jeunesse.

Enfin, je clôture ces remerciements avec Madame Herrent, ancienne directrice de l’école communale du Chenois qui m’a soutenue pendant toutes ces années avec ses conseils judicieux et bienveillants.

La Boutique des Mots fermera ses portes le 30 septembre 2017. Pour finir sur une note positive, nous vous invitons à venir boire un verre de l’amitié le samedi 23 septembre de 16h à 18 h à La Boutique des Mots, rue de la Station 98 à Waterloo.

Pour les curieux, je confirme que l’asbl Contalyre continuera de promouvoir la lecture et la littérature de jeunesse sur et avec tous les supports. Vous pouvez nous suivre sur le nouveau blog https://contalyre.com/ ou sur sa page Facebook https://www.facebook.com/Contalyre/."

Mais le coeur de Régine reste quand même là où elle a habité la plus grande période de sa vie : à Waterloo. Quant à son association Contalyre, elle demeure active en Belgique pour développer son projet Papi, Mamie, racontez-moi une histoire et pour donner des formations.

Une femme méritante

Parfois qualifiée d'utopiste, Régine Barat est une femme énergique qui croit en son projet d'intéresser les jeunes à la lecture de qualité, tâche combien difficile mais nécessaire face au flot d'informations numériques. Elle mérite soutien et encouragements.

Belle nouvelle vie et bon vent au new Contalyre Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

2 commentaires Catégories : Culture et histoire, Entreprendre - Immobilier, WIP - Waterloo's Important Persons Imprimer

Commentaires

  • Je suis très étonnée! Mon époux et moi avons promu la culture à Waterloo (arts plastiques ensemble avec un groupe de plus de 50 membres, écriture), nous avons fait des parcours d'artistes dans notre chemin avec des nombreux artistes, qui ont exposés chez les habitants, Journées du Patrimoine, conférences) et nous n'avons jamais reçu d'aide. Pourtant, nous y avons réussi. Jamais la Commune ne nous a manifesté la moindre reconnaissance. Nous n'avons meme pas pu exposer aux Ecuries. Mon mari y a montré ses oeuvres en payant un beau paquet, ce que je trouve incongru, un espace communal devrait etre gratuit pour les habitants. Je suis issue d'une des plus anciennes familles de Waterloo. Je l'ai adoré. Nous sommes parti dans notre autre maison, non pas pour ces raisons, mais parce que nous ne reconnaissions meme plus notre chemin, tant l'esprit nouveau riche prévaut dans la cité. Ici je poursuis mon travail envers la culture avec satisfaction. Je pensais que Mme Barat avait bénéficié d'un meilleur traitement, selon les impressions retenues lorsque j'ai été élue. Françoise Pieterhons

  • Merci à Régine qui par ses formations octroyées m'a permis et me permet toujours d'aller partager ma passion pour la lecture chez les petits de l'Ecole communale mixte de Mont-Saint-Jean! Bon vent à toi...et à bientôt!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel