L'échevin Cédric Tumelaire sur les bannières publicitaires illégales : "C'est dangereux et affreux !"

L'échevin de l'urbanisme de Waterloo Cédric Tumelaire est interviewé dans la revue Espace-vie de novembre 2017

Espace-vie est une publication mensuelle gratuite de la Maison de l'urbanisme du Brabant wallon qui fait partie du Centre culturel de la jeune province. Dans son numéro de novembre, la revue consacre un dossier aux drapeaux et bannières publicitaires installées illégalement sur l'espace public.

Sévir davantage

Constatant que les mâts et bannières publicitaires envahissent de plus en plus l'espace public depuis quelques mois et le polluent visuellement, le fonctionnaire délégué de Wallonie en Brabant wallon, Christian Radelet, a pris une initiative : il a adressé un courrier aux service d'urbanisme des 27 communes brabançonnes wallonnes pour leur préciser sa vision et leur demander de sévir davantage.

Qu'en pense Cédric Tumelaire ?

L'auteur du dossier sur les bannières publicitaires dans Espace-vie, Xavier Attout, a interrogé à ce sujet Cédric Tumelaire, échevin waterlootois de l'urbanisme : 

Quelle est la politique de la commune de Waterloo en matière de bannières publicitaires dans l’espace public ?

Cédric Tumelaire DSC_8144.jpgCédric Tumelaire : "Elles sont bien évidemment interdites si elles ne disposent pas de permis. Nous octroyons aussi des permis temporaires en fonction de demandes spécifiques liées à un évènement. Et, pour les nouvelles enseignes, nous essayons d’intégrer leur volet publicitaire dans leurs aménagements urbanistiques, de manière à ce que cela ne lèse pas l’environnement."

Sur le terrain, cela semble toutefois bien différent...

"Il est en effet bien plus compliqué de réglementer en la matière. Il y a, il est vrai, sur la chaussée de Bruxelles principalement, des endroits qui sont remplis de drapeaux et autres bannières. Cela cause des dommages visuels à notre commune. Et cela pose problème en termes d’occupation de l’espace public."

Comment y remédier ?

"Nos stewards sont là pour avertir les commerçants qu’ils sont dans l’illégalité. Nous leur donnons des avertissements. Avant de passer à la vitesse supérieure par la suite, en leur demandant de retirer les objets non autorisés. Le problème, c’est que ces mâts publicitaires sont faciles à déplacer, que leur prix est relativement démocratique et qu’ils réapparaissent régulièrement. D’autant que, quand un commerçant voit son voisin sortir son drapeau, il fait de même."

Quel est votre avis sur la question ?

"Pour moi, il s’agit d’une pollution visuelle qui ne sert à rien. Je ne pense pas qu’un concessionnaire de voitures gagne des clients avec ces drapeaux. Ils n’ont aucune utilité commerciale. C’est dangereux pour les piétons quand les trottoirs sont étroits. Et au niveau esthétique, c’est affreux. Sans parler des problèmes de sécurité en cas de coup de vent. Bref, cela doit changer."

Ça c'est dit. Rappelons que vous pouvez lire Espace-vie en version numérique en cliquant ici. Mais si vous préférez vous abonner gratuitement à la revue en version papier, envoyez vos coordonnées par e-mail à m.urbanisme@ccbw.be. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

14 commentaires Catégories : Entreprendre - Immobilier, Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Ceux-ci amene parfois une visibilité pour un commerce qui est en retrait de chaussée, par contre ce qui me dérange beaucoup plus visuelement c'est les immeubles dont la facade qui est tres foncée comme par exemple les nouveaux immeubles sur la chaussée de Bruxelles cela fait comme un coup de poing dans l'oeil et cela personnellement me choque beaucoup plus d'un autre coté il y à de nombreux endroit ou il y à occupation illégale de l'espace public par des panneaux en tous genre et ce sans respecté la largeur minimum qui doit rester libre sur le trottoir et la on ne fait rien???

  • J'habite Waterloo depuis plus de 50 ans et j'y circule tous les jours... Ce qui me gène bien plus que les bannières soit-disant dangereuses sur les trottoirs étroits, ce sont les véhicules garés sur les trottoirs, souvent en sens contraire à la circulation et cela en toute impunité... Mr. l'échevin de l'urbanisme devrait avoir une vision plus objective de la sécurité.

  • Ce serait bien que les Stuarts obligent les riverains à tailler leurs haies et libérer ainsi l'espace piétons.
    - 1 ex parmi d'autres : croisement avenue Marie Louise /Reine Astrid, depuis de nombreuses années, le trottoir est envahi de sapins non taillés . J'invite Mr mobilité à tenter d'emprunter ce morceau de trottoir. C'est impossible ! il faut aller sur la rue avec la poussette .

  • Voilà des commentaires intéressants. Du bon sens.

  • Comme le mentionnent beaucoup de personnes sur ce blog et surtout sur FB, cet échevin ferait bien mieux de s’occuper de choses nettement plus importantes au niveau urbanistique...mais voila: s’occuper de priorités n’est probablement pas sa tasse de thé car ça ne fait pas assez de pub pour sa personne ...

  • l'urbanisme de Waterloo est dérangé par une bannière pub et émerveillé devant 1 bloc noir appelé immeuble à appartements. On doit pas avoir la même vue ;-)

  • N'ayez crainte! Dans quelques mois fleuriront de très nombreux panneaux publicitaires dans les endroits les plus visibles de la commune, mais jamais dans l'espace public, non! Y apparaîtront les photos des candidats aux élections communales. Aucun risque que l'échevin n'intervienne alors car cette pratique "ne lèse pas l'environnement".

  • Et que pensez de l'enseigne mercedes-benz qui est illuminé jour et nuit et qu'on voit plus que notre butte du lion...

  • allez, c'est bientôt la semaine de l'arbre ... superbe action (Ecolo) :-)

  • Et ce stupide lion symbolisant la défaite de la France (et donc de la francophonie) ?

    Oui, je sais, il est à Braine, comme Mercedes Waterloo (ahhh snobisme quand tu nous tiens).

  • ... et pendant ce temps, les sacs blancs passent de 10 à 12,5 euros , soit 1 bon spectaculaire de 25% ... alors que les frais de ramassage ont été très lourdement réduits par la suppression (soudaine) des Grosses Pièces.

  • Tout à fait d'accord avec "cn" !!! L'augmentation de 25% des sacs blancs est une honte et une incitation aux dépôts clandestins, dont l'enlèvement coûte certainement plus cher à la commune ou à la Wallonie, je ne sais qui s'en charge .... Quant à l'enlèvement, deux fois par an, des grosses pièces, c'était un beau cadeau de la commune qui, en réalité, n'avait à enlever que moins d'un quart de ce qui était déposé car de courageux brocanteurs étaient passés avant, tout le monde sait cela !
    Et on nous a sorti un argument du style " insécurité due au passage répété de véhicules non identifiés"... !
    En échange, on reçoit une très luxueuse brochure toutes boites sur les événements "culturels" de la commune... On devrait pouvoir voter et faire un choix entre les deux... Quel parti est prêt à proposer cela ?? C'est le moment, les élections ne sont pas si loin ...

  • Monsieur Andersen, revoyez votre Histoire!!! Le Lion ne représente pas la défaite de la France, mais est un monument à la mémoire du Prince d'Orange qui fut blessé à cet endroit durant la Bataille de Waterloo!!!

  • Cher Monsieur Conrath,
    L'Histoire n'est juste que si elle est complète.
    Bien sûr, le roi des Pays-Bas avait décidé qu'un 'monument' soit 'construit' à l'endroit précis où son fils tomba de cheval (le prince d'Orange ne fut d'ailleurs que légèrement blessé) et un tertre (la butte) fut alors décidé car son entretien était facile.
    Quant au lion, il est dirigé précisément vers la France: tout un symbole ! Avec sa patte sur le globe terrestre, il maintient la paix en Europe (Congrès de Vienne).
    D'ailleurs, lorsque la Belgique naquit (en 1830), certains Belges proposèrent de tourner le lion et de l'orienter vers les Pays-Bas ... ce qui n'eut pas lieu car d'autres Belges étaient d'opinion que les touristes viendraient de toute façon à Waterloo, quelle que soit l'orientation du Lion.
    Bien sûr, ne vous en déplaise, le lion (orienté vers la France) représente la défaite de la France à Braine l'Alleud (pardon, Waterloo ...)
    Régis Saison

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel