Canards et Canes ne sont pas parvenus à terrasser Dragons et Dragonnes !

Argenteuil fut dimanche le terrain de jeu d'un double duel Waterloo - Brasschaat

A 12h00, l'équipe féminine du Waterloo Ducks, en tête de la division d'honneur, recevait les hockeyeuses du Koninklijke Hockey Club Dragons, classé septième.

Avec un ciel si bas qu'une cane s'est perdue, les dames du Watducks ont donné le coup d'envoi du match devant une centaine de spectateurs. Le premier quart-temps s'est avéré équilibré même si le club local a bénéficié de deux penalties-corners qui n'ont rien donné.

Un Dragons dominant

Au cours du deuxième quart-temps, le Dragons a pris les choses en main. Sa domination aurait pu se concrétiser grâce à un PC si celui-ci n'avait pas été gâché. Le troisième quart-temps fut à l'image du précédent sans toutefois faire évoluer le marquoir.

DSC_0409.JPG

Une fin de match déterminante

Puisant dans leurs ressources morales et physiques, les filles du Watducks ont renversé la vapeur en fin de partie en ouvrant enfin le score (1-0). Las, à quelques minutes du coup de sifllet final, les joueuses de Brasschaat sont parvenues à égaliser à la suite d'une attaque menée sur le flanc droit (1-1).

DSC_0410.JPG

Il restait deux minutes à jouer quand les gardiennes des deux équipes ont effectué coup sur coup  des arrêts décisifs. De l'aveu même de Géry Dohmen, président du Waterloo Ducks, "notre équipe féminine ne joue pas très bien cette saison mais on mène le championnat."

Entre les deux matches, le club de la drève d'Argenteuil recevait ses sponsors et partenaires pour un délicieux business lunch. Le gérant waterlootois du club-house Christophe Moniquet (qui possède aussi les Café Smith à Québec) y proposait entre autres une crème brûlée au foie gras, du pâté de marcassin au mar de Bourgogne et du filet de biche.

DSC_0418.JPGDSC_0422.JPG

DSC_0428.JPGProfitant du déjeuner avant le classico, Géry Dohmen a présenté le livre De ground zero à l'argent olympique écrit par le journaliste de La Libre Jean-François Jourdain. L'ouvrage retrace un quart de siècle d'ascension du hockey belge. Le président espère aussi que les permis pour le troisième terrain seront en ordre pour la fin de l'année.

0-1 malgré Vanasch

A 15 heures, malgré un froid de canard, plusieurs centaines de supporters ont rejoint les gradins. Le coup d'envoi du match au sommet entre le premier et le troisième du classement est donné par le comédien belge Charlie Dupont. Les deux équipes font jeu égal pendant le premier quart-temps. Avec son jeu viril, le Dragons prend la mesure des Waterlootois pendant le deuxième quart-temps et doit s'y reprendre à deux fois face au gardien Vanasch pour ouvrir le score (0-1).

DSC_0440.JPGDSC_0448.JPG

Jusqu'auboutisme des Waterlootois

Sous les conseils de leur coach qui leur a demandé de pratiquer des relais courts et d'ouvrir le jeu sur les ailes, les hockeyeurs du Watducks entament la mi-temps avec un esprit conquérant. Malgré un PC manqué et un puissant tir à mi-hauteur détourné par le gardien anversois, ils maintiennent la pression et se voient récompensés à 7' de la fin en convertissant un penalty-corner (1-1).

DSC_0449.JPGDSC_0456.JPG

La bonne nouvelle après ces deux matches nuls dominicaux, c'est que les équipes masculine et féminine du Waterloo Ducks restent chacune en tête de leur division d'honneur. Tanguy de Ghellinck

DSC_0457.JPG

0 commentaire Catégories : Sport Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel