Masterplan du centre de Waterloo (1/3) : une grand-place et la chaussée de Bruxelles à sens unique !

Plus de 350 Waterlootois ont rejoint la maison communale lundi soir pour prendre connaissance du masterplan du centre-ville en préparation depuis plusieurs mois

Dans une salle Jules Bastin suroccupée témoignant de l'intérêt pour l'unique point à l'ordre du jour, la bourgmestre s'est engagée à organiser une deuxième séance d'information "sinon je ne sortirai pas indemne".

Masterplan DSC_0651a.jpg

Introduisant le conseil communal extraordinaire portant sur l'élaboration d'un schéma de développement urbanistique et de mobilité du centre de Waterloo, Florence Reuter a précisé que l'objectif de la séance était avant tout de présenter une vision idéale du centre de Waterloo.

L'ancien projet Coeur de ville : restreint et privé

Elle a rappelé l'historique du projet Coeur de ville soutenu par son prédécesseur Serge Kubla : "Le projet se concentrait à l'arrière du passage Wellington et prévoyait 7000 m² de commerces supplémentaires et des appartements. Ce projet privé ne prenait pas compte les autres parties du centre, notre patrimoine historique et la mobilité. J'ai souhaité que le périmètre étudié soit élargi et que la commune reprenne sa maîtrise. Nous avons donc confié l'étude à deux bureaux spécialisés en urbanisme, paysages et mobilité. Le masterplan présenté ce soir n'est pas un projet finalisé, ce sont des orientations et des principes pour élaborer la rénovation du centre-ville".

La commune s'était contentée d'émettre quatre demandes aux bureaux JNC International (qui a élaboré le projet intergénérationnel Bella Vita à Waterloo) et Transitec étaient :

- créer une place centrale conviviale intégrant le patrimoine

- ne pas ajouter de commerces supplémentaires en pérennisant ceux qui existent

- relier les deux parties du centre par des itinéraires piétons et cyclistes

- travailler en profondeur sur la mobilité et le parking

Par rapport à ces demandes et après diagnostic et analyse du contexte actuel de la commune (Nationale 5, chemin de fer, ring est),de sa structure urbanistique et du paysage, de la mobilité et de la situation socio-économique (population de 30 034 habitants, logements), le bureau d'urbanistes et de paysagistes JNC International a défini les enjeux et stratégies du masterplan au sein du périmètre rectangulaire rue de la Station - avenue Reine Astrid - avenue de l'Ange - rue René Dewit et avenue des Sorbiers :

Masterplan DSC_0659.jpg

Créer un coeur de Waterloo

Celui-ci n'étant pas ou plus identifiable ni aménagé, il est nécessaire de créer une véritable un coeur de vie autour d'une nouvelle place communale

Restructurer les vides urbains

La circulation et les parkings étant prédominants, les cheminements piétons peu mis en valeur, il faudra rationaliser les parkings en trois catégories : court, moyen et long terme.

Vivre dans le coeur de Waterloo

Les espaces au-dessus des commerces du centre sont sous-utilisés. Des nouveaux logements devront être installés au-dessus des magasins, ce qui permettra de faire revivre le coeur de Waterloo après la fermeture des magasins.

Aménager des parcours urbains de qualité

Vu le trafic important sur la chaussée de Bruxelles, il faut la réaménager et aménager des traversées et des connexions piétonnes entre ses deux rives pour innerver le coeur de la commune.

Masterplan 7 Capture.JPG

Que dit le masterplan ?

Le projet de réaménagement du centre-ville se décline en quatre points :

Une nouvelle grand-place

Aménagée sur l'espace libéré par le départ de l'institut des Sacrés-Coeurs, elle comprendrait un bâtiment phare (future maison du tourisme ?) du côté de la chaussée de Bruxelles, une halle pour des événements, un nouvel immeuble pour l'horeca le long de la rue François Libert et un parking souterrain. Non classée, la cure, actuelle maison du tourisme et musée communal, disparaîtrait.

Masterplan weissimages-1722-co-02-171115.jpgMasterplan DSC_0669.jpg

Des liaisons piétonnes transversales ouest-est

La première, partant de la maison communale, passerait par la galerie What (qui serait à l'air libre) pour rejoindre le parking "Sarajevo" en traversant la chaussée de Bruxelles. La deuxième transversale courrait de la maison communale, traverserait le magasin Facq et la chaussée de Bruxelles pour aboutir dans le parking situé derrière le complexe abritant Planet Parfum et Club.

Un nouvel éco-quartier

Situé à l'arrière du passage Wellington et au-dessus d'un parking souterrain à construire, il assurerait la transition avec l'avenue de l'Ange.

Mobilité

C'est certainement un des aspects les plus problématiques du centre de Waterloo qui n'a d'ailleurs pas été développé pour le précédent projet Coeur de ville. Très professionnel, Pierre Tacheron, fondateur-directeur suisse du bureau Transitec en Belgique, a constaté que les charges de trafic étaient élevées sur la chaussée de Bruxelles à Waterloo : 25 000 véhicules par jour au nord de la chaussée, 15 000 véhicules par jour sur sa partie centrale et le même nombre sur sa partie sud. Cette situation rend catastrophique le temps de parcours des 100 bus quotidiens sur la chaussée de Bruxelles.

Masterplan 2 Capture.JPGMasterplan 4 Capture.JPG

De même, le carrefour central chaussée - avenue Reine Astrid a été optimisé par le SPW et il n'y a aucune solution de ce côté. Enfin, le ring R0 est sursaturé, ce qui génère des déviations vers Waterloo.

Pour apaiser le centre tout en préservant les quartiers et l'attractivité commerciale, Transitec préconise dans un premier temps de réaménager le carrefour allée du Petit Paris - chaussée de Tervueren, des accès au ring et d'améliorer la circulation cyclable sur la drève Richelle. Il conviendra aussi de resserrer les phases de feux en amont du centre le matin et de les élargir le soir.

La chaussée de Bruxelles serait réservée au stationnement à court terme tandis que celui à moyen terme se situerait près de la maison communale ou à l'arrière du passage Wellington. Il fut p. ex. éviter le stationnement à long terme des commerçant près du centre-ville.

A plus long terme, la mesure la plus spectaculaire du chapitre mobilité du masterplan consiste à mettre la chaussée de Bruxelles en sens unique vers le sud depuis l'avenue Reine Astrid jusqu'à la rue René Dewit. Cette mesure serait accompagnée par une voie de circulation réservée aux bus et vélos en direction de Bruxelles. Tanguy de Ghellinck

Les réactions de l'opposition : article ici

Masterplan 8 Capture.JPGMasterplan DSC_0666.jpg

22 commentaires Catégories : Dans les quartiers, Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Le bois des Bruyères et la tranquillité du Chenois ont été sacrifiés pour ce projet! C'est scandaleux.... On s'est fait enfumé sur le parking Fiat et le reste.... "Tout ceci est un projet privé"..... Ca arrangeait bien la commune. Il est grand temps que le Chenois se mobilise et fasse les bons choix lors des prochaines élections.

  • Vous avez tout à fait raison, même que l’homme n’a pas marché sur la lune et l’attaque des tours jumelles est une machination de la CIA. Vive le Chenois libre et indépendant. pffff

  • Quand les trolls me font rire ;)

  • Il n'y aura pas que le Chenois, je peux vous l'assurer.
    La fessée va être historique le 18 octobre 2018

  • Une fessée historique en octobre 2018, et pourquoi pas Theo Francken ordonné diacre.

  • Merci monsieur TDG pour votre résumé précis et neutre.
    Présent à cette réunion j’en tire le constat suivant :
    Il y était question de deux choses bien distinctes, l’aménagement du centre et la mobilité.

    L’aménagement du centre … un projet pharaonique et mégalo.
    Présentation très « marketing » optimisée au maximum mais laissant en réalité beaucoup de zone d’ombre.
    Implantation d’un nouveau quartier sur toute la surface actuelle du parking Wellington qui lui passe en sous sol, quartier destiné à maintenir les jeunes dans la commune … le bureau d’étude était aussi partie prenante dans le projet bella vita ...
    Des communications piétonnes dans toutes les directions qui engendreront des expropriations.
    Démolition du patrimoine, l’actuelle maison du tourisme ou Cure n’étant pas classée… on démoli.
    Le plus interpellant est l’aspect financier, la commune de Waterloo n’a pas les moyens de cette vision à 50 ou 100 ans … à moins qu’il ne s’agisse de la durée de l’emprunt.
    Une personne à questionné la bourgmestre sur l’aspect financier et la réponse est sans équivoque :
    « la commune à les moyens pour la grand place, pour le reste si besoin on fera appel à des promoteurs privés »
    La vrai question de fond est : qui est demandeur d’un tel projet ?
    Il faudrait un referendum avant de mobiliser autant d’argent public et surtout d’impacter la vie de milliers de gens.
    Heureusement la date de ce referendum est fixée : 18 octobre 2018

    La mobilité, le vrai problème de Waterloo.
    Telle que proposée la solution consiste au niveau de Joli bois à pousser le flot de voiture par la chaussée de Tervuren ( … marché du samedi matin ) vers le ring et l’avenue Reine Astrid.
    Pour adoucir la zone Berlaymont, un pont plus large ou un deuxième pont ( … piste VTT et hêtres dangereux ).
    L’expert en mobilité considère que les bouchons de Waterloo c’est 30 minutes le matin et autant le soir … et que le sens unique du centre reportera tout au plus 100 voitures heure sur la rue Libert.
    C’est affligeant, pour rester poli.
    Les véhicules vont s’infiltrer dans tous les quartiers à commencer par chaussée Bara – chemin des Noces – rue Libert.
    L’impact du Sacré coeur au niveau gare n’a même pas été abordé et n’entre donc pas dans la réflexion !
    Pour tenter d’améliorer la mobilité il FAUT changer d’échelle et cesser d’appliquer des mesurettes à l’échelle d’un quartier.

    Une première question qui mériterait réponse : quel montant la commune de Waterloo à déboursé pour ces deux études ?

  • La chaussée à sens unique ???? Cela va embouteillé et faire fuir les voitures vers les rues déjà si plombées en voitures. Rue de la Station avenue Reine Astrid et j'en passe ........ pffffff faire pire que mieux .......... Pour la démolition de la Cure je dit NON

  • Je plains amèrement ceux et celles qui habitent dans une rue où ils sont submergés par un trafic intense et je ne regrette pas la chance de vivre dans une avenue qui se termine par un cul-de-sac d'où très peu de mouvement à n'importe quelle heure Ceci étant il faut rester objectif car la population a aussi une responsabilité quand on voit que Waterloo est champion(ne) avec le nombre de voitures par habitant La Commune n'a pas la maîtrise sur ce facteur qui doit donc gérer sans plus avec un Proxibus gratuit sous-utilisé et je ne pense pas que le RER changera grand-chose à cette situation

  • le Proxibus "faubourg" ne roule pas après 9h00 et n'est utilisable que pour se rendre à la gare sans passer par le centre . Idem le soir gare vers faubourg.
    Entre temps il n'y a rien d'autre que la voiture.

  • Malgré toutes les critiques émises pendant cette réunion, il y a quand même une bonne nouvelle pour Mme Reuter : le nombre d'habitants de Waterloo dépasse enfin les 30.000 (30.034)

  • Ce qui est magique c'est que Mr Reuter fait des projets sur des terrains qui ne lui appartiennent pas. Tout le terrain de l'ancien Delhaize appartient au groupe Wereldhave. Tout ce projet d'éco quartier est de la fumisterie... Comme si quelques dizaines de maisons allaient rentabiliser le terrain... avec un parking de 500 places en sous-sol qu'elle aura sans doute tendance à imposer en charge urbanistique peut-être?

    Un PRU a déjà été déposé sur ce site et il y est bien prévu du commerce en grand nombre. Elle essaye juste de s'effacer tout ce qui a été étudié précédemment mais en oubliant qu'elle n'est pas omnipotente sur le sujet.

    Tout ce projet n'est qu'un coup marketing pour tenter de se faire élire bourgmestre (ce qu'elle n'a jamais été).

  • Ho qu'il est beau le p'tit piètonnier à Flo-Flo! On y aura aussi droit à des émeutes après le Super bowl ? Tant qu'elle y est, qu'elle détruise cette horrible église qui est un gouffre pour les finances communales.

  • Rendre Waterloo aux habitants...nous possedons des jonctions pour pietons et cyclistes en grand nombre dans la commune.ils sont mal entretenus,non eclaires et non connus des citoyens,commencons par stimuler ceux-ci et le proxibus,comme la piscine profitable principalement pour les ecoles(horaire nocturne absent)il existe encore d'autres possibilites pour agrandir le parking de la rue du gaz...les terrains de tennis sous exploites pres de la piscine pourraient faire parking..les3 ecoles qui provoquent les bouchons sur la chssee de Tervuren ne pourraient-elles pas organiser des navettes entre un parking situe a cote de la pomme,genre Zaventem(kiss and drive) et leur etablissement.Prevoir,c'est gouverner...quand et qui pour gouverner notre chere commune?

  • Dans un précédent commentaire je mettais en cause une certaine responsabilité des Waterlotois à tout crin à la voiture et que la Commune devait gérer une situation dont elle n'avait pas la main Mais dans le plan il est prévu que les stationnements resteraient gratuits (notamment à la gare) ce qui est aberrant En effet dans le dossier mobilité rendre le stationnement payant est un des moyens d'inciter la population d'utiliser sa voiture à bon escient Si on veut faire des courses on prend un caddie et on utilise le proxibus qui est là aussi pour contribuer à la décongestion de nos rues Gouverner c'est aussi prendre des mesures impopulaires et ce dans l'intérêt de tous les habitants même si cela doit coûter des voix aux prochaines élections

  • Donc, yaka ! Mais dites-moi, Yakakwa ?

  • En effet Monsieur Seghers. La voiture personnelle et le parking gratuit : beaucoup veulent "le beurre et l'argent du beurre"...

  • Je me demande combien de temps cela va prendre quand (et si) la chaussée sera (est) mise en sens unique et que donc de « petites » voies annexes seront utilisées, pour qu’une personne « influente » habitant l’une de ces voies fasse en sorte que tout revienne au point de départ comme ce fut le cas pour le système à sens unique de l’allée du Triage et de la drève de l’Infante, système par ailleurs très efficace, enfin qui l’etait !

  • Dans la réalité des voiries de Waterloo, mettre la chaussée à sens unique constituerait un suicide électoral pour la formation politique qui s'obstinerait à prôner cette mesure, en plus de la "mort économique" de cette partie de Waterloo. Que ne se penche-t-on sur une carte "socio-économique" aux alentours de la Nationale 5 ? Bizarrement, la seule commune concernée depuis Bruxelles-Midi par le bon écoulement de la circulation semble être Rhode-Saint-Genèse...

  • Reparlons de la Drève de L'Infante tout à fait d'accord avec vous M. Blondeel. L'avenue des blés d'or est une avenue ou l'on risque sa vie parait il en marchant sur le trottoir.

    Comme vous dites "personne influente".

    "On n'est pas des pigeons"....

    Deuxième conseil, si vous agrandissez ou aménager votre maison pour y faire une habitation kangourou, interdit "verbalement" vous allez densifier la circulation ....meme si aucunes normes urbanistiques ne vous l'empechent, il faut aller construire plus loin vers Genappes,
    Imaginez si tout le monde se met à transformer sa maison quand les enfants grandissent...,conclusion il vaut mieux mettre les personnes ages dans les homes ...
    Je ne l'invente pas je l'ai vecu.
    Et c'est pas étonnant le développent urbanistique "horizontal", il faut coloniser les espaces verts et mettre beaucoup de ciment , le vertical sur du existant, ca rapporte rien...
    Vous étonnez pas que les jeunes partent ...

    La Drève de l'Infante que de belles promesses on attend toujours ....

  • A "Pace": vous me prêter les paroles de Monsieur Debouge... et celui qui veut "combler les vides entre les villas" est le Ministre CdH Di Antonio. Rendez à César ce qui appartient à César svp.

  • @ Mr/Mme PACE

    Fin des années 80, nous avons voulu prendre notre grande-mère à la maison (sous l'aire S.K.) refus catégorique de la commune sous prétexte de surpopulation à Waterloo.
    On nous a sèchement "invité" à la placer :/

  • adieu joli village de mon enfance ... :(
    le collège dilapide nos impôts/taxes par alimenter sa mégalomanie et comme un âne têtu/obstiné , fait de notre commune, le Bxl du BW.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel