Estimée à un million d'euros, la villa waterlootoise de Serge Kubla saisie par la justice !

Reprenant les informations du magazine Médor, La Capitale Brabant wallon se demande si la justice craint que l'ancien député-bourgmestre de Waterloo se déclare insolvable

Selon Médor, les enquêteurs, sous la direction du juge d’instruction bruxellois Michel Claise, ont obtenu la saisie pour cinq ans de la villa de l’ancien homme politique inculpé pour corruption et blanchiment d’argent dans le cadre de l’affaire Duferco.

Située dans l’avenue du Manoir au nord de Waterloo, la villa propriété vaudrait un million d’euros. La propriété de 22,6 ares, voisine de celle du milliardaire kazakh Patokh Chodiev, avait été acquise en 1993 pour le prix de 19 500 000 francs belges (485 000 euros).

La saisie à titre provisoire est valable pour cinq ans. C’est madame Kubla qui a signé le document avertissant le couple de la saisie conservatoire. Pendant cette période, Serge Kubla, âgé de 70 ans, ne pourra pas vendre son bien.

Comparution début 2018 ?

Toujours selon le magazine trimestriel Médor, l'ex-bourgmestre de Waterloo devrait comparaître devant un tribunal correctionnel début 2018. Il est suspecté, alors qu’il était député, d’avoir servi d’intermédiaire en Afrique pour la firme sidérurgique italienne Duferco en 2009.

Serge Kubla 622955469.jpg

Son rôle aurait consisté à transmettre à de hauts dirigeants congolais des enveloppes de billets pour faciliter l’accès de Duferco au marché congolais. Par ailleurs, il est suspecté d’avoir cherché à faire disparaître progressivement une somme d’environ cinq millions d’euros en quittant le Grand-Duché de Luxembourg avec d’importants montants d’argent liquide. Il s’était fait dénoncer par les autorités luxembourgeoises.

Une mesure inhabituelle envers une personnalité politique

Interrogé par Médor, un haut magistrat belge resté anonyme a expliqué : "Ce type de saisie est relativement courant dans les dossiers de criminalité financière car il peut être transformé en confiscation définitive en cas de condamnation. Mais, de mémoire, je n’ai pas le souvenir d’une telle mesure à l’égard d’une personnalité politique de premier plan. Vu l’impunité qu’on reproche à la justice, il s’agit d’un geste marquant."

D'après l'article de Médor, la famille Kubla posséderait d’autres biens immobilier dont un à la côte belge et un hôtel de maître à Saint-Gilles occupé par le fils de Serge Kubla, Laurent, ingénieur commercial devenu chanteur d'opéra.

Enquête complète le 6 décembre dans Médor

Médor consacrera une enquête complète sur l’affaire politico-financière Duferco dans son numéro 9 à paraître le 6 décembre 2017 et disponible chez les marchands de journaux et les bons libraires. Tanguy de Ghellinck

0 commentaire Catégories : Politique, WIP - Waterloo's Important Persons Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel