Ecolo Waterloo : "Nous sommes une alternative et un contrepoids solides et crédibles !"

La locale Ecolo de Waterloo a rassemblé ses troupes le 25 janvier pour échanger les vœux de nouvel an

Une soixantaine de partisans avait rejoint le Café de Paris à Joli-Bois pour l'occasion. Après les retrouvailles et l'apéritif, le coprésident en partance de la locale Jean-Louis Verboomen a pris la parole.

D'emblée, il a présenté les deux nouveaux coprésidents d'Ecolo Waterloo, Anne Darmstaedter et Grégoire Chrissantakis, qui ont été désignés le 11 janvier dernier en remplacement de lui-même et de Bénédicte Vanderborght-Colla.

DSC_0323.JPG

 Anne Darmstaedter et Grégoire Chrissantakis, nouveaux coprésidents d'Ecolo Waterloo

"Vigilants, actifs et constructifs"

"Avec les autres membres qui nous ont rejoint ces derniers mois, notre locale est maintenant un ordre de bataille pour cette importante année électorale, a poursuivi Jean-Louis Verboomen. En 2017, nous avons bien sûr continué à être vigilants, actifs et constructifs au conseil communal. Citons l’exemple du bois de Bruyères où la majorité a dû faire marche arrière grâce à la mobilisation des citoyens, d’Ecolo et de Mieux Vivre à Waterloo. Le nouveau projet pour le centre-ville requiert aussi notre plus grande attention de même que les nombreux projets immobiliers dans les cartons des promoteurs. Notre action au conseil communal, c’est aussi beaucoup de questions sur des sujets variés : la mobilité, la bonne gouvernance, les logements publics, l’énergie, l’enseignement, les travaux publics, le CPAS, l’environnement, …"

Rester 2e

Evoquant les élections communales d'octobre 2018, le désormais past coprésident a précisé qu'Ecolo Waterloo allait bientôt désigner ses têtes de liste et visait un objectif tout à fait réaliste : "augmenter notre représentation au conseil communal et rester le deuxième parti de Waterloo car nous sommes une alternative et un contrepoids solides et crédibles."

DSC_0332.JPG

A cet effet, la locale fait appel à toutes les personnes qui veulent l'aider à atteindre cet objectif car elle n'a pas encore les 31 candidats nécessaires pour une liste complète. "L’ambiance générale de défiance par rapport aux partis politiques ne nous aide pas, constate Jean-Louis Verboomen. Pourtant, depuis plus de 30 ans, Ecolo s’est aussi construit comme une alternative aux partis traditionnels, en réaction aux pratiques aujourd’hui décriées et à la vision à court terme de l’action politique. Ecolo étant le partenaire privilégié du secteur associatif et du mouvement citoyen de la transition, c’est le moment de vous engager, de figurer sur la liste et pourquoi pas de devenir conseiller communal. Nous aurons aussi besoin de vous pour placer des affiches et distribuer des tracts."

Les participants à la réception ont ensuite pu s'exprimer sur ce qui les préoccupe, leur vision de Waterloo et de leur quartier au cours de quatre ateliers : mobilité, urbanisme et environnement, bonne gouvernance, éducation. Les quatre tableaux ont été remplis d’idées et de préoccupations. Tanguy de Ghellinck, blogueur

0 commentaire Catégories : Élections, Politique Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel