Quand 70 femmes formidables se réunissent pour partager à Waterloo !

Lancé en 2012, le réseau Wonderful Women rassemble les femmes entrepreneures et les met sous les spotlights

Car mettre en avant ces femmes entrepreneures, leurs talents, leurs qualités et leur projet, tel est l'objectif des Wonderful Women. Leurs principes et leurs moyens : la visibilité, le partage et l'entraide (voir article ici).

 

Mot-clé : partage

Grâce au réseau, les WoWo’s partagent mutuellement leurs expériences, leurs contacts et leurs tuyaux et collaborent entre elles avec pour résultat un enrichissement à la fois humain et professionnel.

Le 23 janvier, Maha Karim-Hosselet, la nouvelle cheffe de l'antenne des Wonderful Women du Brabant wallon, a invité les membres au Martin's Grand Hotel de Waterloo pour le kick-off des activités de l'année 2018. "Dans le Brabant wallon, nous organisons trois réunions par mois : un Mastermind, un apéro et un lunch", précise Maha Karim-Hosselet.

Participant à la réunion, la bourgmestre de Waterloo Florence Reuter a insisté sur le défi féminin que représente la conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle : "Les femmes veulent et peuvent porter de beaux projets sans laisser de côté leur famille et leurs amis."

Trouver le sens de sa vie

Trois Wonderful Women ont ensuite raconté leur parcours. Après avoir fait ingénieur commercial à la Solvay Brussels School, l'écrivaine Isabelle Bary a travaillé trois ans dans une gance de publicité avant de faire un tour du monde sac au dos. "En réécrivant mes carnets de voyage, j'ai compris que c'était ça le sens de ma vie : l'écriture. Si vous voulez vous lancer, allez-y sans oublier que rien n'est permanent et qu'on peut revenir en arrière", a-t-elle asséné. Comme elle ne peut pas encore vivre de son écriture, l'auteure exerce des activités en relation avec celle-ci.

DSC_0292.JPG

Gorette Madeira a accompli une carrière de 20 ans dans la finance. Son enfant étant tombé malade, elle a créé sa propre entreprise avant de travailler dans une société américaine qui vient en aide aux enfants du Malawi. "Maintenant, je vis de ma passion et je partage. Gagner de l'argent, posséder une belle maison et une belle voiture, voyager,  c'est bien mais il manque toujours quelque chose."

"Rendre le sourire aux gens en entreprise"

Après la naissance de sa fille, Eléonore Tabery a pris son congé de maternité de trois mois. Après avoir trouvé une crèche pour sa fille, elle a repris son travail dans le secteur de la communication mais s'est encourue. Elle est alors retournée sur les bancs d'une haute école pour devenir formatrice avant d'être certifiée comme coach. "Avec d'autres coaches, on a fondé notre société avec la volonté de rendre le sourire aux gens en entreprise, explique-t-elle. Ce qui me permet de faire tout ce que je veux aujourd'hui, c'est mon mari qui me soutient beaucoup, notamment pour l'éducation de nos trois filles."

DSC_0304.JPG

La réunion s'est achevée par le drink de l'amitié et, pour celles que cela intéressait, la visite commentée des chambres récemment rénovées du Martin's Grand Hotel. Une soirée intéressante avec des femmes formidables à qui on ferait peut-être bien de confier plus les manettes des appareils entrepreneurial et politique. Tanguy de Ghellinck, blogueur

Plus d'infos : http://www.wowocommunity.com/fr

0 commentaire Catégories : Entreprendre - Immobilier Imprimer

Les commentaires sont fermés.