RER : une proposition originale et surprenante pour un tracé alternatif !

Les prochaines avancées du chantier RER à Waterloo, dont les alentours de la gare, ont été présentées le 28 mars dernier dans la maison communale

Les habitants ont été invités à exprimer leurs remarques au cours de l'enquête publique qui a suivi (cf. article ici). Parmi celles-ci, une proposition novatrice et pour le moins étonnante a été adressée au ministre fédéral de la mobilité François Bellot entre autres.

Elle émane du conseiller communal Bernard Catala de la formation Mieux vivre à Waterloo (MVW) apparentée au cdH. Egalement membre de la commission consultative d'aménagement du territoire et mobilité (CCATM) et de la commission mobilité, voici ce qu'il recommande au sujet du RER :

"Lors de la réunion de présentation publique du projet le 28 Mars 2018 à la maison communale de Waterloo, nous avons appris que le projet RER sur la ligne 124 à Waterloo allait redémarrer dès l'année 2018. Comme beaucoup d’autres usagers et habitants de Waterloo, nous nous en réjouissons.

Cependant les responsables d'Infrabel, nous ont communiqué que les permis pour les aménagements du RER en territoire flamand et particulièrement à Linkebeek n’étaient pas délivrés ou faisait l’objet de plusieurs recours.

Il nous semble donc imprudent et irresponsable budgétairement  de continuer ou de commencer des travaux d’aménagements à Braine-l’Alleud et à Waterloo s'il n’y a pas la certitude que la ligne 124 du RER pourra bien continuer jusqu’à Bruxelles.

Bernard Catala DSC_0388.jpgNous recommandons donc que, tant qu’il n’y a pas de permis RER sur toute la longueur de la ligne 124, les travaux d’aménagements de cette ligne à Waterloo soient gelés. Les travaux ne devraient commencer que si l’ensemble des permis jusqu’à Bruxelles sont accordés et s'il n'y a plus de recours possible.

Nous proposons de rechercher déjà des alternatives moins coûteuses que celle du tracé RER actuel qui passe par Rhode-Saint-Genèse et Linkebeek : des alternatives plus efficaces peuvent être étudiées dès maintenant.

Voici une alternative : nous proposons un dédoublement de la ligne 124 à partir du nord de Nivelles-Baulers (au pont sur la N27) vers l’assise de l’autoroute E19 proche. La ligne de chemin de fer RER serait tracée le long de la E19 (comme le TGV le long de l’autoroute Bruxelles-Liège) et rejoindrait la ligne 26 qui vient de Hal et enjambe l’autoroute E19 près de Beersel. Remarque : à la sortie de Nivelles-Baulers, entre le pont du chemin de fer sur la N27 et la E19, il n’y a que des champs.

RER alternatif jonction potnetielle Ligne 124 E19 alternative RER.png

Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Les avantages de cette alternative :

- l’assise de l’autoroute est très large et permettrait un prix moins élevé que le tracé actuellement prévu via Rhode-Saint-Genèse et Linkebeek et les travaux seraient effectués plus rapidement

- il y a beaucoup moins de riverains et d’expropriations à effectuer et à payer

- des nouveaux points d’arrêt pourraient être desservis vers Bruxelles : Nivelles-Nord, Haut-Ittre, Wauthier-Braine et Huizingen-Buizigen. La E19 serait aménagée avec des parkings de délestage et gagnerait donc en fluidité

- des milliers d’usagers supplémentaires pourraient ainsi "navetter" rapidement vers Bruxelles et revenir chez eux en limitant les déplacements en voiture. La Wallonie, la Flandre et Bruxelles sont gagnants dans cet aménagement

Nous recommandons aussi de demander avis de la Région flamande."

Plusieurs autres propositions et remarques

Bernard Catala émet un certain nombre d'autres propositions concernant la taille de la future gare de Waterloo et ses accès, l'aménagement de nouvelles pistes cyclables et d'abris pour vélos, l'ancien et le nouveau tunnel sous voie, le prolongement et le rehaussement à 3 mètres des murs anti-bruit, la construction d'un ascenseur pour personnes à mobilité réduite (PMR) et l'installation de bornes de recharge pour véhicules électriques.

L'ensemble des propositions ci-dessus a également été envoyé au collège communal de Waterloo, à Infrabel, à Eurogare, au fonctionnaire délégué de la Wallonie en Brabant wallon et au ministre wallon de la mobilité et de l'aménagement su territoire Carlo Di Antonio. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

14 commentaires Catégories : Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Quel est l'intérêt pour Waterloo?

  • Si je comprends bien, alors la gare de Waterloo ne serait pas desservie et il faudrait aller prendre le train à Wauthier-Braine ??? Beau progrès en effet.

  • Idée originale, a étudier...

  • Et du coup pas de RER à Waterloo... Merci Monsieur Catala !

  • Bonjour.
    La ligne RER , nous l'attendons depuis 40 ans.
    Continuez les discussions et elle ne verra pas ke jour et coute deja × + vu les retards.
    Merci

  • Beaucoup n'ont pas encore compris que les voies " RER "sont principalement destinées aux trains Directs Charleroi, Nivelles Bruxelles. Donc même si les voies venant de Nivelles empruntent une assise moins coûteuse comme l'est l'assise de la E19 ,les trains directs Charleroi , Nivelles Bruxelles, ne passant plus par Waterloo , il peut y avoir plus de trains sur le tronçon de la ligne Braine l'alleud, Waterloo Bruxelles. Par ailleurs ce tracé permet de nouvelles gares là ou il n'y en à pas , Nivelles Nord , Haut Ittre , Wauthier Braine, Huizingen-Buzingen avec délestage de la E19 par des parkings de dissuation.Celà signifie une plus grand fluidité sur le Ring Est et Ouest au Sud de Bruxelles donc tout le monde y gagne même les Waterlootois!

  • Bravo,.enfin des cellules grise..je vous suis complètement....

  • Le nouvel arrêt de Braine-Alliance, avec son grand parking de dissuation aux abords du RING, pourrait déjà être mis en service moyennant quelques travaux supplémentaires. Pourtant, il n'y a rien qui bouge. Il n'y a donc aucune volonté politique à désengorger Bruxelles.
    Si le Conseil d'Etat a suspendu le permis d'urbanisme trois fois de suite pour les mêmes motifs linguistiques, c'est bien la preuve qu'un projet d'intérêt général comme le RER n'est pas très important pour les politiques.

  • Proposition en effet surprenante !
    RER= Réseau Expresse Régional
    Le but a toujours été d'augmenter (à moindres frais) la fréquence des trains pour les navetteurs entre Nivelles et Bruxelles.
    Existe-t-il une étude sérieuse sur la nécessité de la mise à quatre voies sur le tronçon Nivelles-Bruxelles de la ligne 124 ?

  • La remarque n'est pas dénuée d'intérêt et de sens si, effectivement, des permis d'aménagements ne sont pas (encore) accordés sur la ligne du RER comme il est dit à Linkebeek.

  • Avant de critiquer une idée, il serait peut être bon de la comprendre correctement.
    Mr Catala n'a jamais voulu supprimer notre gare et arrêts MAIS le passage des trains directs qui ne s'arrêtent pas à Waterloo et qui donc ne nous apportent rien .

    @ Mr CATALA bien vu. Excellente idée ...! :-)

  • Monsieur cn,

    Je crois avoir compris ce que Mr Catala voulait dire. Actuellement, des trains directs ne s'arrêtent pas à Waterloo (ni à 'De Hoek' d'ailleurs: avant d'habiter à Braine, j'ai habité 17 ans près de 'De Hoek'): ce n'est pas une raison pour proposer une nouvelle voie ferrée dont les coûts réserveraient sans doute quelque surprise ! Ma question était tout simplement: tout en conservant le trafic actuel (y compris celui des trains directs ne s'arrêtant pas à Waterloo), était-il possible d'augmenter légèrement la fréquence des trains s'arrêtant dans les stations entre Nivelles et Bruxelles SANS passer à quatre voies (question technique, bien sûr) ? C'est le passage à quatre voies qui a soulevé tous ces problèmes. J'ai posé la question déjà en 2004 lors des consultations du public. Peut-être pouvez-vous me répondre vous-même ? Merci à l'avance !

  • Les expropriations ont déjà été faites sur la ligne 124, alors même que tous les permis d'urbanisme n’étaient pas délivrés ou faisaient l’objet de recours. C'est vous dire qu'ils ne regardent pas aux dépenses inutiles. Ce n'est donc pas en faisant passer une nouvelle ligne à travers champs qu'il y aurait moyen d'économiser sur les expropriations.

  • Pour le RER , un concept aérien pour la ligne 124 aurait pu éviter bien des palabres, d’injustes expropriations, des coûts pharaoniques, et faire gagner énormément de temps: http://www.lessentiel.lu/fr/news/luxembourg/story/Bientot-un-monorail-pour-les-frontaliers--16216002?redirect=mobi&nocache=0.9354490033223326
    Imaginez-vous une extension de cette ligne de Nivelles vers l’aéroport à Gosselies!

Les commentaires sont fermés.