Waterloo : commune à la fois incompétente sur les visites domiciliaires et accueillante !

Lors du conseil communal du 26 février, Ecolo Waterloo déposait une motion rejetant le projet de loi gouvernemental sur les visites domiciliaires

Après un débat entre les différentes factions politiques, la bourgmestre a proposé au conseil communal de se déclarer incompétent sur le projet de loi prévoyant des visites domiciliaires pour arrêter les personnes en séjour illégal.

MR et PS ont suivi la bourgmestre en votant en faveur de l'incompétence du conseil communal (voir article ici) même si le conseiller communal PS s'est déjugé par la suite (voir article ici). Ecolo et Mieux Vivre à Waterloo ont voté contre la déclaration d'incompétence.

Au cours du débat sur la motion d'Ecolo Waterloo, Florence Reuter avait proposé à tous les membres du conseil communal de se réunir en vue de rédiger ensemble une motion déclarant que Waterloo est une commune accueillante.

Elaboration commune de la motion Waterloo commune hospitalière

A cet effet, les différents chefs de groupe se sont réunis pour élaborer la motion Waterloo commune accueillante dont le texte est ci-dessous (cliquez sur l'icône en bas à droite du document pour l'agrandir) : 

"Vous n’avez pas demandé notre accord sur le texte final"

Bénédicte Colla-Vander Borght 100.JPGAvant le vote de la motion, la conseillère communale Ecolo Bénédicte Colla-Vander Borght a voulu donner son avis : "Tout d’abord, j’ai été surprise de la méthodologie adoptée. J’avais cru comprendre que vous vouliez vous mettre d’accord avec les partis de l’opposition sur un texte de motion.  Mais vous n’avez pas demandé notre accord sur le texte final. Je n’ai reçu qu’aujourd’hui (NDLR : le 30 avril 2018) une réponse partielle à mes questions posées. Concernant le fait que la commune s’inscrit dans une démarche vers une commune du commerce équitable,  j’espère qu’elle va s’inscrire sur le site internet de l’organisation et faire avancer le projet."

"La prospérité permet la stabilisation des population"

Bernard Catala DSC_3772.jpgBernard Catala, conseiller communal de Vivre à Waterloo, s'est également exprimé : "La notion d’accueil n'est pas seulement le fait qu’un plus fort ou plus riche aide un plus pauvre, c'est aussi l’idée d’échange et de développement mutuel entre le Nord et le Sud. Une certaine prospérité et un accès à l’éducation et aux technologies permettront la stabilisation des populations en leur assurant un bien être minimum. La mission d’information sur les projets et de sensibilisation du public de Waterloo de la commission de développement doit être renforcée. Par ailleurs, la notion de commerce devrait automatiquement comprendre la notion s’équitable. Serions-nous d’accord au niveau communal d’acheter des chaussures ou des T-shirts fabriqués par des enfants, sans respecter des normes sanitaires, sociales ou même humaines ? Il est donc impératif que les communes ajoutent dans tous leurs cahiers de charges des normes équitables. Nous comptons sur la volonté du collège pour aller vers ce but d’humanité." 

La motion Waterloo commune accueillante a été votée à l'unanimité lors du conseil communal du 30 avril. Tanguy de Ghellinck, blogueur

5 commentaires Catégories : Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • La notion d'accueil d'une commune voudrait également que celle-ci puisse offrir des logements à loyers modérés à ses habitants les moins nantis et non refuser de voir la réalité en leur disant : si vous n'avez pas les moyens de vivre ici, allez ailleurs ou de les envoyer faire une demande de logement au service de logements sociaux de Nivelles tout en sachant que cette dite commune refuse qu'on construise des logements de ce type sur son territoire. Alors, franchement, le refus des visites domiciliaires au nom de l'accueil... qu'on "accueille' déjà les Waterlootois qui ont du mal à régler les loyers exorbitants pratiqués dans la région. L'humanité n'est parfois qu'un concept, surtout quelques mois avant les élections !

  • Je n’ai pas les moyens d’acheter une voiture neuve, j’achète une occasion. Je n’ai pas les moyens d’aller chez Felicità, je fais ma pizza moi-même. Je n’ai pas les moyens de placer ma mère dans une chambre seule du CPAS, elle est chez ma soeur.
    Et si je devais louer ou vendre ma petite maison parce que je ne sais plus l’entretenir, je ne sacrifierais certainement pas le prix pour faire plaisir à un jeune qui veut s’installer. Je ne suis vraiment pas un nanti, un MR, un PS ou cdh de Waterloo, mais un fils d’immigré qui ne souhaite vraiment pas de logements à loyers modérés que l’on construirait à la place du Château de la Rose, ou du Bois des bruyères ou à la place de Spechim. Mais si cela devait se faire, je suis certain monsieur, que vous seriez encore plus critique et enclin à vite faire une pétition.

  • Tout à fait d’accord avec vous M. Tony ! Je dirais également que j’aimerais un penthouse à Knokke ou une Ferrari dans mon garage mais comme vous, je n’en ai pas les moyens et je me contente de ce que je peux avoir !!! Ras-le-bol de ces gens (comme Bauwens) qui veulent du social partout !!! Waterloo est une ville huppée et qu’elle le reste !!! Qu’on arrête d’y construire surtout et qu’on laisse le peu d’arbres, d’espaces vert ou autres monuments tranquilles. Pour ceux qui veulent des logements moins chers, allez du côté de Tubize, Charleroi, etc.

  • Avec cette motion la majorité ne fait qu'écrire noir sur blanc ce qu'elle pratique déjà depuis des années.

  • Que dégoïsme Mr Christophe. J'espère que vous ne serez jamais dans le besoin. Et si ça arrive, que vous aurez l'honnêté de quitter notre commune!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel