Mettre la N5 à quatre bandes entre Mont-Saint-Jean (Waterloo) et Genappe ?

Les accidents graves entre voitures et tracteurs étant trop fréquents sur la N25 Nivelles - Louvain-la-Neuve, le ministre wallon de la mobilité l'a interdite aux tracteurs

En avril dernier, un conducteur avait été grièvement blessé à hauteur de Court-Saint-Etienne après avoir percuté un tracteur agricole. Coincé dans les tôles de son véhicule, le conducteur avait dû être désincarcéré.

 

En décembre 2017, à hauteur de Bousval, une voiture avait embouti l’arrière d’une remorque tirée par un tracteur en direction de Nivelles. L’accident avait fait un blessé grave.

N5 B9712709496Z.1_20170726093405_000+GQT9GIEFN.1-0.jpg

Carlo Di Antonio, ministre wallon (cdH) de la mobilité et des transports, a donc décidé d'interdire la N25 aux véhicules lents à partir de juillet 2018, précisant que "le problème réside dans la différence de vitesse excessive entre les voitures roulant à 120 km/h et les tracteurs roulant à 30 ou 40 km/h".

Une bande pour les tracteurs, bus, taxis et voitures partagées

Embrayant sur ce sujet, le conseiller communal Bernard Catala (Mieux Vivre à Waterloo, apparenté cdH), a écrit au ministre Di Antonio. Il propose ceci :

Bernard Catala DSC_0388.jpg"Concernant la circulation des tracteurs sur la N5 entre Mont-Saint-Jean (Waterloo) et Genappe, nous suggérons une fois de plus à vos services de remettre la N5 à 4 bandes avec les aménagements sécurisés suivants :

- une bande dans chaque sens réservée aux véhicules individuels et aux camions

- une bande dans chaque sens réservée aux bus, taxis, VAP (voitures à partager) et tracteurs

Il faudrait bien sûr réaménager certains tourne-à-gauche et, le cas échéant, prévoir l’un ou l’autre rond-point aux croisements de certaine routes importantes (p. ex la route du Lion à la limite de Waterloo et Braine-l’Alleud)."

Aménager les chemins agricoles longeant la N25

Pour ce qui concerne le tronçon de la N25 entre Nivelles et Louvain-la-Neuve, le conseiller communal waterlootois constate qu'en plusieurs endroits, des chemins agricoles longent la N25 parfois sur plusieurs kilomètres. Il propose d'aménager ceux-ci comme l’ont été plusieurs routes de remembrement en Hesbaye, ce qui permettrait déjà de faire circuler les tracteurs sur de longues distances sans passer par la N25.

"Par ailleurs, ajoute-t-il, pourquoi ne pas en plus aménager les bandes d’arrêts d’urgences sur la N25 pour qu’elles puissent accueillir non seulement les tracteurs mais aussi, en cas de bouchons sur la N25, les bus, VAP, et taxis comme sur la E411 entre Wavre Bruxelles. Le trafic des tracteurs pourrait aussi être limité à certaines heures en excluant les heures de pointe, la nuit ou les conditions de mauvaise visibilité."

Préserver les exploitations agricoles

Bernard Catala conclut son récent e-mail au ministre Di Antonio : "Je pense qu’il faut être créatif afin que les exploitations agricoles du Brabant wallon puissent se développer de manière efficace et rentable. Il est en effet primordial que les terres agricoles de notre province soient préservées et  deviennent un atout de développement et d’approvisionnement des commerces locaux." Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

4 commentaires Catégories : Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • La circulation sur la N25 et la N5 méritent une étude GLOBALE . Les trois aspects à étudier simultanément sont :
    - le trafic et densité de celui-ci.
    - le trafic agricole à préserver.
    - les aspects sécuritaires relatifs au transport agricole et routier.

  • Dommage que l'on publie n'importe quoi sur cette situation. Un peu de sérieux serait le bienvenu.

  • Je crois, encore une fois, que la vitesse est responsable des accidents graves. Des panneaux préviennent de la présence possible de tracteurs, la vision est bonne sur cette route mais certaines personnes se lâchent car il n'y a pas de contrôle de vitesse !

  • Augmenter les bandes ne fait qu'augmenter le nombre de voitures. Il y a assez d'études qui le montrent. La N25 n'est pas une autoroute, tout le monde peut adapter sa vitesse aux tracteurs. Et surtout, augmentez les transports en communs y compris le WÉ et remettez des trains en BW!! Braine Wavre par exemple.

Les commentaires sont fermés.