Consultation citoyenne sur le centre de Waterloo : la bourgmestre répond à Ecolo !

Du 4 au 24 juin a lieu la consultation citoyenne lancée par les autorités communales sur le futur du centre-ville de Waterloo

Dans notre article précédent (voir article ici), nous avons relaté les remarques et objections qu'Ecolo Waterloo a exprimées dans un communiqué par rapport à cette consultation. 

 

Ayant pris connaissance de celui-ci, la bourgmestre Florence Reuter juge que "Ecolo a décidé de mener une campagne très agressive. Le communiqué parle sans cesse de madame la bourgmestre mais je ne suis pas seule à diriger cette commune, il y a un Collège et un Conseil communal."

Comme on peut le constater dans sa réponse ci-dessous, Florence Reuter souhaite répondre point par point au communiqué d'Ecolo Waterloo : 

"Le timing : 

Ecolo voudrait que l'enquête ait lieu avant la création du masterplan. Je partage son avis. C'est d'ailleurs le cas. Le dossier n'est qu'à l'état de projet. Il n'a jamais été dit autre chose : ce qui a été présenté n'est qu'une base de travail. Comment pourrions-nous réfléchir ensemble sur un projet sans avoir des lignes directrices sur lesquelles s'exprimer ? Il était au contraire primordial de cadrer le débat. Sans balise, le travail est chaotique.

Il n'empêche que les citoyens ont tout le loisir de s'exprimer et de proposer leurs idées novatrices, même les plus folles, pour affiner, améliorer voire modifier le projet de réaménagement du centre de Waterloo. Aucune modération n'est faite a priori sur la plateforme. Toutes les propositions sont donc partagées, sans être préalablement validées par un administrateur. Il est donc totalement faux de dire que ce plan est "imposé par la majorité en place", comme le prétend Ecolo. 

Le contexte : 

Oser dire que le masterplan n'est pas exposé de manière évidente relève de la mauvaise foi :

- nous l'avons présenté publiquement à deux reprises ;

- une exposition de la maquette et de plans a été réalisée fin 2017 à la maison communale ;

- le personnel du service urbanisme de l'administration communale s'est tenu et se tient encore à la disposition du public pour lui expliquer le projet ;

- le projet tel que présenté publiquement est consultable non seulement en version complète, mais aussi en résumé, tant sur le site Internet de la Commune (www.waterloo.be/masterplan) que sur la plateforme citoyenne (dans l'onglet "Infos sur le sujet") ;

- un ordinateur et des employés communaux sont à disposition des citoyens qui le souhaitent pendant toute la durée de la consultation. La maquette a même été réinstallée dans la salle du Balcon pour rendre les explications plus concrètes.

Les Waterlootois ont donc non seulement l'opportunité de proposer de nouvelles idées, mais aussi de s'exprimer sur ce qui a déjà été présenté. Par ailleurs, si nous avions repris sur la plateforme les propositions des 700 personnes qui se sont déjà exprimées sur le sujet, d'aucuns nous auraient suspectés de les présenter de façon à orienter les débats. C'est donc volontairement qu'aucune proposition n'a été mise en ligne avant le début de la consultation. Cela ne signifie évidemment pas que ces idées ne seront pas prises en compte. 

La technique : 

Il s'agit d'un projet pilote, mené par le Service public fédéral Appui et Stratégie. Comme pour tout projet novateur, une évaluation sera faite après utilisation. Quoi qu'il en soit, le développement technique de la plateforme ne relève pas de la Commune de Waterloo. La possibilité de télécharger des images est donc à l'étude pour d'éventuelles consultations citoyennes ultérieures.

Quant à la limitation à trois propositions, elle a également été préconisée par le service fédéral. L'objectif est d'éviter que certains groupes de pression ou certaines personnes monopolisent le débat.

Enfin, pourquoi ne pas avoir limité la participation aux Waterlootois ? Premièrement, parce que les idées intéressantes peuvent émaner de personnes qui travaillent à Waterloo ou qui n'y font que transiter. Pourquoi devrions-nous nous passer de cette source d'inspiration supplémentaire ? Plus prosaïquement, la nouvelle RGPD (réglementation générale de protection des données) impose, entre autres, la possibilité "d'anonymiser" les données. Comment pourrions-nous, dès lors, vérifier que les participants au débat habitent bien Waterloo ? 

En conclusion, les recommandations d'Ecolo ne sont pas réalistes. Je partage en revanche sa vision d'un centre qui évolue. C'est d'ailleurs tout l'objectif de cette consultation citoyenne. J'invite donc les rédacteurs de ce communiqué à venir poster leurs idées sur la plateforme, dans une démarche positive et constructive, plutôt que dans une banale et stérile campagne préélectorale."

On sent que l'avenir de leur centre-ville mobilise les Waterlootois et leurs représentants politiques. Il semble aussi que la campagne préélectorale soit lancée. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

10 commentaires Catégories : Dans les quartiers, Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Une enquête citoyenne, lancée par une administration, qui ne respecte pas le RGPD et qui de plus
    affiche le nom des participants !
    Une enquête impartiale : « Aucune modération n'est faite a priori » tout est dit, prendriez vous les
    habitants pour des idiots ?
    Cette enquête « on line » est un flop total, 11 participants, et ne répond, tout comme votre projet
    pharaonique, absolument pas aux attentes des habitants de votre commune.
    Précisez nous où vous comptez faire ériger la statue à votre effigie pour compléter le tableau.
    Comment peut on être en tel décalage de phase avec la population de la commune que l’on est censé
    administrer ?
    Les présentations qui ont été faites et la maquette présentée montrent un stade très avancé, pour ne pas dire déjà bouclé, à un tel stade une estimation budéetaire à forcément été faite.
    Sur ce point il est déplorable de constater que c’est le silence radio le plus absolu ...

  • Bien répondu !

  • Je crois que je suis un peu dépassée. Qui a demandé une nouvelle place communale? Qui va payer ce projet? Monsieur Kubla a toujours dit qu'on ne pouvait "couper" la chaussée de Bruxelles. pas facile de comprendre le Master Plan. Où est l'école? Encore des magasins? Quand je vois le plan , cela ne me fait pas rêver. pas beaucoup de verdures ni d'arbres. Par où vont passer les voitures pour les mariages et autres activités dans l'Eglise ? Les personnes âgées et les handicapés pourront ils se rendre facilement au centre? Je me suis inscrite sur le site pour donner mon opinion mais la possibilité de donner un avis est limitée, l'intervention est dirigée. D.M.

  • Il est urgent de mettre le Centre en Périphérie.

  • Il est urgent que "les gens" se taisent quand ils n'ont rien à dire de censé.
    A croire que la commune de Waterloo est habitée, presque exclusivement, par les recalés du bac à sable ...
    Apprenez à vous documenter et à lire plus que Pomme d'Api ou Tintin et Spirou avant de lancer des diatribes sans queue ni tête ...
    et, si les projets pour le futur de Waterloo vous énervent à ce point, prenez un ticket pour la Lune ou Mars, et ....

  • Aux habitants maintenant de dire où est l'objectivité!

  • G.M.M. merci pour cette belle leçon de démocratie !
    - taisez vous et si ça ne vous plait pas quittez de Waterloo -

    Par ailleurs puisque vous semblez être proche du pouvoir communal demandez y que l’on joue la transparence totale pour ce projet : publiez les factures déjà reçues du bureau d’étude JNC.
    Dans le journal communal et sur le site internet identiquement au matraquage organisé pour - votre - centre.
    Afin que nous puissions apprécier ce que vous faites avec l’argent public.

    Rabaisser une œuvre majeure de la bande dessinée belge, dont manifestement vous ne percevez pas la réflexion sociétale qu’y pose Georges Remy, nous renseigne sur votre niveau d’érudition.

  • Ne vous en déplaise, je ne suis absolument proche de personne.
    Mon parcours professionnel m'a fait pratiquer l'urbanisme et l'architecture de TRÈS PRES ...
    J'habite Waterloo, je m'informe, je m'intéresse, je croise les informations pour éviter le piège, tant que faire se peut, des "fake news" et info de caniveaux de tous ordres.
    Mais s'il vous plait de croire que ... faites...
    Il me semblait que la démocratie c'était que chacun apporte sa pierre à l'édifice.
    Soyez-en sûr, à l'avenir, je m'abstiendrai de partager mon expérience.
    PS : je n'ai rien contre Tintin ... c'est une façon de parler ; si cela vous a offusqué que je compare vos ... à la prose de Tintin, je préfère celle du capitaine Haddock !

  • La priorité de la commune devrait être de dévier autant que faire se peut le trafic de transit qui nuit à la qualité de vie des Waterlootois dans tous les quartiers, au lieu de construire des projets pharaoniques que personne ne demande et qui vont coûter un pont. Mettre la N5 en sens unique maintenant... et les voitures vont passer par où? Elles vont disparaître comme par miracle ou elles vont se disperser encore un peu plus dans nos petites rues de quartier déjà totalement asphyxiées?? Cette équipe ne voit plus clair... et se met la tête dans le sable quant aux vrais problèmes qui commencent sérieusement à taper sur les nerfs des Waterlootois. Il n’y a qu’à lire le « Pyong Yang Info » pour s’en convaincre. « Tout va très bien à Waterloo »...

  • Je constate que le musee malgré son etat a ete bien réaménagé. Il faut faire la meme chose avec la maison du tourisme qui fait parti zve l eglise et le musée du coeur historique de Waterloo.Quel ineptie de construire une autre maison du tourisme

Les commentaires sont fermés.