Coup de gueule contre la commune et la police de Waterloo à propos d'un bus familial !

Il y a un an, la famille brainoise Vandoorslaert a décidé de changer de vie avec leurs trois enfants et leur chien

Un moment tentée par l'expatriation, la famille a abandonné l'idée car elle ne sait pas trop où se fixer. Elle opte alors pour le voyage qui permet la découverte d’autres cultures et modes de vie et les rencontre avec les gens du monde.

But de Jean-François et Charlotte : faire rêver leurs enfants tout en assurant leur scolarité par l'enseignement à distance. Dans les écoles visitées, ils distribueront des cartables et des crayons permettant aux élèves de dessiner le bus. Leur projet a été baptisé My tiny school (Ma minuscule école).

Une vraie maison mobile

Pour se déplacer de pays en pays, de continent en continent, les parents ont aménagé de fond en comble un autocar Scania acheté d'occasion : living, cuisine, douche, WC, chambres, tout y est.

Bus 36885972_1790759567684612_252082934956163072_n.jpgBus 36857382_1790759631017939_539589523219152896_n.jpg

Leurs moyens de subsistance proviennent des loyers de cinq maisons achetées à prix raisonnable à Detroit (USA) avec le fruit de la vente de leur maison de Braine-l'Alleud et d'un petit à appartement à Nivelles.

Après avoir traversé quasiment toute l'Europe du Portugal à la Pologne et de la Suisse à la Norvège, la famille Vandoorslaert fait un break de deux mois à Waterloo chez le père de Jean-François. Ce temps est mis à profit pour entretenir et rafraîchir le bus.

Redécouverte de la réalité

Mais leur retour temporaire à la vie sédentaire ne s'est pas fait sans mal. Voici pourquoi :

"Notre voyage a démarré le 17 juillet 2017 avec la présence de TF1 qui a filmé le quartier du Chenois et l’école Saint-François d’Assise de nos enfants, explique Jean-François Vandoorslaert. Invitée, madame Reuter n'avait pas pu venir en raison d’une erreur de date de son secrétariat. Dommage quand on sait que dans beaucoup de villes traversées, un membre de la municipalité est présent."

Bus 36956199_1790759541017948_592946584837160960_n.jpg

Un bus qui déplaît à certains voisins

Il poursuit : "Aujourd'hui, nous voulons réagir face à l'immobilisme des autorités concernant un problème de voirie alors que notre bus est le seul véhicule bien garé. Notre réaction a pris de l’ampleur à la suite de la visite de l'agent de quartier. Celui-ci m'a dit clairement qu’à la demande de la bourgmestre Florence Reuter, je devais trouver une solution pour mon bus qui dénote dans le paysage du quartier. Je suis aussi invité à la contacter. Lors de notre rencontre et à ma grande surprise, madame Reuter ne s'est pas trop avancée dans la conversation et a regretté la "mauvaise interprétation des services de police". Elle a plutôt laissé la parole à la juriste de la commune. Alors que mon bus est garé réglementairement dans l'avenue d'Arromanches, la juriste communale s'est accrochée à la demande du voisin de déplacer le bus à cause des travaux qu'il effectue. J'ai informé la juriste qu’une solution a déjà été trouvée en déplaçant mon bus de 50 mètres dans la rue. Quelle ne fut pas ma surprise quand cette dernière a annoncé qu'il subsistait un problème pour passer en voiture dans la rue. J'ai confirmé que ce problème est bien réel pour le Proxibus passant dans ma rue en arrachant tous les arbres communaux non entretenus. Un agent communal a affirmé que les arbres sont entretenus chaque année comme les égouts. C'est faux ! J'ai donc bien fait comprendre à mesdames Reuter et Mathieu que je ne bougerai pas mon bus. Ce fut une discussion malheureusement houleuse compte tenu de la position évidente des autorités communales qui me proposaient même des solutions non conformes à la loi mais pour lesquelles "on ne vous ennuiera pas". Madame Mathieu m'a recontacté plus tard pour présenter ses excuses pour le mauvais accueil reçu. Au bureau de police, on m'a confirmé la conformité du stationnement de notre bus."

Bus 36869925_1790759504351285_6361180013751959552_n.jpg 

Plainte pas prise en compte

Mais l'histoire n'est pas finie. "Le lendemain, un illustre automobiliste de passage dans "l’autoroute" d'Arromanches s'est permis comme d’autres avant lui de m’insulter et, colérique, a même manqué de rouler sur mon pied, raconte Jean-François Vandoorslaert. J'ai donc été au commissariat de Waterloo pour déposer plainte pour agression verbale. Stupéfaction, la policière à l'accueil m'a fait comprendre qu’on ne n'enregistrait pas de plainte pour ce type de fait. Moi qui ai parcouru 23 pays d’Europe, jamais je n’avais vu telle désinvolture. J'ai expliqué à cette dame qu’il n’est pas normal de taire ce genre de comportement. Si tel est le cas, serais-je en droit d’injurier un agent de police? Evidemment non. Estimant être dans mon bon droit, j'ai insisté pour qu'un policier écoute ma plainte. C'est alors que le jeu du découragement a commence : 45 minutes d’attente. Avec mon épouse et notre bébé, nous avons perdu patience et sommes partis. J'ai téléphoné ensuite à un agent de police en charge de la sécurité routière qui a déclaré que si le bus dérangeait, il sera déplacé à mes frais. Or, je suis le seul garé correctement dans la rue."

Avis négatif sur Waterloo

Le conducteur du bus My tiny school conclut : "Oui, mon attitude à l'égard de Waterloo est négative : service de police abusif et, aux dires de collègues d'autres entités, les policiers de Waterloo seraient dans une zone confortable où l'inaction serait le maître-mot. Immobilisme également de l’autorité communale : aucune décision sur le problème de la sécurité routière, des égouts pas ou mal entretenus, des arbres débordants et abîmant le bus de la collectivité. Deux semaines seulement après notre retour, mon avis est négatif. Je reste cependant amoureux de ce quartier où j’ai grandi et où les anciens de Waterloo se reconnaissent. Ma question : vu les prises de positions, l’immobilisme selon les quartiers, n’y aurait-il pas une forme de corruption ou de "démocrature" mise en place par le lobby d’anciens privilégiés ou d’une nouvelle élite en quête de pouvoir ? Mon vote ayant toujours été en faveur de la couleur politique dominante dans la commune, ma déception est d'autant plus amplifiée. Alors que beaucoup de Waterlootois alimentent le vice de l’égoïsme, j'observe un dysfonctionnement évident du système."

Reuter "surprise par la virulence des propos"

Contactée par nos soins pour connaître son opinion et ses explications au sujet du récit qui précède, la bourgmestre Florence Reuter a réagi :

"Je suis très surprise de la virulence des propos de monsieur Vandoorslaert. Celui-ci s'est effectivement présenté mercredi passé, sans rendez-vous, à la Maison communale. J'ai pris le temps de le recevoir en compagnie de notre juriste afin d'entendre ce qu'il avait à dire. Cette entrevue a malheureusement dû être écourtée en raison de la séance hebdomadaire du Collège communal. D'après ce que monsieur Vandoorslaert nous a exposé, son problème proviendrait d'un conflit de voisinage, comme il y en a beaucoup tout au long de l'année et pour lequel la police locale aurait tenté une médiation. Cette dernière a donc agi à la demande de particuliers et non des autorités. Cette situation ne relevait d'ailleurs pas de ma compétence. Je n'ai jamais demandé personnellement à ce que son véhicule soit déplacé et encore moins porté un jugement sur le fait qu'il dénoterait dans le quartier. Au fil de la discussion, notre juriste a tenté d'apaiser la situation en proposant diverses solutions, tout en assurant la sécurité et la commodité du passage sur la voie publique. Il lui a effectivement été demandé s'il était envisageable de stationner son véhicule, par exemple, dans une allée de garage."

Florence Reuter n'a pas souhaité réagir sur les autres propos de Jean-François Vandooslaert pour ne pas envenimer la situation. Elle place sa confiance dans les services de police et espère qu'une solution juste et équitable à ce problème soit rapidement trouvée.

Départ vers l'Amérique du Nord

Entretemps, pour respecter la réglementation, le bus est déplacé de quelques mètres toutes les huit heures. La solution définitive viendra peut-être par elle-même puisque le projet My tiny school reprend son cours fin août-début septembre. Le bus sera transporté par bateau jusqu'à Halifax au Canada. Les deux parents, les trois enfants et le chien visiteront pendant deux ans ou plus le Canada, les Etats-Unis et le Mexique. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

Pour suivre le périple familial de My tiny school :

internet :http://www.mytinyschool.com/

Facebook : https://www.facebook.com/mytinyschool/

26 commentaires Catégories : Dans les quartiers, Politique, Société - Mobilité - Humanitaire, WIP - Waterloo's Important Persons Imprimer

Commentaires

  • Beau projet et belle expérience, qui aurait du être fêtée par les «autorites» communale de Waterloo. Dommage que cette commune n'a pas saisi l'occasion.
    Prenez en plein les yeux et nourissez-vous des différences.
    Bon vent et à bientôt peut-être au Chenois.

  • C’est un beau projet de vie mais cela n’autorise pas à enfreindre les règles. On ne peut pas garer un bus en pleine rue dans un quartier résidentiel et je ne vois pas en quoi ce monsieur aurait davantage de droits que ses voisins. Il fallait mieux organiser cette venue à Waterloo et stationner dans un parking prévu à cet effet.

  • Où vous voyez que ces personnes enfreignent les règles ?on peut quand même encore se garer où l’ on veut à moins que cela gène à ?? il me semble que cette famille ne doit pas être reconnus comme de droite ,pour avoir de ces ennuis de ce genre , et pourquoi là Bourgmestre Mme Reuter déclare que ce monsieur fut virulent ,il est quand même curieux que Mme Reuter trouve les paroles de ce monsieur virulent ,cela me rappelle les paroles des journalistes Français , qui reçoivent Mr JL Mélenchon un insoumi de la politique mortifère ☠️☠️☠️☠️ de macron la marionnette des Milliardaires Une personne d’une intelligence et d’un Humanisme exceptionnel .. JLM est nerveux ,virulent etc etc ......je peux me tromper mais cette dame ne fut pas journaliste ??

  • C'est bien de donner des conseils pour trouver un emplacement adéquat mais vous ne donnez pas le lieu d'un parking pour l'accueillir A mon avis vous faites partie de la tribu des y a qua bien fournie à Waterloo

  • Mais ils n'ont enfreint aucune règle.

  • Mon commentaire peut en effet porter à confusion. Je faisais surtout référence aux règles de bon voisinage. La plupart d’entre nous, me semble-t-il, n’apprécierait pas qu’un tel engin soit garé près de chez nous et d’autant plus s’il s’agit d’un quartier résidentiel. La plainte de ces voisins incommodés me parait donc tout à fait légitime et je trouve que la moindre des choses aurait été de prévenir avant de se garer. Ce monsieur fait beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Quant à vous Monsieur Segers, je me passerais bien volontiers de vos leçons de morale ; vous êtes très mal placé…

  • Bravo, Madame et Monsieur, pour votre changement de vie, avec enfants et chien! Tous les censeurs seraient incapables d'une telle initiative et c'est la raison pour laquelle, au lieu d'une approche curieuse et intelligente, ils préfèrent l'aggressivité. C'est un climat qui s'est peu à peu installé à Waterloo, où mon mari est arrivé en 1949 et moi en 1986. Le "village" a bien changé et nous, qui habitions le chemin des Baraques, un village dans le village, ne reconnaissions plus notre petit coin.
    Nous habitons donc en Italie, où mon mari vient depuis plus de 50 ans et moi 30. Mais, dans ce beau pays, au patrimoine le plus riche du monde, les réalités communales et politiques sont malheuresement les memes qu'ailleurs. Hypocrisie, immobilisme, favoritisme, democrature sont à l'ordre du jour. Personnellement, j'ai été élue à Waterloo et ce que j'y ai vu m'a poussé à la démission. Il me fallait rester claire avec moi-meme, mais les petits malins restent entre eux! Au contraire de ma décision de tenir la politique de terrain éloignée de moi, je me suis relancée dans le combat, car c'en est vraiment un, ici. Et les obstacles sont les memes, aussi bien du coté des autorités que de certains citoyens obtus.
    Quant à ce monsieur, Gilles, qui n'a pas le courage de mettre son nom, peut-etre s'appelle-t-il de Binche? En tous les cas, il est incapable de lire. Il est clairement indiqué le contraire de ses affirmations.
    J'espère rencontrer cette sympathique famille lors de notre passage en Belgique à la fin de ce mois.

  • bravo de quoi ?
    - d'avoir suffisamment de revenus que pour ne plus travailler et n'avoir comme seul souci de voyager ?
    - de venir faire, à tort, un esclandre à Waterloo dans le seul but d'attirer l'attention et se faire de la pub vers leur site ?
    - de demander de verser des fonds pour financer leur voyage ?

    les bras m'en tombent (…)

  • Chaque dimanche en faisant ma ballade en vélo, je constate qu'il y a des gros bahuts garés dans certaines avenues de Waterloo et là aucun commentaire ! Je suppose qu'il y a un certain malaise ou de la jalousie chez quelques personnes ………..

  • Je ne comprends pas tout cet émoi, ni cette mauvaise humeur de nos ex-citoyens-voyageurs, propriétaires fonciers à Nivelles et à Détroit (Etats-Unis) en visite de deux mois chez leurs parents . Comme le rappelait Brassens: "les gens n'aiment pas quand on ne vit pas comme eux"...

    En outre, cet encombrant véhicule n'a pas sa place dans nos rues et avenues étroites. Le fait que des navettes passent dans la rue serait même une raison supplémentaire de garer ce précieux véhicule ailleurs. Ce n'est pas pour rien que de nombreux villages et villes français réglementent le stationnement des poids lourds et des "motorhomes".

    Il faut chercher dans l'arrêté royal "règlement de la circulation" (https://www.code-de-la-route.be/download/Règlement de la circulation.pdf) ce qui pourrait concerner ce cas-ci.
    - Article 25.1: 7° lorsque la largeur du passage libre sur la chaussée serait réduite à moins de 3 mètres;
    - Article 25.1: 11° sur les chaussées à deux sens de circulation, du côté opposé à celui où un autre véhicule est déjà à l'arrêt ou en stationnement, lorsque le croisement de deux autres véhicules en serait rendu malaisé ;
    - Article 25.2 (à tout hasard): Il est interdit d'exposer sur la voie publique des véhicules en vue de la vente ou de la location.
    - Article 27.5.2. Dans les agglomérations, il est interdit de mettre en stationnement sur la voie publique pendant plus de huit heures consécutives des véhicules automobiles et des remorques lorsque la masse maximale autorisée dépasse 7,5 tonnes, sauf aux endroits pourvus du signal E9a, E9c ou E9d.
    Article 27.5.3. Il est interdit de mettre en stationnement sur la voie publique pendant plus de trois heures consécutives des véhicules publicitaires.

    Sinon, c'est juste une question de "bon sens" et de "bon voisinage". Personne ne souhaite avoir un tel véhicule devant chez lui. J'ai souvenir d'un cas similaire (avenue Bel Air) où la maison mobile était garée le long de la façade latérale de la villa des propriétaires, après des manœuvres malaisées.
    Globalement, l'étroitesse de nos rues et avenues les rend impropres à la circulation et au stationnement des camions et autres "gros véhicules".
    Imaginez la multiplication de tels véhicules dans une même rue ! Ajoutez-y l’incendie d’une maison : impossible pour les pompiers d’aller éteindre le sinistre.

  • bien d'accord avec vous Mr :)

  • @ julia

    et lire … ? vous savez lire … ? :p

  • Quelle douche froide à leur retour!
    C’est malheureusement ce waterloo beverly hills qui n’aime pas ce qui dénote! Chacun pour soi et Dieu pour tous....
    Prenez votre bus un samedi et bloquer la circulation en simulant une panne... je serai le premier à applaudir

  • Si le voyage forme la jeunesse, ça ne semble pas être le cas de ces adultes
    C'est bien beau d'avoir l'âme " du voyageur" à la condition première de respecter les lois et autrui.
    Ce qui ne semble pas être le cas de cette "formidable" famille égoïstement ignorante des règles et du vivre ensemble (…) ;-)

  • Mais puis qu'ils ne violent aucune loi, ton commentaire n' a pas lieu d 'être.

  • tiny school, … tiny comportement, tiny éducation, tiny politesse … tout est tiny chez vous :p

  • J'emploie cette rue très souvent. Et ce bus est vraiment un obstacle pouvant représenter un danger. Deux solutions. Soit un parking poids lourd est aménagé plus loin. Soit on réduit la voi à un sens unique, comme on devrait le faire pour beaucoup d'autres rues du quartier devraient l'être lorsqu'il n'y a qu'une seule bande disponible à cause des parkings. Ça empêchera par la même occasion les chauffards qui prennent mes petites rues résidentielles pour faire du rallye.

  • Comme dans beaucoup de rues de notre belle commune, je vois que dans celle-ci aussi, le revêtement des trottoirs est peu praticable pour les piétons, surtout pour ceux avec caddies ou voitures d'enfant. Le fait pour ceux ci, de devoir contourner le bus ne représente-t'il pas un danger non négligeable? Je pense également aux cyclistes adultes et enfants qui empruntent cette rue. Au delà de ce qui est autorisé ou non, la police devrait peut-être tenir compte de cet aspect des choses, même si le piéton s'avère être malheureusement une espèce en voie de disparition à Waterloo.
    Quant aux automobilistes, ils se doivent bien entendu d'être prudents et de ne pas rouler à des vitesses excessives dans les quartiers résidentiels et de ne pas s'y trouver s'ils n'ont rien à y faire. Si tel était bien le cas, le danger potentiel serait évidemment moindre.

    Mais, je m'étonne tout de même de l'ampleur prise par cette histoire.
    Si vous désirez parquer un véhicule d'une telle dimension dans une rue d'un quartier résidentiel, la moindre des choses n'est-il pas de s'enquérir d'abord, si cela ne gêne pas vos proches voisins, plutôt que d'attendre une intervention de la police. Parfois, un petit mot à l'un ou à l'autre, avant de s'arroger d'un tel droit, aplanit bien des problèmes de voisinage. Mais, peut-être l'a t'il fait.

    Personnellement, j'applaudirais des deux mains, s'il venait de temps en temps garer son bus dans ma rue (l'avenue Marie Louise), car cela gênerait tout ces navetteurs pressés et agressifs qui prennent notre rue pour un raccourci pratique, sans tenir compte des nuisances encourues par les résidents qui y habitent.
    Ainsi, tout n'est-il pas qu'une question de point de vue et peut-être aussi d'égoïsme?..mais de part et d'autres.

    Sinon, bien sûr...bravo à cette famille et à tout ceux qui nombreux, choisissent un mode de vie diffèrent...(sans pour autant le médiatiser).

  • Je suis de Waterloo, je l'ai vu ce bus, je suis passée devant en voiture ( AUCUN PROBLEME POUR PASSER ). Il y a bien des incapables qui se garent comme des connards en plein centre! Soit, les habitants ici devraient prendre exemple sur cette famille qui a tout simplement choisit de vivre heureux avec ce qu'ils ont, eux au moins ne sont pas remplis de haine ou de jalousie? Faut détendre son string les villageois, je vous savaient rancunier et à vous plaindre pour un rien mais là, même moi ça me fait CHIER pour cette famille qui vient juste se poser quelques temps et ensuite repartir tranquillement dans leur aventures. Et le commissariat de Waterloo..... n'en parlons même pas, c'est une cause perdue. Ecouter, comprendre et agir en fonction de pour que ça convienne au mieux pour TOUS (ou en tout cas un maximum de personnes concernées) c 'est trop leur demander.
    C'est triste mais vous auriez été a coup sûr mieux accueillit autre part qu'ici. Les gens ont changés, le temps a passé, de l'eau a coulé sous les ponts et tous ont contribué à ce déluge et plus personne ne fait rien pour s'améliorer: c'est Waterloo (si non c 'est beau hein, les couleurs, les cerisiers etc.. mais on en a que faire de cette beauté si les habitants eux, sont odieux. Un peu de gentillesse, de patience et de silence, il est inutile de les insulter, on a passé l'âge non?

  • Au vu de vos nombreux commentaires très orientés en faveur de cette famille, je ne peux m’empêcher de penser que vous la connaissez très bien et que votre jugement n’est en conséquence que peu objectif.

  • @ julia … carââââmba …!

    Vous seriez de la "bande" que j'en serais pas étonnée
    Invitez donc ces perturbateurs nombrilistes à se "loger" chez vous, bus compris.
    De grâce qu'ils cessent de s'étaler dans la gazette locale , mouchoir en main, snif … pauvres rentiers voyageurs, …. on en pleurerait
    Julia et the family, profitez de leur séjour pour prendre des cours du vivre ensemble … :p

  • L'important dans un quartier c'est la convivialité et ce n'est pas toujours le cas Ainsi j'ai dû écrire une lettre ouverte aux riverains suite à des doléances de voisins En effet plusieurs voitures ont stationné 2 week-ends de suite et de façon à gêner des voisins comme sur le trottoir (alors que c'est interdit) et malgré qu'il y avait de la place pour circuler Dans ce courrier' j'ai fait remarqué que se dire bonjour quand on se voit est le minimum mininomorum Cela permet d'éviter les conflits et de ne pas oublier de prévenir aussi quand on organise une fête avec pour conséquent de nombreuses voitures dans le quartier

  • Miss Julia … et votre "parlé de rigole" mal polie, malveillante, et j'en passe

    notre police est l'une des meilleurs de la zone.
    Par 3 fois je les ai vu intervenir dans des affaires, autrement plus complexes, que le bus/camion de vos amis, et ils étaient tous présents et bien présents.
    Ils ont été épatants tant dans leurs actions/réactions que dans leur proximité avec nous citoyens. :)
    .

  • l'engin est un 17 tonnes de 11 mètres de long, de 4 mètres de haut et de 2.5 mètres le large …. sacré gabarit .. ! … on est loin de la Dinky Toys … ;-)

  • Vous aimez les articles à « polémique «  monsieur TDG ? Il semblerait que soyez en manque d info intelligente et intéressante ! Tout est bon pour vous du moment que cela provoque la critique sur la commune. Triste .

  • Eternelles disputes entre voisins… Ceci dit, je n'aimerais pas voir longtemps ce mastodonte garé à côté de chez moi durant des semaines ! Je note tout de même une certaine "agressivité" de la part des propriétaires, vis-à-vis de tout le monde, parce que "tout le monde" ne s'extasie pas devant leur mode de vie - je suis d'accord avec "cn" ! Je trouve que notre police a presque toujours un comportement exemplaire et je suis bien heureuse qu'elle existe. Je ne peux dire qu'à cette famille : puisqu'ici vous ne vous plaisez pas et formulez de nombreuses critiques, vite, reprenez votre bus et repartez, par exemple dans des pays où la liberté est un peu plus limitée (pas toujours si sympas que cela…) et bon voyage !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel