Gare RER de Waterloo : un conflit d'intérêt dans le chef de la bourgmestre ?

Au cours du conseil communal du 25 juin 2018, le dernier avant les grandes vacances, il a été question de la construction de la gare RER de Waterloo

Le permis d'urbanisme demandé par Infrabel pour la construction de la nouvelle gare RER et l'aménagement de ses abords (voir article ici) était soumis au vote des conseillers communaux. 

Autre enjeu de ce point de l'ordre du jour : les modifications de certaines voiries (place de la Gare, rue de la Station et avenue de Pâquerettes entre autres) qui sont liées au projet d'Infrabel.

Qui du passage sous voies actuel ?

Bernard Catala 2275288472.jpgLe conseiller communal de Mieux Vivre à Waterloo (MVW) Bernard Catala a regretté que "les demandes des habitants, de la Commission consultative de l'aménagement du territoire et de la mobilité (CCATM) et de certains élus ne donnent rien. Par exemple, on a demandé que le passage sous la voie ferrée soit maintenu et qu'une passerelle prolonge les quais le long du pont vers le parking Fiat pour éviter que les Waterlootois doivent traverser des voiries pour aller à la gare".

Pour Ecolo, le conseiller communal Jean-Louis Verboomen a affirmé que "le projet d'Infrabel, réalisé dans la précipitation, n'est pas bien ficelé. Il n'est pas pensé en termes de mobilité autour de la gare et de flux sous les voies".

Gare 15.JPG

L'échevin de la mobilité Cédric Tumelaire a répondu que "le placement de la passerelle n'est pas encore fixé. La commune va améliorer les passages pour les modes doux que sont les piétons et les cyclistes".

Enveloppe budgétaire fermée pour le RER

La bourgmestre Florence Reuter a ajouté : "Dans le passé, les communes profitaient du chantier RER pour faire réaliser de gros aménagements. Cela a conduit à des exagérations. Aujourd'hui, on travaille à enveloppe fermée pour le RER. Il faut trouver un compromis entre quelque chose d'acceptable d'une part pour les habitants et les riverains, d'autre part pour l'avancement du RER." Le MR a approuvé le point, MVW et PS se sont abstenus et Ecolo a voté contre.

Fin du plan communal d'aménagement Gare-Infante

En tout cas, ça bouge dans le quartier de la gare de Waterloo puisque, outre la construction de la nouvelle gare RER et de l'aménagement de ses abords (dont la destruction de la gare actuelle), le conseil communal du 25 juin 2018 a voté à l'unanimité l'arrêt de l'élaboration du plan d'aménagement communal (PCA) Gare-Infante décidé en décembre 2016 (voir article ici). On ignore combien a coûté à la commune le projet de PCA entamé inutilement par le bureau d'études Agora.

Exproprier le parking Fiat ?

Enfin, le conseil communal, hormis Ecolo, a aussi approuvé un point relatif à l'étude de faisabilité d'une expropriation du site Gare-Infante, dont l'ex-parking Fiat, que la commune envisage de racheter "pour y installer  par exemple des équipements sportifs et communautaires" selon la bourgmestre.

A ce sujet, le conseiller communal Ecolo Jean-Louis Verboomen a posé une série de questions : "Quelle est la zone exacte qui serait expropriée ? Y construira-t-on un hall omnisports, une bulle sportive comme celle du Chenois, des terrains de rugby et de football ? Que deviendront les anciens sites sportifs ? Où va s'installer l'institut des Sacrés-Coeurs in fine ?"

"Je suis une extraterrestre"

"Vos questions sont prématurées. Il faut prendre en compte la situation et l'avenir de l'institut des Sacrés-Coeurs" a répliqué la bourgmestre qui a lancé : "Je reste une extraterrestre en politique et je le revendique."

Conflit d'intérêt oui ou non ?

Mais quelques jours après le conseil communal en question, les formations d'opposition (sauf le PS) ont précisé et complété leur avis sur la nouvelle gare et ses abords en mettant en avant le fait que Florence Reuter est administratrice d'Infrabel (pour info : 13 600 euros fixes + 5500 euros en jetons de présence = 19 100 euros brut par an selon le rapport de Corporate Governance d'Infrabel), le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge.

"Notre bourgmestre étant aussi administratrice d'Infrabel, elle aurait pu défendre les intérêts de la commune et des Waterlootois concernant la gare RER, a indiqué Bernard Catala (MVW). Or, elle ne l’a pas fait. Elle a expliqué qu’elle avait choisit de suivre le ministre fédéral François Bellot (MR) qui a drastiquement diminué les aménagements de la gare de Waterloo. C’est un manque de vision à long terme et une lourde faute de gestion : les aménagements multimodaux nécessaires devront être payés par les impôts des Waterlootois."

De son côté, la locale Ecolo de Waterloo a publié un communiqué : "Malgré les remarques des Waterlootois et de la commune, Infrabel n’a pas encore intégré la mobilité générale dans et autour de la nouvelle gare dans son projet initial. Ecolo Waterloo a exprimé son étonnement quant à l’empressement de madame Reuter à faire passer au conseil communal le point sur les modifications de voiries nécessaires. Ecolo a aussi évoqué les éventuelles pressions subies pour ne pas ralentir l’octroi du permis. Madame Reuter s’est alors justifiée : si on veut un jour voir le RER à Waterloo, il faut faire avancer le projet rapidement. Elle n’a pas du tout mentionné les remarques des Waterlootois et la défense du passage sous voies actuel qui est menacé. Ecolo dénonce un conflit d’intérêt dans le chef de madame Reuter qui doit à la fois défendre les intérêts des Waterlootois et ceux d’Infrabel dont elle est membre du conseil d’administration. Nous pensions que ce mandat aurait permis à madame Reuter de concilier les deux visions. Ecolo doute maintenant de l'objectivité de cette dernière dans ce dossier. Vu son mandat d'administratrice d'Infrabel, nous aurions souhaité que la bourgmestre fasse un pas de côté et laisse son échevin de l'urbanisme présenter et défendre ce point. Ecolo est évidemment en faveur de l'arrivée du RER à Waterloo mais pas au détriment de la mobilité dans et autour de la gare."

Florence Reuter DSC_1328.jpgA la suite de l'évocation de son mandat d'administratrice d'Infrabel par MVW et Ecolo, Florence Reuter a réagi : "Je pense que l’opposition utilise tous les moyens pour contester les décisions prises par la majorité. Dans le dossier RER, Il n’y a aucune pression et bien sûr aucun conflit d’intérêt. Le conseil d'administration d’Infrabel ne se prononce absolument pas sur le sujet soumis au conseil communal. Il y a conflit d'intérêt lorsqu'un mandataire est confronté à une situation dans laquelle l'intérêt de la chose publique est mis en balance avec son intérêt patrimonial. Ce n’est évidemment pas le cas. J’aimerais encore préciser que la priorité dans ce dossier est d’aboutir pour permettre aux habitants d’utiliser le RER. Le milliard débloqué par le ministre est une aubaine. Il faut donc saisir cette opportunité et ne pas freiner le dossier pour l’un ou l’autre détail. Si chaque commune se montre trop gourmande, le RER ne verra jamais le jour. C’est juste une question de bon sens."

Du pain sur la planche pour le futur collège

Ce qui est sûr, c'est que plus rien ne bougera avant le 14 octobre 2018, date des élections communales. Tout cet embrouillamini devra être démêlé par le prochain gouvernement communal (collège) ainsi que les problèmes de mobilité, la réalisation de la nouvelle place communale, la  revitalisation de la place Capouillet, l'accès et l'avenir du campus d'Argenteuil (près du Berlaymont), etc. Pas sûr qu'une législature de six ans y suffira. Tanguy de Ghellinck, blogueur

6 commentaires Catégories : Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • La question fondamentale (qui conditionne la suite) reste:
    Une mise à quatre voies était-elle nécessaire pour augmenter (très légèrement) la fréquence des trains ?

  • Madame Reuter, vous avez toujours l'art de ne jamais répondre sur le fond du dossier. Quid des résultats de l'enquête publique? Quid du fait que la commission de mobilité, Cédric Tumelaire en tête, reconnait que la mobilité dans et autour de la gare n'a pas été étudiée. Quid du passage sous les voies qui va devenir un détour et impraticable pour la mobilité douce (les vélos).... VOus bradez tous ces enjeux sous prétexte que si les communes deviennent gourmandes le RER ne viendra jamais au jour.... Vous êtes administratrice d'Infrabel... admettez que le doute est permis... de plus votre ministre MR devient généreux d'après vous... je ne vois que le contraire... vous bradez la gare Madame Reuter....cela aura des conséquence sur les dizaines d'années à venir, car on ne refait pas une gare tous les 10 ans.... alors répondez sur le fond! Publiez les résultats de l'enquête publique et répondez aux inquiétudes des Waterlootois qui ce sont exprimés... Arrêtez de prendre l'opposition comme des idiots qui crient.... votre majorité aussi parfois est d'accord avec nous. Soyez une vraie bourgmestre qui sait concilier les points de vue au lieu de chaque fois balayer les remarques... Car en agissant comme cela, j'affirme qu'il n'y a plus de démocratie à Waterloo.... J'espère qu'une partie lucide de l'électorat ouvrira les yeux.

  • Il faut se rappeler que Madame Reuter n'a pas été choisie par les électeurs mais a remplacé "en catastrophe" Serge Kubla, à moins que je ne me trompe ?
    Les élections prochaines vont mettre un peu d'ordre dans tout cela.
    Merci de m'avoir indiqué que Madame Reuter est également administratrice d'Infrabel… on pourrait
    effectivement penser à un conflit d'intérêts, qu'en pensent les commentateurs ?

  • Madame Reuter a fait le second score et est donc légitime pour succéder à Kubla.

  • Aussi longtemps que les enveloppes seront , prioritairement, données au Nord du Pays , le Sud fera du bric et du broc avec les miettes qu'on lui laisse .
    Les caisses du ferroviaire ont été vidées au profit du Nord du Pays.
    Les journaux ont fait tout un ramdam avec les gares de Liège et de Mons alors que le coût des gares de Bruges = 2x Liège et celle d'Anvers = 3x Mons .
    idem pour les routes
    Qd l'europe ns attribue des subsides c'est automatiquement direction le Nord et s'il reste 2-3 graines "on" nous les vend au prix fort et sous la menace du drapeau jaune et noir.

    … et le MR est entré dans cette horrible danse …. :(

  • Si les résultats de circulation autour de la gare sont gérés par la même personne que celle qui a brillamment démoli la circulation en sens unique drève de l’Infante et allée du triage… cela nous promet une belle réussite,…

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel