|| EXCLU || Communales 2018 : le Parti populaire en quête de 100 signatures pour se présenter à Waterloo !

Le Parti populaire se met en branle pour constituer et présenter une liste aux élections communales d'octobre 2018 dans la cité du Lion

Fondé en 2009 et présidé par l'avocat Mischaël Modrikamen, le Parti populaire compte trois élus communaux en Wallonie depuis 2012. Aux prochaines communales, le président du PP vise 75 élus issus de 80 à 100 listes à Bruxelles et en Wallonie.

"Le Parti populaire est le seul parti de droite en Belgique francophone, nous précise son responsable de la communication Nicola Tournay. Nous refusons l’appellation péjorative extrême-droite qui légitime le boycott des médias à notre égard. Le PP respecte la loi, la démocratie, les libertés fondamentales, les institutions et les droits de l’homme. Par contre, nous assumons l’étiquette "populiste" car le PP est le seul à défendre l’identité et la souveraineté de nos concitoyens que certains aimeraient diluer dans l’immigration et le mondialisme."

Programme général du PP pour les élections communales

Sur le plan communal en général, le programme du PP tient en quelques points :

- baisse des impôts, réduction des coûts, transparence des dépenses, budget à l’équilibre

- renforcement de la sécurité et lutte contre les incivilités

- recours à la consultation locale

- lutte contre le clientélisme

- refus de l’appellation "commune hospitalière"

Un ancien pilote en pole position

A Waterloo, la liste du PP local est en train de se construire. Elle est tirée par Philippe Sougné, ancien pilote qui a entre autres couru cinq fois les 24 Heures de Francorchamps et est actuellement conseiller financier indépendant. Il habite à Waterloo depuis 1985.

Philippe Sougné-Parti populaire.JPG"Il faut cesser la soumission aveugle à l'Europe et revenir au principe Nos citoyens d'abord, assène Philippe Sougné. L'invasion migratoire actuelle a des répercussions même au niveau local : pourquoi accepter d'accorder à des primo-arrivants l'accès aux logements sociaux en priorité par rapport aux Waterlootois ? Question mobilité, arrêtons de bloquer Waterloo en ajoutant des chicanes et des casse-voitures. Quant aux futurs travaux dans le centre, ne serait-il pas préférable d'utiliser l'argent du contribuable pour des investissements aidant le citoyen (logements peu chers, places en maisons de repos, ...) ? Enfin, il faudrait vraiment se pencher sur le problème du survol de Waterloo par les avions. A quoi sert-il d'avoir un ministre MR s'il ne parvient pas à protéger les communes MR du Brabant wallon ?

Le numéro 1 de la future liste du Parti populaire conclut : "C'est le bon moment pour voter pour un parti populiste. Steve Bannon concocte, avec l'aide du président du PP Mischaël Modrikamen, une révolution populiste à l'américaine pour les futures élections européennes. Pourquoi pas nous après l'Italie, l'Autriche, la Hongrie ?"

"Une nouvelle liste pour apporter du sang neuf"

Chantal Bauwens-Auteure et Parti populaire IMG_20180726_095846.jpgLa deuxième place sur la liste du PP à Waterloo est occupée par l'auteure Chantal Bauwens (voir article ici) qui se présente : "Maman isolée d'un enfant handicapé de 29 ans, Waterlootoise depuis 2010, écrivaine depuis une dizaine d'années, je suis attachée au bien vivre ensemble avec les mêmes droits pour tous mais plus sensible à l'idée nos citoyens d'abord. J'ai décidé, il y a plus d'un an, de rejoindre le Parti populaire. Consciente des soucis quotidiens des personnes fragilisées et précarisées (j'en ai été une), j'aimerais que mes révoltes de femme, de mère et de citoyenne arrêtent de rester sans échos. Dans notre commune, le parti au pouvoir depuis 35 ans n'est plus à l'écoute de toute sa population et s'éparpille dans des activités coûteuses visibles au détriment des besoins des Waterlootois à petit revenu (personnes âgées, fragilisées, handicapées en partance à cause des loyers trop hauts). Il est bon qu'une nouvelle liste avec de nouvelles têtes apporte du sang neuf et de nouvelles idées."

La liste du PP à Waterloo est en formation. Elle ne compte à ce stade que quatre candidats : outre les deux noms cités plus haut, on y trouve Claude Van Brusselen (retraité) et Jocelyne Arys (institutrice).

A la recherche de 100 signatures

Mais le plus grand défi du parti est de réunir avant mi-septembre 2018 les signatures soit de 100 électeurs waterlootois (commune de plus de 20 001 habitants) soit de deux conseillers communaux sortants pour pouvoir présenter une liste aux élections communales.

Si vous voulez en savoir plus sur le PP à Waterloo, vous pouvez envoyer un e-mail à Philippe Sougné (sougne.ph@skynet.be) ou à Chantal Bauwens (contact@chantalbauwens.com). Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

9 commentaires Catégories : Élections, Politique, SCOOP ! Imprimer

Commentaires

  • Au nom du pluralisme, je suis prêt à parrainer, sans pour cela voter pour leur liste.

  • Merci Alain Dogniaux vous faites preuve d'ouverture en acceptant que toutes les opinions s'expriment tout en gardant vos idées.

  • Merci Monsieur Dogniaux. Je vous ai mailé le document à signer. Bonne journée! Philippe Sougné

  • Le populisme, puisqu'ils s'en revendiquent, exalte le peuple, ce qui n'est pas un compliment, a une vision démagogique de tout ce qui constitue la vie en société. De droite, il est conservateur. Leur programme est bien vaste!!!!! Et je constate surtout ce point de refuser l'appellation de "ville hospitalière", donc on parle de rejet de l'autre. Ils devraient peut-etre prendre contact avec Salvini.

  • et non ....

    le MR a refusé ses deux signatures ....

  • Je crois aussi qu'au nom du pluralisme et de la démocratie deux conseillers communaux vont se manifester pour parrainer cette liste.

  • J'aime bien son sigle, au PP : une espèce de fantôme (ce qu'il est) obèse (comme l'ego à Mischa) et il intègre le Croissant de l'Islam. Une synthèse je vous dis !

  • c'est aussi au nom du pluralisme qu'une main a été tendue à la Nva …. qui aujourd'hui nous arrache et la tête, et les bras . .. alouette gentille alouette, alouette je te plumerai ;-$

    un L. Louis bis made in PP non merci ! ;-)

  • Enfin un parti de droite non- compromis...qui soutient les Belges ayant travaillé et cotisé
    toute leur vie...(et qui travaillent encore).Oui, bien sûr, on peut accepter et aider "les autres", à condition qu'on continue à aider ceux qui, tout d'un coup, après avoir travaillé des années, ont perdu leur emploi...Mais qui s'en soucie parmi vous?
    Grand succès...Nous sommes à BLA et menons le même combat..
    A bientot!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel