Bientôt un véhicule autonome sur le champ de bataille de Waterloo ?

Pour la première fois en Belgique, une navette autonome interagissant avec les autres usagers a circulé sur la voie publique avec des passagers

Cette première a été organisée mardi passé à Rochefort dans le domaine des grottes de Han par l’institut de la sécurité routière Vias et le ministre fédéral de la mobilité François Bellot, bourgmestre empêché de la commune. Le premier ministre Charles Michel assistait à l'expérience.

La navette transportera les visiteurs du domaine de Han-sur-Lesse au cours des prochaines semaines. Conçu par l'entreprise lyonnaise Navya, le véhicule autonome peut transporter 15 personnes et rouler à 25 km/h. Il se positionne grâce à un signal GPS et détecte les autres usagers et les obstacles au moyen de capteurs Lidar.

Du Mémorial à Hougoumont sans pilote

Selon Benoît Godart, manager Communication & Public Relation de Vias, et une autre source, un véhicule autonome du même type sera testé sur le champ de bataille de Waterloo fin septembre ou durant la première semaine du mois d'octobre. Il effectuera la navette entre le Mémorial 1815 et la ferme d'Hougoumont.

DSC_2828a.jpg

Comme pour les premiers ascenseurs

Reste à savoir savoir si les visiteurs feront confiance à un véhicule autonome et l'utiliseront. Ce devrait être le cas si on se remémore que les gens ont dû faire preuve de la même confiance pour monter dans les premiers ascenseurs au 19e siècle.

A l’époque, la présence d’un garçon d’ascenseur était requise, aujourdhui un steward de véhicule autonome veille à son fonctionnement correct et à la sécurité des passagers. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

0 commentaire Catégories : Bataille de Waterloo Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel