| Communales | Devant ses sympathisants, Écolo a présenté les grands axes de son programme !

Campagne électorale oblige, les formations politiques waterlootoises convoquent et mobilisent leurs troupes

C'est Écolo Waterloo qui a ouvert le bal dimanche après-midi dans la plaine de jeux située le long de l'avenue de la Ferme dans le village de Waterloo qu'est le Chenois.

Une septantaine de militants et de curieux avaient rejoint la plaine de jeux en amenant victuailles et boissons à partager. Devant l'assemblée, le nouveau coprésident d'Écolo Waterloo Grégoire Chrissantakis a indiqué que "la transparence et la gouvernance, avec l'intervention possible des citoyens, font partie de l'ADN d'Écolo. Cela peut se concrétiser de diverses manières : la retransmission du conseil communal en live sur internet, l'ouverture des commissions communales à huis clos, la nomination d'un président du conseil communal qui n'est pas la bourgmestre. Il faudrait aussi transférer la gestion du budget de certaines initiatives aux citoyens."

DSC_1756.JPG

Bénédicte Colla-Vander Borght et Grégoire Chrissantakis

Tops et flops de la législature écoulée

Après s'être déclarée très fière des 15 femmes et 16 hommes qui composent la liste des Verts, la conseillère communale sortante Bénédicte Colla-Vander Borght a fait le bilan de la législature : "Nos interventions pour préserver le bois des Bruyères ont fait reculer la bourgmestre. Nous avons obtenu que la commune contrôle enfin la réalisation du marché public pour la tonte des pelouses. Le nombre de tontes annuelles a par la même occasion été ramené de 21 à 14. Nous proposons aussi que les habitants s'occupent de la gestion des espaces verts publics, ce qui amènera en outre plus de sécurité."

Parmi les tops de la majorité au pouvoir, elle a relevé les SUL (sens interdit limité ou contresens cyclable), l'arrivée des voitures partagées et la suppression des barrières aux extrémités des sentiers. Ses flops sont : la piste cyclable de la chaussée Bara toujours pas construite alors qu'on en parle depuis 10 ans et le nouveau projet cœur de ville pas suffisamment concerté ni structuré.

Repenser la mobilité selon trois axes

DSC_1759.JPGNouveau et 4e candidat sur la liste d'Écolo Waterloo, Gérard Dayse s'est concentré sur la mobilité. "Défi important, la mobilité doit être repensée. Nous émettons des idées regroupées dans trois catégories. Planification et consultation des citoyens : revoir le plan communal de mobilité avec implication des Waterlootois ; ouvrir la commission communale de mobilité aux citoyens et à un expert indépendant. Aménagements urbains : rendre à chaque usager sa place sur la voirie ; aménager les voiries pour diminuer le transit (zones 30, SUL) ; encourager les itinéraires alternatifs à la voiture pour amener les élèves à l'école ; augmenter et mieux entretenir les pistes cyclables ; aménager des espaces piétonniers dans le centre et les quartiers. Transport en commun : accrître la fréquence des Proxibus en heures creuses ; créer de nouveaux arrêts pour les bus TEC sur la chaussée de Bruxelles ; aménager intelligemment les abords de la gare de Waterloo et ouvrir la gare Bara. L'objectif de ces mesures est de mieux gérer la mobilité en y intégrant tous les usagers et modes de déplacement."

Les participants à la réunion ont pu inscrire leurs idées et propositions sur des tableaux avant de se sustenter sous la tente et surtout de débattre au gré des petits groupes qui se formaient spontanément. Tanguy de Ghellinck, blogueur

Plus d'infos : https://waterloo.ecolo.be/

DSC_1747.JPGDSC_1748.JPG

0 commentaire Catégories : Élections, Politique Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel