Waterloo épargnée par le délestage électrique mais...

Depuis 2015, des mesures ont été prises pour garantir au maximum l’approvisionnement électrique du pays, notamment l’importation depuis les pays voisins

Durant l’hiver 2014-2015, l'indisponibilité de plusieurs centrales nucléaires aurait pu conduire à des problèmes d'approvisionnement électrique et des pénuries. Rebelote en ce mois de septembre 2018 : on reparle de...

... pénurie électrique à cause de l’indisponibilité - effective ou prévue - de plusieurs centrales nucléaires belges. Un plan de délestage national, actionné en cas d'absolue nécessité et en dernier recours, a donc été conçu pour garantir l’équilibre entre l'offre et la demande d’électricité sur le réseau.

Plan de délestage : 5 zones subdivisées en 8 tranches

Délestage 3 Capture.JPG

Le territoire national est divisé en 5 zones (Nord-Ouest, Nord-Est, Centre, Sud-Ouest et Sud-Est). Chaque zone est elle-même subdivisée en 8 tranches de délestage, numérotées de 1 à 8.

Ces 8 tranches sont appelées à être délestées successivement en cas de pénurie pour éviter le black-out. Un black-out est une coupure soudaine, fortuite, majeure et exceptionnelle de l’approvisionnement électrique en cas de déséquilibre trop important et non maîtrisé sur le réseau pour des raisons de charge, de tension ou de fréquence. Techniquement, on parle de black-out lorsque plus de 50% de la charge du réseau est perdue.

Délestage pour les tranches 8 à 2

Le cas échéant, un délestage (coupure temporaire d’électricité) interviendrait durant les pics de consommation : majoritairement entre 17h et 20h. En l’état actuel des choses, sous réserve de modification, tout indique que l’ordre de délestage sera le suivant: tranche 8 d’abord, puis 7, 6, 5, 4, 3 et 2.

En théorie, pas de délestage à Waterloo...

La tranche 1 n'est pas concernée par le plan de délestage car elle est réservée aux situations de délestage automatique en cas de danger pour le réseau belge ou européen. Les rues de Waterloo étant toutes situées dans la tranche 1, la commune n'est théoriquement pas impliquée dans le plan de délestage électrique national.

Mais...

Que les Waterlootois ne se réjouissent cependant pas trop vite car il y a un mais que souligne Jean-Michel Brebant, responsable communication d'Ores : "Il se peut en effet qu’une partie de Waterloo, au moment d’un éventuel délestage, soit temporairement alimentée, en raison de travaux prévus ou imprévus sur le réseau, par une cabine ou un poste qui figure dans une autre tranche. Les imprévus, accidents, accrochages de câbles, etc. sont les aléas de la gestion du réseau électrique."

Il poursuit : "Les procédures de sécurité qui s’imposent à la gestion des réseaux électriques interconnectés au niveau européen prévoient des mesures d’urgence et des automatismes pour éviter autant que possible la propagation d’un black-out à l’échelle européenne. Dans un tel cas, la tranche 1 est celle qui serait déclenchée via ces mécanismes automatiques pour préserver le reste du réseau et reconstruire ensuite l’alimentation des zones touchées."

Flamme et batterie externe

Delestage2.jpg

En résumé : même si Waterloo semble préservée d'un délestage planifié car elle appartient à la tranche 1, certaines rues ou quartiers pourraient être privés d'électricité s'ils sont momentanément alimentés par une cabine située dans une autre tranche.

Par contre, si un black-out européen menace, la tranche 1, et donc Waterloo, sera d'office dans le noir. Bougies, lampes de poche, réchauds de camping et powerbanks pour smartphone seront alors utiles aux Waterlootois. Tanguy de Ghellinck, blogueur sudinfo Waterloo


Plus d'infos : https://www.ores.be/particuliers-et-professionnels/plan-delestage

1 commentaire Catégories : Dans les quartiers, Faits divers, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Mieux vivre à Waterloo ( MVW LISTE 11 ) a proposé plusieurs fois au conseil communal et propose dans son programme de rendre d'ici 2030 ,Waterloo autonome en énergie. Voir notamment des Villes Copenhague qui vont le réaliser. Dans un premier temps en isolant correctement les bâtiments ( exemple; l'académie de musique n'a pas 1cm d'isolation en toiture!) et en régulant correctement l'emploi des énergies; ensuite en adoptant des énergies renouvelables non polluantes ( Capteurs solaires , pompe à chaleur , cogénération...) Actuellement beaucoup de suggestions que Mieux Vivre à Waterloo a faites ou relayées vers le collège communal n'ont PAS été prise en compte! Un point positif quand même: des capteurs solaires devraient être placés en 2019 sur la maison communale... Mais Waterloo à toujours des dépenses énergétiques en hausse et est une des communes Wallonne, lanterne rouge en terme d'investissements en panneaux solaires.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel