Les deux derniers trains de la journée entre Bruxelles et Waterloo supprimés !

La SNCB est contrainte de modifier son plan de transport sur plusieurs lignes à partir du dimanche 9 décembre

Selon l'entreprise ferroviaire de service public, ces changements sont en grande partie dues aux nombreux chantiers menés par le gestionnaire d’infrastructure Infrabel.

De manière générale, les travaux d’infrastructure d’Infrabel, dont la bourgmestre de Waterloo Florence Reuter est administratrice, entraîneront un certain nombre de modifications du plan de transport de la SNCB à partir du 9 décembre prochain : des trains seront avancés, retardés, déviés ou pire supprimés sur certains tronçons.

Du fait qu’elle a des conséquences sur les déplacements de ses clients, la SNCB a souligné qu’elle déplorait fortement cette situation qui lui est imposée.

Waterloo impactée jusqu’en 2025

RER 2325555622.JPGParmi d’autres, la ligne 124 reliant Bruxelles à Charleroi, qui dessert Waterloo, est touchée. En effet, à la suite du redémarrage du chantier RER entre Bruxelles et Nivelles, Infrabel a demandé de limiter à Bruxelles-Midi les deux derniers trains de la journée (train S1 Anvers - Bruxelles - Nivelles et train S1 Anvers - Bruxelles - Charleroi). Cette situation durera jusqu’en 2025, ajoute la SNCB.

Les deux trains S1 en question (départs à Bruxelles-Midi à 23h24 et à 00h24) ne desserviront donc plus les gares de Forest-Est, Uccle-Stalle, Uccle-Calevoet, Linkebeek, Holleken, Rhode-Saint-Genèse, De Hoek, Waterloo, Braine-l’Alleud, Lillois, Nivelles et Obaix-Buzet.

Durant le week-end, le dernier train S1 Anvers-Central - Bruxelles-Midi (23h21) - Charleroi ne passera pas non plus par Waterloo.

Basculer vers d’autres opérateurs de transport

Les voyageurs à destination de Forest-Est, Uccle-Stalle, Uccle-Calevoet et Linkebeek seront invités à utiliser les lignes de bus et de tram de la STIB avec un titre de transport du transporteur bruxellois.

Quant aux voyageurs se rendant à Waterloo ou à Braine-l’Alleud, ils pourront, moyennant l’achat d’un titre de transport, emprunter le bus W du TEC Brabant wallon.

D’autres lignes ferroviaires du réseau connaîtront également des changements de l’offre à la suite de travaux d’infrastructure certainement nécessaires.

Pour ce qui est de la ligne 124 Bruxelles-Charleroi, les voyageurs devront prendre leur mal en patience en se disant que ces désagréments provisoires sont la rançon d'un service des trains meilleur et plus fréquent.

Indépendamment des impacts pour ses voyageurs qu’auront les chantiers, la SNCB a heureusement pu procéder à des améliorations et à des renforcements de son offre. Pour en savoir plus, consultez son planificateur d’itinéraire.

5 commentaires Catégories : Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Incroyable mais vrai. Le dimanche il n'y avait déjà qu'un seul train par heure entre Bruxelles et Waterloo, qui n'est pas un bled perdu dans la campagne. On pousse les gens à abandonner leur véhicule pour sortir des embouteillages, et par ailleurs on augmente l'essence et on supprime des trains ! Où est l'erreur ? C'est du n'importe quoi et tout cela va nous amener à un ras-le-bol général. Il ne faudra alors pas s'étonner qu'on soit contaminé par les orages français. à la veille des fêtes, et tant pis pour les commerces, les restaurants, et le tourisme.

  • Qu'en est-il dans l'autre sens: de Waterloo vers Bruxelles?
    Le dernier train sera-t-il aussi supprimé?

  • Il y a une solution si vous rentrez tard depuis Bruxelles Vous prenez le bus W à Bruxelles-midi (semaine ou week-end) à 23 h 13 et vous arrivez à Waterloo -église à 23 h49
    Si vous ne pouvez marchez prenez votre voiture jusque Braine l'Alleud et prenez le train pour l'aller vers Bruxelles Au retour avec le bus vous arrivez à minuit à la gare de Braine l'Alleud

  • La situation pourrait par ailleurs être améliorée du coté des TEC et de la ligne W à Waterloo de plusieurs manières :

    1) Mettre en place un bus interquartiers (avec éventuellement une desserte de la gare de Braine-l'Alleud) avec une fréquence de passage convenable (compte-tenu que certains quartiers, à l'est de Waterloo en particulier, sont distants de plus de 20 minutes à pied de la chaussée de Waterloo/Charleroi et de la gare)

    2) Installer un système au niveau des feux, tout le long de la chaussée de Charleroi, qui avantage les bus (comme cela se fait de plus en plus souvent à Bruxelles, par exemple à l'avenu de la Couronne, au carrefour avec la rue de la Brasserie)

    3) En pensant notamment aux contrôles qui ralentissent encore les bus (déjà parfois ralentis par les embouteillages!), instaurer la gratuité du transport (on respecte ainsi aussi ce que veulent les plus de 80000 manifestants pour la sauvegarde du climat à Bruxelles)

  • En fait, il existe un bus interquartiers (http://www.waterloo.be/proxibus), mais il ne passe que 5 à fois par jour, aux heures de pointe, et à la fréquence maximale d'1 fois/h (et sans doute uniquement en semaine - ce n'est même pas précisé sur le document horaire!), ce qui est largement insuffisant!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel