Waterloo : malgré l'arrivée de la police, les riverains empêchent à nouveau l'abattage des arbres !

Mercredi, des panneaux interdisant le stationnement et l'arrêt ont été placés le long de l'avenue Belair dans le quartier de Joli-Bois à Waterloo

L'intention était de permettre l'abattage d'une dizaine d'arbres dès le lendemain afin de pouvoir commencer les travaux de réaménagement de l'avenue Bel Air et d'un bout de l'avenue Beau Voisin comme relaté dans notre récent article. 

Selon des riverains et un témoin, des ouvriers communaux sont arrivés ce jeudi vers 9h30 dans l'avenue Bel Air pour exécuter l'abattage. Les attendant, quelques riverains du comité de quartier récemment constitué se sont opposés à leur action. Les ouvriers ont alors téléphoné à l'administration communale pour recevoir des instructions.

2h30 de négociations

Bel Air 50074695_461300171066348_3629001151824789504_n.jpg

Le responsable du service travaux Gaëtan Desondre est arrivé sur place, accompagné d'une représentante de la bourgmestre et de 4 ou 5 policiers. Ces derniers ont procédé à un contrôle d'identité. Comme le temps était à la pluie, un habitant a accueilli tout ce petit monde dans sa maison où les négociations ont duré 2h30.

Bel Air 50998078_965602800303454_7369206759358988288_n.jpg

30 km/h et suspension provisoire des travaux

Finalement, après des échanges téléphoniques avec sa représentante sur place, la bourgmestre Florence Reuter a accepté que des panneaux de limitation de vitesse à 30 km/h seront placés dans l'avenue Bel Air une fois celle-ci réaménagée. Il a aussi été convenu que des travaux ne seront plus entrepris dans les deux avenues jusqu'au 28 janvier 2019, date ultime de recours de ceux qui voient le réaménagement différent que celui décidé par la commune.

D'ici là, le comité de quartier réfléchit aux actions possibles : faire appel à un avocat, aller au Conseil d'Etat par exemple. Rappelons que les membres du comité et les 76 pétitionnaires ne veulent certainement pas empêcher les travaux de réaménagement de leurs voiries mais y être associés, notamment par le biais de réunions de concertation avec la commune qui n'ont jamais eu lieu.

Opinions variées

Concluons par les opinions contradictoires de deux habitants des avenues Bel Air et Beau Voisin. Le premier déclare ceci : "La méthode utilisée démontre clairement la volonté de la commune de refuser tout dialogue avec les riverains et leurs propositions pourtant raisonnables. Notre cas est loin d'être un cas isolé mais fait partie d'un système établi par majorité. Il serait bon que les quartiers, dont celui de la place Capouillet, s'unissent pour avoir une chance de se faire entendre." 

L'autre habitant affirme : "Le réaménagement des avenues Bel Air et Beau Voisin n'est plus un projet mais un chantier agréé par la Région wallonne. Je ne souhaite pas m'exprimer plus avant car les opposants au réaménagement prévu mènent en fait une fronde politicienne."

Il sera intéressant de voir l'issue de ce dossier qui pourrait faire jurisprudence dans la vie communale. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

0 commentaire Catégories : Dans les quartiers, Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel