Le coup de pinceau de Sandawe

Choyé par sa maman, cela fait 20 ans qu'il envoie ses planches de BD aux grands éditeurs. En vain. Jusqu'à ce qu'un jour... 

cover.jpg 

Il reçoit enfin un courriel de Comics.com qui lui demande d'illustrer des... ouvrages pédagogiques. Stupéfait et mécontent, Anton se fait jeter dehors. Il se réfugie dans un pub où il fait la rencontre d'un antiquaire louche.

Celui-ci propose à Anton d'essayer un instrument qui pourrait enfin le pourvoir du talent dont il est privé : il pennello, un pinceau ayant appartenu à Leonardo da Vinci. Inconditionnel du dessinateur de BD Loisel, Anton entreprend de peindre la jolie Pélisse, l'héroïne de L'Oiseau de la quête du temps.

Mais il pennello n'est pas un anodin accessoire d'artiste. Il possède le pouvoir de transposer les traits du peintre dans la réalité, avec des conséquences plutôt indésirables. Anton l'ignore et les soucis vont commencer....

Bande-annonce d'Il Pennello ici

 DSC08885.JPG

Première expérience

Plutôt que de science-fiction, parlons plutôt ici d'un roman graphique d'antici-pation. L'histoire se déroule en 2054 dans un Paris où les immeubles en forme de H ou verdurisés et les voitures volantes jouxtent de belle façon le bâti  et les monuments du XXème siècle.

La couleur orangée dominante confère à cet épais album une atmosphère à la fois chaude et mystérieuse.  Malgré l'une ou l'autre inhabileté dans ce premier essai, on perçoit chez Jean-Marc Allais, électronicien de formation, un talentent inné qui ne pourra aller qu'en s'améliorant. La couverture représentant l'homme de Vitruve est d'ailleurs très réussie.

Le scénario de Serge Perrotin (série Terra Incognita entre autres) est original et dense. Tenu en haleine, le lecteur se demande ce qui va se passer en tournant la page. Les dialogues sont naturels et les personnages bien typés. La fin du récit ne permet pas d'affirmer si une suite lui sera réservée. Et pourquoi pas ?

Financement par les édinautes 

DSC08875.JPG

 Il Pennello est la première BD franco-belge à avoir bouclé son financement par le système du crowdfunding, littéralement le financement par la foule ou participatif. Ancien rédacteur en chef de Spirou, Patrick Pinchart a  créé en 2010 Sandawe, une maison d'éditions d'un nouveau type : ce sont les internautes qui investissent dans les albums présélectionnés auxquels ils croient.

Ayant son siège à Waterloo, Sandawe a sorti 2 autres albums, Maître Cornaque et Maudit Mardi, et à plusieurs projets en cours. Elle fera l'objet d'un article ultérieur. En attendant, allez voir l'exposition d'originaux chez BD-World à Waterloo.

Le reportage-photos du vernissage de l'expo ici ou à droite dans la rubrique Photos albums.

Informations utiles
Il Pennello, J.-M. Allais et Serge Perrotin, Ed. Sandawe
 
Sandawe : http://www.sandawe.com/FR/Index.awp
 
Exposition d'originaux au magasin BD-World
jusqu'au 30 novembre 2011
chaussée de Bruxelles 216 à 1410 Waterloo
mardi au vendredi : 10h30 à 18h30
samedi : 10h à 18h30
dimanche : 10h30 à 18h
BD-World : http://www.bd-world.com/evenements/index.html#centre
0 commentaire Catégories : Culture et histoire, Evénements Imprimer

Les commentaires sont fermés.