"Tu peux compter sur ma protection"

Désormais, celles ou ceux qui subissent les affres occasionnés par la violence conjugale trouveront enfin un point de chute : les Tamaris 

DSC01150.JPG

 

Avocates, psychologue ou diplômée en sciences politiques, elles sont quatre amies qui ont compris la difficulté pour les victimes de trouver une aide et une guidance dans de pareille circonstances. D'autant qu'à la souffrance physique et morale s'ajoute possiblement un ping-pong procédurier, ressenti par les victimes comme inextricable et injuste, entre les instances policières, psychomédicales et judiciaires.

DSC01052.JPG

DSC01057.JPG

Conscientes de ces arcanes, Caterina Di Calogero, Mirjam Glänzer, Marie-Aurore Labonte-Michaud et Fabienne Marghem décident de fonder l'ASBL Les Tamaris il y a deux ans. Objectif : apporter grtuitement une aide d'abord psychologique puis éventuellement juridique aux victimes de violences conjugales.

Comment agir ?

Leur projet s'articule autour des axes suivants :

- avant tout, accueillir et écouter les victimes
- agir en réseau, établir des partenariats avec le barreau de Nivelles,
les communes, les CPAS, ...
- former les avocats et les magistrats
- sensibiliser les élèves à la violence 

DSC01059.JPG

DSC01063.JPG

DSC01066.JPG

Le Bâtonnier de Nivelles Christian Dalne souligne que la formation dispensée par l'ASBL à la vingtaine d'avocats volontaires est particulièrement professionnelle. De son côté, le substitut du procureur du Roi de Nivelles Laurent Gérard annonce qu'une dizaine de magistrats sont inscrits à la formation de Tamaris. Celle-ci vient en sus de celles prodiguées par le Service Public Fédéral Justice. Enfin, Jean-Pierre Henin, chef de corps de la zone de police de Waterloo rappelle que les policiers sont prioritairement conscientisés à la prise en compte des victimes.

A Waterloo

Concrètement, outre la Palais de Justice de Nivelles, Les Tamaris tiennent aussi des permanences à la maison communale et au CPAS de Waterloo. Etienne Verdin, président du CPAS de Waterloo : C'est très naturellement que le CPAS accueille les permanences de Tamaris depuis février 2010. Cela fait partie de ses missions. 

DSC01053.JPG

 Par ailleurs, en 2012, annonce Dominique Ferier-Jans, échevine waterlootoise de l'égalité des chances et de la famille, la Maison de la Parentalité de Waterloo proposera aussi une aide aux victimes sous la forme d'une prise en charge familiale dans un lieu de libération de la parole. On ne peut en effet dissocier violence conjugale et violence intra-familiale.

Dans la Maison de la Parentalité, explique la psycholoque-psychothérapeute Caterina Di Calogero, co-fondatrice des Tamaris, des intervenants formés à l'écoute recevront les demandeurs. On y organisera des entretiens de familles avec ou sans auteur de faits, des activités et ateliers pour enfants (jeux, dessins) et adultes (tai chi, yoga) et des groupes de parole.

Bilan et avenir

Après 2 années d'existence, Les Tamaris ont mené 74 consultations psychologiques et une cinquantaine de consultations juridiques. Les demandeurs sont quasi exclusivement des femmes (un seul homme !) et proviennent de tout le Brabant wallon.

Dans un proche futur, Les Tamaris ouvriront des permanences à Chaumont-Gistoux, poursuivront les formations des avocats et magistrats et produira des supports d'informations diffusés par les moyens modernes de communication. Le projet des Tamaris d'accompagnement et d'orientation psycho-juridiques des victimes de la violence conjugale et intra-familiale répond à un réel besoin de la société.

Pilotée par des professionnelles qui s'investissent, l'association Les Tamaris est sur de bons rails. Ah oui, un tamaris de printemps est un arbuste gracieux au fin feuillage rose. Dans certaines contrées, l'offrir à quelqu'un signifie Tu es sous ma protection.... TdG

Informations utiles
Qui ?
Psychologue-psychothérapeute : 0486 85 07 73
Avocates : 010 24 81 03 - 02 366 47 10
E-mail : tamarisprintemps@gmail.com
 
Quand et où ?
- Les 1ers jeudis du mois de 13h à 15h :
CPAS de Waterloo
Chemin du Bon Dieu de Gibloux 16 à 1410 Waterloo
- Les 2èmes jeudis du mois de 13h à 15h :
Palais de Justice de Nivelles
Rue Clarisse 115 à 1400 Nivelles
- Les 3èmes jeudis du mois de 13h à 15h :
Maison communale de Waterloo
Rue François Libert 28 à 1410 Waterloo
0 commentaire Catégories : Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.