Budget 2012 de Waterloo : pas rigolo rigolo !

"Rigueur, continuité, avenir", tels sont les mots du bourgmestre Serge Kubla pour décrire le budget communal de 2012

h-4-1387359-1232006458.jpg

Globalement, le budget ordinaire de l'exercice sera à l'équilibre. Voyons cela de plus près.

  • Recettes : 33,92 millions €

Toutes choses égales par ailleurs, les additionnels à l'impôt des personnes physiques et au précompte immobilier rapportent 574 000 € de plus grâce à de nouvelles constructions.

  • Dépenses : 33,63 millions €

Elles se décomposent comme suit :

- frais de personnel : ils croissent de 730 000 € (+ 6,7%), conséquence de l'indexation et de progressions barémiques. A l'avenir, les agents communaux contractuels seront soumis à une évaluation avec incidence sur leur rémunération.

- frais de fonctionnement : aïe ! Finies les dépenses de prestige ! Chaque échevin a été prié d'économiser 5% sur son budget.

- transferts : dotations à la hausse en faveur de la police (+ 6,6%) et du CPAS (+ 4,2%). L'ASBL Waterloo Sports voit sa dotation maintenue à 966 500 €.

- dette communale : aucun nouvel emprunt n'étant programmé, elle devrait se stabiliser à 21,32 millions € en 2012, soit 63,4 % du budget. L'Union européenne serait à peu près satisfaite d'un tel résultat. Il n'en reste pas moins que chaque Waterlootois, qu'il soit nouveau-né, étudiant, travailleur ou inactif, est endetté à concurrence de 718 €....

Disparition du Holding communal

A la question de savoir dans quelle mesure les finances communales sont affectées par la liquidation du Holding communal, Serge Kubla répond que la participation de Waterloo, chiffrée à 650 000 €, est partie en fumée de même que les 37 000 € de dividendes attendus en 2012. "Mais ce n'est pas grand-chose en comparaison d'autres communes bruxelloises ou wallonnes", insiste-t-il. 

DSC01501a.jpg

Au budget extraordinaire, le collège communal a inscrit un montant de 3,55 millions € puisés à 76% dans le fonds de réserve (y laissant un solde de 526 000 €). Ces 3,55 millions € financeront principalement :

  • le nouveau terrain synthétique de rugby (800 000 €) du Pachy à condition d'obtenir les subsides d'Infrasports, direction des infrastructures sportives de Wallonie. Il avait été question de construire un nouveau terrain de rugby dans la zone du Berlaymont mais ce projet risquait de nuire aux projets d'extension de la Chapelle musicale Reine Elisabeth, dont une salle de 500 places.
  • des travaux relatifs aux égouts (436 000 €) dans la rue Rombaut, l'avenue des Petits Champs, l'avenue Fontainebleau et la route du Lion
  • des travaux de maintenance (358 500) dans les écoles communales de Mont-Saint-Jean (y compris l'école du Sagittaire) et du Chenois
  • des travaux d'asphaltage (140 000 €)
  • des travaux d'entretien de la piste cyclable (130 000 €) de la drève Richelle
  • des travaux de maintenance et de conformité (105 000 €) à la piscine Nausicaa
  • divers travaux de voirie, d'éclairage, ...

Un rêve secret

D'après Serge Kubla, le budget 2012 préserve l'avenir. "Il s'agira en effet, annonce-t-il, de concrétiser sur le terrain le plan communal de mobilité, d'achever l'égouttage de la commune, de commencer la rénovation approfondie de l'école de Mont-Saint-Jean, d'établir les grandes lignes directrices en matière d'urbanisme et d'aménager les abords de la gare." Celle-ci connaîtra de sérieux changements liés à la mise à 4 voies de la ligne Bruxelles-Charleroi dans le cadre du RER.

Enfin, l'air de rien, le bourgmestre évoque un projet qui semble lui tenir à coeur : l'aménagement d'un réel coeur de ville, une sorte d'agora qui humaniserait le centre de la cité du Lion. Ceci comblerait effectivement une lacune criante.... TdG 

0 commentaire Catégories : Politique Imprimer

Les commentaires sont fermés.