Budget 2012 de Waterloo : l'opposition réagit sur Sudinfo Waterloo

Les partis d'opposition s'expriment par rapport au budget 2012 de Waterloo présenté au début de cette semaine par le Collège communalVan Poucke Roger.jpg

Pour Roger Van Poucke (cdH), "le budget apparaît irréalisable avec une baisse généralisée des postes de 5% sans justification." Il ajoute : "si la dette est inchangée, il est important de noter que les économies communales ont fondu tant au niveau des actions que du fonds de réserve, hypothéquant par là-même les budgets futurs."

 Verboomen Jean-Louis.jpg

Au nom d'Ecolo, Jean-Louis Verboomen propose "d'abandonner les slogans et les symboles échangés entre majorité et opposition. Ramenons le débat sur l'analyse transparente des finances de la commune." Il interroge : "doit-on se faire du souci du côté des recettes à l'avenir ? De nombreux défis restent à relever pour le bien-être de tous les Waterlootois. Une éventuelle augmentation des taxes ou un recours raisonnable à l'emprunt pour mener de nouvelles politiques ne doit pas être un tabou." 

De Ridder Luc.jpg

Luc De Ridder de Liberté et Démocratie estime que "le budget 2012 manque de fiabilité et de réalisme sur certains points. Il reflète une préoccupation électoraliste et n'est en équilibre que par une manipulation à la baisse de certains postes. Pour être justifiée, argumente-t-il, cette diminution aurait dû être accompagnée de mesures structurelles. Il ne fait guère de doute que ces postes seront redressés lors de la deuxième modification budgétaire après les élections communales de 2012." 

Ternest Jacques.jpg

Jacques Ternest (PS) constate que "ce budget gère au mieux, en puisant dans les réserves, ce qui a été mis en place les années précédentes. C'est un budget unique et tactique pour le Waterloo frileux." Il poursuit : "dans un système capitaliste en grande difficulé, la majorité est condamnée à vivoter sans perspective. Ce budget condamne un peu plus encore la population la plus fragilisée" et d'inviter les membres du Collège à aller parler de gazon synthétique à celle-ci.

TdG

0 commentaire Catégories : Politique Imprimer

Les commentaires sont fermés.