Recette d'un cocktail vital : courage, volonté et optimisme

Elle a vécu deux tragédies familiales. Sa devise Crever ou rebondir lui a permis de revivre en se fixant un magnifique objectif à première vue hors d'atteinte. A 68 ans !

DSC_0623.JPG

Muriel Jonckheere est waterlootoise depuis une dizaine d'années. Sa formation commencée à Uccle s'est poursuivie par 2 années dans le comté anglais de Surrey avant de brillamment obtenir en 4 ans son diplôme d'interprétariat dans le célèbre Institut des langues et interprètes de Munich. Après son mariage, elle commence à travailler à la Banque Lambert comme... hôtesse d'accueil.

Heureusement, depuis une trentaine d'années, elle est active chez Tax Consult, un bureau bruxellois d'experts dans le conseil aux expatriés. Deux terribles événements vont changer le cours de sa vie. En 2007, un de ses 2 fils meurt dans une chute alors qu'il faisait du ski sur glacier. Deux ans plus tard, son mari fait un accident mortel lors d'un trekking en Patagonie. 

DSC_0627.JPG

Pas de décalage horaire !

Après le décès de son fils, Muriel fait un break de 3 semaines au Sénégal, choisi parce qu'y vivent des hommes avec une autre couleur de peau, ayant un autre mode de vie, une autre religion et... qu'il n'y a pas de décalage horaire. "Par l'entremise de Moussa Sy, un ami rencontré sur place, j'ai découvert, insiste-elle, combien les valeurs comme l'accueil, la générosité et le sourire sont naturellement importantes pour les Africains."

"Là-bas, continue-t-elle, un défunt n'est pas au-dessus de ses proches mais dans la pièce d'à côté, toujours présent pour réconforter." Elle retourne dans le village méridional de Grand Mbour 2 en 2008, 2009 et 2010. Elle décide alors de se rendre utile en enseignant pendant plusieurs semaines l'écriture, le dessin, le chant et la gymnastique à 55 élèves de 5 à 7 ans de l'école des petits. Au dispensaire, indique-t-elle, je soignais aussi le popotin brûlé des enfants en bas âge tombés sur le feu à même le sol de la cuisine familiale. 

P1010220.JPG

25 000 € !

En 2010, Muriel Jonckheere demande au docteur du dispensaire, Cheikh Ndiaye, ce qu'il manque vraiment au dispensaire. "Une petite maternité de 4 lits" répond-il. Dont coût : 6 000 €. Qu'à cela ne tienne, Muriel envoie des e-mails à toutes ses connaissances, donne des conférences au Rotary Club de Bruxelles-Nord, au Soroptimist International Val Brabant-Waterloo, au Lions Club Bruxelles Dauphin, dans une seniorie. Résultat : en un mois, elle récolte 15 000 € !

Au total, ses efforts rapporteront 25 000 €, ce qui permet la construction d'un établissement de 170 m2, plus grand que prévu, pourvu de 10 lits et offrant une capacité de 6 accouchements par jour. Il se compose d'une réception, de 2 chambres pour mamans à problèmes, d'une salle de travail, d'une salle d'accouchement, d'une salle de maternité, d'une salle de repos pour les sages-femmes et d'un bureau... pour la fondatrice. 

04072011294 [800x600].jpg

Muriel l'Africaine

Ah oui, le jardin est planté de 60 arbres de l'espèce flamboyant. Nom de la maternité ? Muriel Africa, of course.... Opérationnelle en janvier 2012, elle sera inaugurée officiellement en février 2013. Une myriade d'idées pullulent encore dans la tête de Muriel : acquérir un groupe électrogène pour pallier les coupures électriques, installer une couveuse ou organiser le transport par container de lits d'occasion offerts par l'hôpital de Charleroi. N'hésitez pas à la contacter si vous pouvez l'aider.

Reste que Muriel a le désir ardent que son projet soit couvert par les médias pour mettre en exergue ce qu'une femme seule de son âge est capable de faire pour aider son prochain. "Ce serait tellement bien que les médias relatent enfin une action positive au milieu des informations  centrées sur la crise économique, les attentats lâches, les conflits armés et les catastrophes naturelles" suggère-t-elle.

Joie de vivre retrouvée

Frappée par la douleur due à la perte de ses proches, Muriel Jonckheere a su formidablement rebondir en soutenant ceux qui en ont besoin. Elle est à ce point heureuse d'avoir retrouvé un but dans sa vie qu'elle pense s'installer à Grand Mbour 2. Un petit bureau l'attend à Muriel Africa.... 1000 bravos ! TdG

Les photos de la maternité Muriel Africa sont ici ou à droite dans les Albums photo.

 

Pour contacter Muriel Jonckheere :

e-mail : mamuschi@hotmail.com

 

 

3 commentaires Catégories : Société - Mobilité - Humanitaire, WIP - Waterloo's Important Persons Imprimer

Commentaires

  • waou....

  • on ne peut qu'être fière de la compter parmi ses amis.

    Allez Mama Africa, on est avec toi avec le coeur

Les commentaires sont fermés.