SCOOP ! LA NOUVELLE LISTE ELECTORALE "MIEUX VIVRE A WATERLOO" ECLATE DEJA !

Créé en décembre 2011 par la réunion des partis d'opposition cdH et Liberté & Démocratie et l'arrivée de candidats indépendants, le groupe Mieux Vivre à Waterloo se désagrège De Ridder Luc.jpg

Luc De Ridder, unique conseiller communal de L&D à Waterloo, claque la porte du MVW. Il prétend qu'en pratique, la confiance, la loyauté et l'estime réciproque n'étaient pas présents entre cdH et L&D. Il estime aussi que le lancement de la liste MVW a été précipitée par le cdH alors qu'il n'existait pas encore d'accord sur un programme commun. "C'est un peu comme si on voulait construire une maison sans fondation" déclare-t-il.

Luc De Ridder reconnaît néanmoins qu'il a entretenu de bonnes relations avec Bernard Catala et Etienne Fabri d'Enneilles au sein de MVW. L'avenir de Liberté & Démocratie se décidera prochainement.

Touche azur sur fond écarlate 

Alors qu'il sera une nouvelle fois guidé par Serge Kubla aux élections communales d'octobre 2012 (exit donc l'ex-présentatrice du JT de RTL-TVI Florence Reuter un temps pressentie pour le mayorat...), le MR s'en gausse complètement. Il possède en effet une majorité de 22 sièges sur les 29 que compte le conseil communal, soit 75%. On ne voit pas les choses beaucoup changer après le scrutin. 

Pour tout dire et sans vouloir débattre du choix des couleurs toutes respectables, il faut avouer que ça fait du bien d'appartenir à une commune qui constitue une des rares taches de couleur contrastant avec le voile des 4 "mo" qui couvre la Wallonie depuis trop longtemps : monochrome, morose, morne, monotone. Même le roi-soleil belge admet qu'il n'est pas bon qu'une formation politique reste au pouvoir sans discontinuer depuis des dizaines d'années.

Une question de voix

Voir une partie de l'opposition croupion faire annonce de son union et se déliter quelques semaines plus tard doit faire ricaner le bourgmestre dans sa barbe qu'il n'a pas. Peut-être se demande-t-il cocassement si le ton utilisé entre représentants de L&D et du cdH a atteint ces derniers jours les mêmes sommets sonores qu'entre Luc De Ridder et lui-même lors de certains conseils communaux. Les voix de stentor de ces derniers sont à ce point puissantes que l'ensemble de l'assistance courbe l'échine.

A moins, à moins que Serge Kubla rêve de rééditer au niveau local l'OPA réalisée en son temps par le MR sur le Mouvement des Citoyens pour le Changement (MCC) de Gérard Deprez. A Waterloo, cette opération avait permis de drainer le remuant et pinailleur MCC Etienne Verdin de l'opposition communale vers la présidence du CPAS, poste équivalent à celui d'un échevin. Aujourd'hui, dans le monde de l'entreprise, on appellerait cela une démarche win-win.

Et un hôte de plus à la table majoritaire, un !

L&D englouti ?

En passant, on se doit de souligner que Waterloo et ses habitants sont aussi sortis gagnants de la manoeuvre quand on voit le travail réalisé au CPAS : dépoussiérage, redéploiement, stabilisation des finances, projets de développement, remobilisation du personnel, le tout pour un meilleur service à la population. Et si, à son tour, Luc De Ridder se laissait aguicher par la séduisante mar(i)ée azur ? Celle-ci le placerait à sa droite à la table du banquet.

Et un deuxième invité à la table nuptiale !

Aussi, s'il faut en croire les rumeurs (très) mollement étouffées par le boulevard de l'Empereur et l'avenue de la Toison d'Or, PS et MR pourraient décider de pactiser dans les grandes villes mais aussi... dans les communes. Comment ? Le peau-rouge isolé et un peu perdu dans la cité du Lion tomberait aussi dans les rets des tuniques bleues ?

Et un troisième convive à la table du fond !

Cinq fruits et légumes

Zut, il reste encore 5 convives sur 29 à caser : 2 cdH et 3 Ecolos. Deux options possibles : soit ils s'assoient à des tables différentes lors de la Cène communale, soit ils font table commune. Petit hic : il semble que les insuffisamment mûrs éructent des gaz qui ne réchauffent pas l'atmosphère à l'idée d'une soupe mélangeant choux et clémentines, peu goûteuse selon eux.

Bof ! Politiquement traditionnel tout ça. Comment donc introduire un peu d'originalité à la grand-messe mensuelle du Conseil ? Mais bon corps, bon sang, mais c'est bien sûr ! Il suffit de poser les choux et les clémentines sur la table aux infinies rallonges de la mar(i)ée azur. Pour les nouveaux comme pour les anciens disciples, ça ne mange pas de pain. Il suffit de mettre un peu d'eau dans son vin.

Et 5 nouveaux clients à la table unique !

Pensée unique mais sereine, au moins

Bien sûr, quelques lavements de pied et un peu de duplicité seront nécessaires. Certains renieront leurs croyances avant que le lion rugisse 3 fois sur son Golgotha. La table de conversation mensuelle dans une langue parfois opaque deviendrait un Conseil des sages. 

conseil_communal_petit.jpg

Au bilan, quelle économie écologique ou l'inverse, on ne sait trop. Economie de mots et de maux aussi. Plus de déplacements en limousines, plus d'éclairage, plus de chauffage, plus d'eau minérale dans la salle du Conseil puisque les heureux élus, unanimes, n'auront qu'à voter depuis leur domicile en appuyant sur l'unique bouton vert de leur PC.

On dit que la politique belge est si complexe. Pas à Waterloo. Un Conseil des sages unicolore et béat, démocratiquement élu et formé, y travaille dans la sérénité en faveur du bien-être de ses frères. A Waterloo, le slogan de la campagne électorale sera : aimons-nous les uns les autres.

Complet ! On ferme ! TdG

4 commentaires Catégories : Politique, SCOOP ! Imprimer

Commentaires

  • Monsieur de Ghellinck,

    En lisant votre article, on constate TRES VITE que vous êtes un homme de "l'appareil du MR'. S'il est bien de votre droit d'avoir une opinion politique, il est de votre devoir en tant que journaliste de faire usage d'un peu plus de neutralité dans vos articles. Par ailleurs, dans l'un de vos paragraphes, vous êtes en totale contradiction avec vos propres propos. Vous vous réjouissez "d'appartenir à une commune qui constitue une des rares taches de couleur contrastant avec le voile des 4 "mo" qui couvre la Wallonie depuis trop longtemps : monochrome, morose, morne, monotone. Même le roi-soleil belge admet qu'il n'est pas bon qu'une formation politique reste au pouvoir sans discontinuer depuis des des dizaines d'années". Je vous signale que Waterloo va sur la même voie avec le MR qui se "gausse" d'avoir 22 sièges sur 29. Vous feriez mieux de ballayer devant votre porte au lieu de vous essayer à des calculs savants de "pseudo" coalitions totalement dénués de sens et d'intérêt. Contentez-vous de relater l'Info en évitent vos sarcasmes à l'encontre des partis dont vous ne partagez manifestement pas les opinions comme se doit de le faire tout "bon" journaliste. Bien à vous,

  • Le régime alimentaire avec fruit et légume est il satisfaisant?

  • Opposition croupion? Qu'entendez-vous par là?
    Au conseil communal, j'aurais plutôt tendance à parler de majorité croupion. On ne l'entend que par la voix du Bourgmestre. d'ailleurs, je vois très peu les conseillers de la majorité se renseigner sur les dossiers.

  • Je dois reconnaitre ne pas bien suivre votre humour sinueux et lourd.
    Le CDH et ses alliés ont au moins le mérite de proposer une force de rassemblement face au pouvoir en place unilatéralement depuis 30 ans.
    La démocratie c'est l'alternance et le pluralisme...
    Quelque soit le parti MR, PS,CDH,... l'absence d'alternance ou de pluralisme pendant des décennies conduit toujours à l'arrogance et aux dérives..on soigne d'abord sa clientèle électorale...
    encore 10 ans comme cela ..il n'y aura plus de classes moyennes, plus de jeunes ménages , plus de commerces de quartiers, toujours pas de logements publics à Waterloo ...
    Mais nous aurons Knokke en Brabant..le rëve bleu et secret de la majorité?

Les commentaires sont fermés.