The Voice Belgique - Lio jette un pavé dans la mare : "Pour les coaches, c'est un attrape-nigaud"

Extraits de l'interview de Lio, un des 4 coaches de The Voice Belgique, dans le quotidien gratuit Metro d'aujourd'hui

250_160_a666e7888c39c7b2769f6e68b1de2721-1321361434.jpg

"(...) C'est assez pervers de choisir des gens et en même temps d'être celle qui leur dit de partir. Je trouve que ça devrait être changé. Des artistes qui se donnent à un coach ne doivent pas être dans l'idée que ce sera lui qui va les éliminer. C'est le côté pesant de l'émission."

 THEVOICEB_COACHES.jpg

Supercherie

"Le travail de coach est extrêment limité, pour ne pas dire anecdotique. Ca fait partie d'un habillage de l'émission. (...) Je me suis fait dans un sens avoir comme une bleue parce que je n'ai pas pris la mesure de ce qu'on me demandait. Je pense, avec le recul, que c'est un attrape-nigaud. (...) On a très peu de temps pour coacher et les infrastructures sont très réduites. Il y a quelque part une supercherie. (...) Il faut revoir le temps qu'on accorde aux coaches (...)."

A propos d'elle-même, on apprend aussi : "(...) J'ai un fibrome inopérable qui m'a obligée à annuler toute ma tournée d'il y a deux ans avec Phantom. Ca a été très douloureux (...)."

Plouf !

Avouons que le pavé dans la mare de Lio est plus une tempête dans un verre d'eau. Tous les téléspectateurs - de plus en plus nombreux soit dit en passant - de The Voice Belgique sur La Une de la RTBF s'étaient rendus compte par eux-mêmes de la position schizophrénique des coaches. C'est dans doute voulu par les producteurs hollandais d'Endemol pour épicer l'émission.

Lio n'avait qu'à bien lire (comprendre ?) la description de fonction de coach et son contrat. Elle n'aurait probablement pas parlé de cette manière si on lui avait proposé une rémunération variant de 300 000 à 500 000 € (!) comme celle offerte aux coaches du The Voice français qui commence le 25 février 2012 sur TF1. Et puis, grâce à The Voice Belgique, Lio perpétue sa présence dans les médias. C'est le but, non ?

ktczx7hcOK.jpg

Mais on l'aime bien, Lio. Elle a marqué toute la génération des eighties avec ses Banana Split, Amicalement vôtre ou Les Brunes comptent pas pour des Prunes. Ca ne s'oublie pas.

En attendant, continuons à encourager les talents du Brabant wallon. Ils en auront besoin dans les Live qui commencent bientôt. Visitez régulièrement Sudinfo Waterloo pour tout savoir avant les autres sur The Voice BelgiqueTdG

0 commentaire Catégories : The Voice Belgique Imprimer

Les commentaires sont fermés.