SCOOP ! Warriors go down to Waterloo. Not to play, to FIGHT !

Waterloo, champ d'une deuxième bataille en deux siècles ?

DSC_0037a.jpg

Peu le savent, une bande de guerriers est en train de se former et de se préparer (trop) discrètement dans les prairies du côté de la chaussée Bara à Joli-Bois. Ils ont la volonté de se battre. Ont-ils choisi Waterloo pour mettre en pratique les paroles de Daniel Balavoine dans Quand on arrive en ville : 

Qu'est-ce qu'on va faire ce soir
On va peut-être tout casser
Si vous allez danser ne rentrez pas trop tard
De peur, qu'on égratigne vos Jaguars
Préparez vous pour la bagarre
C'est la panique sur les boulevards
Quand on arrive en ville

Accoutrés de facemasksmouth pieces et autres shoulder pads comme des tortues Ninja, deux lignes de types accroupis se tiennent face à face avant de brusquement foncer et d'entrer en collision les uns contre les autres sans qu'on comprenne pourquoi.

Violent ? Non, viril !

D'un coup, tous les autres protagonistes se mettent à courir dans tous les sens, survolés par un pig skin. Chacun porte un totem : quarterback, lineman ou wide receiver. On dirait qu'ils s'entraînent ? Que manigancent-ils ? Une descente dans la cité du Lion ?

DSC_0435a.jpg

Point d'angoisse, contrairement à ce qu'on pourrait penser, les Waterloo Warriors ne constituent pas une bande violente venue transformer à nouveau la morne plaine en champ de bataille. C'est la nouvelle équipe de football américain de Waterloo. Le club a été fondé mi-2011 sous la forme d'une ASBL, entre autres par Simon Fillée et Kevin Huart, deux Waterlootois âgés de 25 ans.

Le nerf des joueurs et de la guerre

DSC_0029a.jpg

"Au début, on a commencé avec une dizaine de jeunes motivés, précise Grégory Descamps, responsable des relations publiques des Waterloo Warriors. Le club recrute par bouche-à-oreilles, chez les rugbymen, dans les écoles, les universités et les lieux de sortie. Aujourd'hui, le nombre de membres cotisants approche la quarantaine. Dans un premier temps, notre objectif est d'atteindre au moins 50 joueurs  pour le championnat." Il faut en effet pouvoir aligner une équipe d'attaque de 11 joueurs et autant pour l'équipe de défense.

Pour compléter les finances nécessaires au lancement du club, le staff organise des petits matches d'entraînement suivis d'un barbecue qui rassemblent une petite centaine de spectateurs.

Carapace

En regardant un match de football américain, on est toujours impressionné par l'équipement des footballeurs : casque, épaulières, pantalon rembourré de protections, chaussures avec crampons, chaussettes et bien sûr le jersey aux couleurs du club. Ce matériel, généralement acheté aux Pays-Bas ou sur internet, a un coût : environ 350 €.

DSC_0344a.jpg

Heureusement, le club prête l'équipement (sauf les chaussures) aux nouveaux arrivants pendant les premiers entraînements. Ils peuvent ainsi se rendre compte si ce sport leur convient et leur plaît vraiment. De même, la cotisation annuelle de 250 € peut être payée en plusieurs fois.

Valeurs sportives et humaines

Les valeurs que les Waterloo Warriors veulent mettre en avant sont le courage, la persévérance, la discipline, le respect envers tous et le don de soi au profit de l'équipe. La devise du club est : We don't play, we FIGHT.

Dans cet esprit, les 4 coaches, dont un a joué aux USA, s'attachent à développer  les capacités athlétiques de chaque joueur quel que soit son niveau de départ, la motivation et la combativité. En échange, ils demandent à leurs ouailles une grande assiduité aux entraînements.

DSC_0354a.jpg

DSC_0377a.jpg

Après un an d'existence, les Waterloo Warriors ont franchi un étape importante qui augure bien de leur volonté d'aboutir : ils sont inscrit au championnat 2012-2013 de la Ligue Francophone de Football Américain de Belgique, une aile de la Belgian Football League. Chapeau ! Ils y affronteront des équipes comme les Turtles de Louvain-la-Neuve, les Tigers de Bruxelles, les Monarchs de Liège, les Steelers de Charleroi, .... Rien qu'à entendre claquer ces noms évocateurs, ça promet !

181119_448043468550571_273427908_n.jpg

Essayer ne coûte rien

Intéressés ? Agés de 15 à 30 ans ? N'hésitez pas à prendre contact avec le club. Celui-ci cherche à compléter ses effectifs. Les entraînements reprennent le 15 août 2012. Le football américain, en apparence un peu compliqué, est en fait un sport très tactique qui voit se dérouler une suite de phases courtes. Mobilisant toute la concentration et l'énergie des joueurs, chacune d'entre elles passionne les spectateurs.

Ah oui, et si l'échevin-qui-coûte-le-plus-cher-à-la-commune (dixit le bourgmestre) pouvait dégager un budget pour installer les équipements spécifiques du terrain et soutenir cette nouvelle équipe née de l'initiative de jeunes sérieux, innovateurs et ambitieux, les Waterloo Warriors pourraient démarrer leur premier championnat en se concentrant sur leur sujet.... Tanguy de Ghellinck, correspondant Sudinfo Waterloo

Informations pratiques

Waterloo Warriors, nouveau club de football américain

Entraînements : mercredi et vendredi de 20h00 à 22h00

dimanche de 14h30 à 17h00

reprise : mercredi 15 août 2012

Cotisation annuelle : 250,00 €

Contact : Grégory Descamps, public relation

E-mail : greg_desc@hotmail.com

 warriors.waterloo@gmail.com

Internet : http://www.warriorsfootball.be/index.html

Facebook :

     https://www.facebook.com/#!/warriors.waterloo

 

0 commentaire Catégories : Politique, SCOOP !, Sport Imprimer

Les commentaires sont fermés.